Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/12/2017

Celui qui a le contrôle du passé a le contrôle du futur

=--=Publié dans la Catégorie "Lectures"=--=

 

« La crise de l'histoire en France, est une crise du lien social, une crise de la citoyenneté. Un citoyen est l'héritier d'un passé plus ou moins mythifié, mais qu'il fait sien, quelle que soit sa généalogie personnelle. De nos jours, sous prétexte que le pays a subi de considérables changements, d'aucuns voudraient transformer le passé afin de l'adopter au nouveau visage de la France. Rien ne fera, cependant, que le passé soit autre chose que ce qu'il a été. Prétendre changer l'histoire est un projet totalitaire : Celui qui a le contrôle du passé a le contrôle du futur, celui qui a le contrôle du présent a le contrôle du passé, écrivait George Orwell dans 1984. »

Jean Sévillia, Historiquement incorrect

 

16:00 Publié dans Lectures | Lien permanent | Commentaires (1) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Une race bâtarde d’avortons se roulant dans le mal

=--=Publié dans la Catégorie "Lectures"=--=

 

« Tu sais, toi qui as vécu parmi nous, le fond de notre nature malheureuse. Nous sommes des feuilles dans le vent ; nous sommes les bourreaux de nous-mêmes ; une race bâtarde d’avortons se roulant dans le mal comme l’ivrogne dans son vomi ou le lépreux dans sa pourriture. Nous t’avons repoussé parce que tu étais trop pur pour nous. Nous t’avons condamné parce que tu étais la condamnation de notre vie. »

Giovanni Papini, Histoire du Christ

 

12:39 Publié dans Lectures | Lien permanent | Commentaires (3) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Je suis miracle !

=--=Publié dans la Catégorie "Lectures"=--=

 

« Je veux brûler avant le froid au plein brasier du miracle… je me jette en plein dedans, je m'ébroue, les flammes m'environnent, m'emportent, m'élèvent entre elles tout tendrement, tout tourbillon ! Je suis de feu !… Je suis tout lumière !… Je suis miracle !… »

Louis-Ferdinand Céline, Guignol’s Band

 

07:00 Publié dans Lectures | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Un peu de théologie de haut vol...

=--=Publié dans la Catégorie "Brèves"=--=

 


Cliquez sur la photo...

 

Mesdames... on me souffle dans l'oreillette que cela ne fonctionne aucunement avec les carottes râpées... sachez-le...

 

05:00 Publié dans Brèves | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

04/12/2017

La Bêtise

=--=Publié dans la Catégorie "Lectures"=--=

 

« Le problème de la bêtise est peut-être le plus insondable de tous. On a rêvé des édens où les hommes seraient tous heureux, des édens où ils seraient tous bons. On n’a jamais rêvé d’édens où ils seraient tous intelligents : cela n’est même pas rêvable. »

Henry de Montherlant, Carnets

 

23:29 Publié dans Lectures | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

I feel so dirty... I feel so clean...

=--=Publié dans la Catégorie "Brèves"=--=

 


Cliquez sur la photo...

05:00 Publié dans Brèves | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

03/12/2017

Indignation

=--=Publié dans la Catégorie "Brèves"=--=

 

Attention... c'est d'la féministe de l'Université de Genève, ça n'rigole pas du tout. L'indignation en marche. 

 


Cliquez sur la photo...

 

Petit Rappel... 

05:00 Publié dans Brèves | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Les peuples démocratiques

=--=Publié dans la Catégorie "Lectures"=--=

 

« La crainte du désordre et l'amour du bien-être [portent] insensiblement les peuples démocratiques à augmenter les attributions du gouvernement central, seul pouvoir qui leur paraisse de lui-même assez fort, assez intelligent, assez stable pour les protéger contre l'anarchie. [...] Un peuple n'est donc jamais si disposé à accroître les attributions du pouvoir central qu'au sortir d'une révolution longue et sanglante qui, après avoir arraché les biens des mains de leurs anciens possesseurs, a ébranlé toutes les croyances, rempli la nation de haines furieuses, d'intérêts opposés et de factions contraires. Le goût de la tranquillité publique devient alors une passion aveugle, et les citoyens sont sujets à s'éprendre d'un amour très désordonné pour l'ordre. »

Alexis de Tocqueville, Le déspotisme démocratique

 

00:31 Publié dans Lectures | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

02/12/2017

Les situationnistes ne sont plus ce qu'ils étaient...

=--=Publié dans la Catégorie "Brèves"=--=

 


Cliquez sur la photo...

05:00 Publié dans Brèves | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

La dissolution de l'homme

=--=Publié dans la Catégorie "Lectures"=--=

 

« La barbarie éternelle c'est l'informe, le matériau brut, la désolation qui crie la victoire du désert. Les Anciens avaient rejeté le barbare aux confins de la civilisation, les Modernes ont choisi une stratégie plus subtile : pour la dissoudre, la raison a intégré la barbarie au fond d'elle-même.
En se coupant de la transcendance du sens, le sujet contemporain a engendré les formes de fragmentation psychologique et sociale les plus aberrantes. Les effets de barbarie se manifestent par la dissolution de l'homme, l'effondrement de l'éducation, la destruction de la culture et l'abolition du politique. Cette barbarie intérieure signe la faillite de l'universel dans l'avènement de "l'im-monde" moderne. Et s'il n'y a plus de déserts comme le regrettait Camus, c'est que le désert a délaissé les horizons lointains pour assécher la civilisation en ce qu'elle a de plus proche. Le désert est aujourd'hui au coeur de la cité parce que la barbarie est au coeur de la civilisation. »

Jean-François Mattéi, La barbarie intérieure

 

00:43 Publié dans Lectures | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

01/12/2017

Dissuasion...

=--=Publié dans la Catégorie "Brèves"=--=

 

Dragueurs invétérés, ne dites plus à votre charmante collègue de travail qu'elle a un ravissant décolleté ! Ils ne veulent plus rien laisser passer... 

 


Cliquez sur la photo...

05:00 Publié dans Brèves | Lien permanent | Commentaires (1) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook