Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/08/2017

Ils sont coupés de la magie du monde

=--=Publié dans la Catégorie "Lectures"=--=

 

« - Mais pourquoi les gens se suicident-ils? a demandé Cécile.
Lucien a secoué gravement la tête, l'air de méditer.
- C'est compliqué,a-t-il finalement dit en se tournant vers Cécile. Ça a rapport avec les Tupperware, c'est tout ce que je peux te dire.
Cécile a ouvert la bouche.
- Globalement, c'est parce qu'ils sont coupés de la magie du monde. Tu piges ?
- Non, a répondu Cécile.
- Ils se font chier.
-Moi aussi, je me fais chier, a dit Cécile.
- Ouais, ben fais gaffe alors. Commence par consommer moins et parle aux arbres. »

Olivier Maulin, En attendant le roi du monde

 

07:00 Publié dans Lectures | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Il était seul

=--=Publié dans la Catégorie "Lectures"=--=

 

« A quoi bon les rejoindre? Qui l'attendait ? Il était seul. Simplement, la présence des autres, leurs questions et leurs cris lui dissimulaient parfois sa solitude, formaient entre elle et lui comme un écran dont il éprouvait à cet instant la transparence et l'irréalité. »

Jean-René Huguenin, La côte sauvage

 

00:08 Publié dans Lectures | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

07/08/2017

La vie est un photomaton

=--=Publié dans la Catégorie "Lectures"=--=

 

« Pas un seul visiteur du matin ne regarde la ville autrement qu'à travers son appareil. La vie est un Photomaton. La mémoire des hommes serait-elle devenue à ce point défaillante qu'il faille archiver chaque instant ? Ainsi des voyages modernes : on traverse le monde pour prendre une photo. Il n'y aura plus de récits de voyage, seulement des cartes postales. (…)
Qu'a fait de mal le monde pour qu'on tire des écrans sur lui ? Seuls les enfants, les vieillards et les oiseaux regardent la vue de leurs pleins yeux. Ce sont les derniers êtres à qui il restera des souvenirs. »

Sylvain Tesson, Une très légère oscillation

 

23:54 Publié dans Lectures | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook