Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/01/2010

Axel Bauer

=--=Publié dans la Catégorie "Music..."=--=

 

D'où vient ce vertige ?
En l'an 3000 et des poussières
On s'arrache de la terre
Dans les vapeurs cosmiques
A la soute les ombres malsaines
A la proue notre vierge noire et querelleuse
Brutale et païenne
Ouvre la voie des cieux intergalactiques
00 zen

Explorons les sources divines
De notre moi profond
Allons chasser les perles les trésors enfouis
De nos presqu'îles
Rêvons glorieusement en Samadhi
Soleil des anges qui nous murmurent
Dans le silence
00 zen

To be or not to be
It doesn't matter
You are the universe , now ! Now !
00 zen

A fond de cale
Hissez les voiles
Embarquez pour les contrées lointaines
Que l'amour soit notre emblème
Et la terre notre signe
00 zen

To be or not to be
It doesn't matter
You are the universe , now ! Now !
00 zen

 

Nomade
Dans le no man's land
Océan de sable mouvant
Mille et un pas de poussière m'entraînent
Peu à peu
Vers les hommes bleus
Princes du désert
Ils n'ont pas de maison
Une simple invitation
Prendre le temps de boire le thé
D'échanger un regard
Et moi j'arrive de la ville
Et mes yeux sont remplis de sable...

Sentir le vent
Blasphémer
Lire des prières allongé
Sous un million d'étoiles
S'oublier pour ne plus se perdre
Etre un animal
Dans le désert...

Ils suivent une route invisible
Entre les étoilés qui le guident
Ici pas de frontières
Ni de retour en arrière
Dans notre cité
Notre immense cité
Nous manquons d'air jusqu'à étouffer
Perdu dans la multitude
Notre désert à nous la solitude

Sentir le vent
Blasphémer
Lire des prières allongé
Sous un million d'étoiles
S'oublier pour ne plus se perdre
Etre un animal
Dans le désert...

Dans notre désert
Nous manquons d'air
Repliés sur nous mêmes
Dans le désert...

 

Il est là il dort il vit les yeux fermés
Tu peux le sentir en train de s'éveiller
Quand il bouge c'est tout mon corps qui vibre
C'est la terre et le ciel c'est lui qui me rend libre
Et même si tu pleures et même si tu ris
Tu ne peux pas détruire
Cet amour éternel brille au firmament
Mon enfant mon cœur s'illumine
Ton venin je l'ai reçu en plein cœur
Jusqu'au bout j'ai supporté ces heures
Maintenant je pars ! Le cauchemar se termine
Enfin libre enfin libre !
Plus la peine de
Se mentir !

Et même si tu pleures et même si tu cris
Tu ne peux rien changer
Toutes les planètes les étoiles
S'embrasent au firmament mon enfant
Si loin de moi à présent

Mais rien ne nous sépare vraiment
Regarde le ciel s'éclaircit
On se voit dans la nuit
On se parle de nos rêves
De là ou je suis je t'appelle
Mon passé m'ensorcelle
Le venin se réveille
Il me tarde de rentrer
Ce voyage m'a épuisé
Au fond de toi tu restes seule
Au fond de toi tu restes seule
Bewilder your soul !
Ou tu seras prise pour l'éternité
Dans les tourbillons de tes mensonges
Hantée par le remords de n'avoir jamais été
Non jamais été...vraiment toi !
Et même si tu pleures...
Tu ne peux pas détruire
Cet amour éternel brille au firmament
Mon enfant
Toutes les planètes les étoiles
S'embrasent au firmament
Mon enfant tu es mon éternel présent.

 

19:28 Publié dans Music... | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

22/12/2009

Liebe Ist Für Alle Da

=--=Publié dans la Catégorie "Music..."=--=

La Parole est à ma douce Irina...

--------------------------------------

Depuis janvier 2005 je les attendais de pieds fermes et voilà, juin 2009, c’est officiel, les places pour la prochaine tournée de Rammstein sont en vente.

Bercy 20h, 8 décembre 2009.

Première partie, Combichrist, groupe norvégien, de la techno très hard, intéressant mais un peu répétitif après 4 titres ; 30mn de show, c’était amplement suffisant.

 

20h30, les lumières se rallument, un peu de musique pour nous faire patienter, ça s’agitent derrière le rideau, essais de lumière et de guitare, le public s’impatiente, par vagues, Bercy tape du pied, scande « Rammstein », et puis se calme.

21h, Bercy est plongé dans le noir, le public se met à crier, l’intro de Rammlied se fait entendre. Ce que l’on croyait être un rideau est un mur en carton que tour à tour, Richard et Paul cassent pour faire leur entrée sur scène, le public est hystérique et se lève aussitôt ; Till fait son entrée en découpant un pan de mur au chalumeau, une partie du mur s’écroule, les voilà tous devant nous. Incroyable...

podcast
Rammstein : Rammlied.mp3

podcast
Rammstein : Ich Tu Dir Weh.mp3

podcast
Rammstein : Waidmanns Heil.mp3

 

Un show extrêmement impressionnant, les morceaux s’enchaînent à 200km/h, un équilibre parfait : 6 morceaux du dernier album (peut-être 7) et un beau panel des plus anciens, de la pyrotechnie, un son monumental et une présence de chacun sur scène réellement charismatique.

De l’humour, Flake, évidemment, le bouffon du roi, qui, avec un costume à paillettes tout droit sorti des années disco, va marcher sur un tapis roulant la moitié du concert tout en posant ses nappes de clavier. Ce type est délicieusement fou.

Assez fou également pour aller faire une ballade en bateau sur le public.

Une fin de concert avec une mise en scène de Engel à vous couper le souffle.

Till réapparait sur scène avec des ailes immenses qui, lorsqu’elles s’ouvriront, nous donnerons à tous très chaud...

Et voilà, 1h30 de show plus tard, et après un « Paris, vous êtes incroyables » sorti de la bouche de Till, nos 6 berlinois nous saluent respectueusement, et cette fois pour de bon.

Difficile de redescendre de la planète Rammstein et de pouvoir en parler correctement. Ce que je pourrai en dire de meilleur est là, dans le souvenir d’une soirée vraiment inoubliable et que les mots ne peuvent définitivement par retranscrire.
Ceux qui y étaient savent de quoi je parle : Rammstein est une expérience unique.

--------------------------------------

Voyez aussi l'article de Xyr chez ILYS...

07:00 Publié dans Music... | Lien permanent | Commentaires (1) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

29/11/2009

Les batteurs sont remplaçables...

=--=Publié dans la Catégorie "Music..."=--=

Vous faites de la musique et votre batteur vous emmerde ? La solution existe... remplacez-le par... un tracteur...

Le Reverend précise, et c'est pas tout de le dire :

"Bon, beaucoup d'avantages ce batteur :

-Il est carré
-Il ne boit pas de bières
-Il peut transporter ses camarades
-Il excelle dans l'art du 4 temps"

Et il ajoute, sûr de lui :

"Et il est certainement beaucoup moins cher (et chiant) que Billy Cobham."

Si, sous LSD, vous en venez à avoir la curieuse idée que vous verriez bien votre frigo en bassiste, méfiance ! Le Reverend risquera de vous demander :

"Il joue au doigt ou au médiator ?"

02:55 Publié dans Music... | Lien permanent | Commentaires (3) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

07/11/2009

VARSOVIE

=--=Publié dans la Catégorie "Music..."=--=


Découvrez le Groupe VARSOVIE...

Des Kilomètres
D’asphalte en friche
Des blitzkrieg
Pour Ave Maria
Des cariatides
Epileptiques
Reste en retrait
Retourne-toi
La chute est la plus sûre des lois
Varsovie !

“”Ich legt’auch meine Liebe
und meinen Schmerz hinein”"

Des barricades
Au millimètre
Lili Marleen
Pour Ave Maria
De Kilinski
En Kominform
Coeur renversé
Prie pour l’AK
La chute est la plus sûre des lois
Varsovie !”

Faites un saut sur leur site...

 

10:04 Publié dans Music... | Lien permanent | Commentaires (5) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

20/10/2009

The Mission : Kingdom Come

=--=Publié dans la Catégorie "Music..."=--=

Desert rat cry me wolf
Shedding skin upon you lips
I pray
For the love of madness
For the hand that takes the grip
And we close our eyes
To forgive and forget
And we close our eyes
To forgive and forget
With bated breath for the kingdom come
With bated breath for the kingdom come

I build myself a brave asylum
And ask all the madmen to play host
And when the colours all fade away
It’s time for us to give the ghost
Give up the ghost

And we close our eyes
To dream a while
And we close our eyes
To dream a while
With bated breath for the kingdom come
With bated breath for the kingdom come

And while we’re talking in tongues
Of animal behaviour
With a flick of the wrist you could’ve broken my heart
And done yourself a favour
And I cry in the heat
For the promised and given
The hand I once would trust
Now for the love of heaven
You won’t see me
See me for dust

And we close our eyes
To love again
And we close our eyes
To love again
Love again

With bated breath for the kingdom come
With bated breath for the kingdom come
With bated breath for the kingdom come
With bated breath for the kingdom come

The Mission

07:05 Publié dans Music... | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

19/10/2009

The Mission : Tower Of Strength

=--=Publié dans la Catégorie "Music..."=--=

You raise me up when I'm on the floor
You see me through when I'm lonely and scared
And I'm feeling true to the written word
And you're true to me and still I need more.
It would tear me apart to feel no one
ever cared for me
me
me

You are a tower of strength to me !

You stand firm and proud when the wind blows in your face
And when the sun shines in your eyes
you just turn your head away
To me
to me
to me

You are a tower of strength to me !

You rescue me
you are my faith
my hope
my liberty
And when there's darkness all around you shine bright for me.
You are the guiding light to me
to me
to me

You are a tower of strength to me !

You are a passionate heart when I lay in your embrace
And heaven is in your kiss
salvation lies just a touch away
To me
to me
to me

You are a tower of strength to me !

 


Tower Of Strength (Casbah Mix)

The Mission

23:00 Publié dans Music... | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

18/10/2009

The Mission : Heaven Sends You

=--=Publié dans la Catégorie "Music..."=--=

I'll kiss the sleep from your eyes
I'll kiss you when the sun goes down
I'll kiss your until sunrise
I'll kiss the skin from your lips
And I'll kiss you on your fingertips
And I'll kiss you on the back of your neck
And I'll kiss you behind your ears
And I'll kiss away your tears and fears
And I'll kiss away those hurting years
And I'll kiss away those cruel dark hours
And I'll kiss the petals on your flower
I'll kiss you, Ill kiss you
I'll kiss you until heaven sends you

I'll kiss you between your toes
I'll kiss you on the bottom of your feet
I'll run my tongue across your back
I'll kiss you behind your naked knees
I'll kiss your breast, Ill drink your milk
I'll run my tongue between your lips
I'll kiss you, kiss you, kiss you on your sex
And I'll take you, take you, take you in my mouth
And I'll kiss you, kiss you until heaven sends you

The Mission

23:16 Publié dans Music... | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Nain Pourpre et Royal...

=--=Publié dans la Catégorie "Music..."=--=

Michael Jackson Bambi Frank Zappa est mort... reste Prince... nain par sa taille, certes, mais géant par son talent Pourpre et Royal... Ici, l'émission Le Grand Journal de Canal + débordée par le seul artiste capable de venir sur un plateau et d'installer l'ambiance d'un véritable concert en 4 morceaux...

Laissez le temps aux films de se charger.

07:00 Publié dans Music... | Lien permanent | Commentaires (2) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

16/10/2009

The Mission : Wasteland

=--=Publié dans la Catégorie "Music..."=--=

I still believe in God... but God no longer believes in me...

There's a crystal view from my window
And I can see years to come
I live for the burn and the sting of pleasure
I live for the sword, the steel, and the gun
I can tear down the walls, storm them barricades
Run to the place where the frightened crawl
Desire lurks beyond good and evil
So dance on the graves where the hammer falls

Over this land
All over this wasteland
Over this land
All over this wasteland

You can touch, but please keep your distance
You're innocent and pure and with no shame
The spirit is willing, and the flesh is great
Your teasing your torment with the pleasure of pain

Over this land
All over this wasteland
Over this land
All over this wasteland

Heaven and Hell, I know them well
But I haven't yet made my choice
I'm feeling dead 'cause I'm shouting loud
And NO ONE can hear my voice
Walking the tightwire, can't look down
Strung out high, above you all
Faithful wind blows through this land
Howls my name, Hell is my fall.

Over this land
All over this wasteland
Over this land
All over this wasteland

 

The Mission

22:51 Publié dans Music... | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

04/10/2009

The Cross

=--=Publié dans la Catégorie "Music..."=--=

Avant de tourner "Témoin de Jéhovah", Prince, dont la musique a toujours été parcourue d'une forte charge de quête spirituelle, avait écrit cette chanson belle et simple... que les sulfureux Laibach ont repris à leur sauce.

 

 

Black day, stormy night
No love, no hope in sight
Don't cry, he is coming
Don't die without knowing The Cross


Ghettos 2 the left of us
Flowers 2 the right
There'll be bread 4 all of us
If we can just bear The Cross

Sweet song of salvation
A pregnant mother sings
She lives in starvation
Her children need all that she brings

We all have our problems
Some are BIG, some are small
Soon all of our problems
Will be taken by The Cross

 

 

Black day, stormy night
No love, no hope in sight
Don't cry 4 he is coming
Don't die without knowing The Cross

Ghettos 2 the left of us
Flowers 2 the right
There'll be bread 4 all, y'all
If we can just, just bear The Cross, yeah

We all have our problems
Some are BIG, some are small
Soon all of our problems, y'all
Will be taken by The Cross

The Cross

07:00 Publié dans Music... | Lien permanent | Commentaires (2) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

23/08/2009

The Zimmers

=--=Publié dans la Catégorie "Music..."=--=

Oubliez les Who et Prodigy. Les Zimmers viennent prouver que le Rock ça conserve. Il paraîtrait que le membre le plus âgé aurait 102 ans. C'est quelque chose, en tout cas, d'entendre le lead singer chanter "I hope i'll die before i get old".

Allons allons... Jimmy Page et Robert Plant, après tout, ont largement franchi la soixantaine et ils assurent encore avec maestria et classe. Et n'oublions pas les Rolling Stones ainsi que le plus radical d'entre tous, Lemmy. Pour n'en citer que quelques uns.

Le Rock 'n' Roll, mine de rien, ça conserve vous disais-je.

 

19:21 Publié dans Music... | Lien permanent | Commentaires (3) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

My Generation firestarter

=--=Publié dans la Catégorie "Music..."=--=

07:00 Publié dans Music... | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

13/08/2009

Robert Plant : Calling to you

=--=Publié dans la Catégorie "Music..."=--=

Calling to you

Beyond the river - over the sea
Somewhere's last last farewell that ever will be
It's calling to you, calling to you, calling to you
It's calling to you, calling to you, calling to you

Out in the blue now, just waiting to be
A little breath of selflessness, adrift in all the greed
It's calling to you, calling to you, calling to you
It's calling to you, calling to you, calling to you

Look for the match - cover Adam and Eve
All the world when new was fire - it still was the scene
It's calling to you, calling to you, calling to you
It's calling to you, calling to you, calling to you

So you're gonna - it's for your honour - it's gonna be done
Where you gonna go? when you gonna stop?
Who stole the keys to the gates of the castle of love?
It's calling to you, calling to you, calling to you
It's calling to you, calling to you, calling to you

Who you gonna call? what you gonna say?
Standin' in the shadows as the world's just fadin' away
It's calling to you, calling to you, calling to you
It's calling to you, calling to you, calling to you

Who you gonna call? when you gonna stop?
Who stole the keys to the gates of the castle of love?
It's calling to you, calling to you, calling to you
It's calling to you, calling to you, calling to you

Who you gonna call? what you gonna say?
Standin' in the shadows as the world's just fadin' away
Just fadin' away, just fadin' away

A signaler la présence de Nigel Kennedy, au violon, sur le solo final déjanté...

14:12 Publié dans Music... | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

12/08/2009

Robert Plant : Slow Dancer

=--=Publié dans la Catégorie "Music..."=--=

Slow dancer

Slow dancer - no answers
For you new moves to see
Fast talker in dark corners
For you new words to hear
Sly glances - half chances
For you the eye that sees

When the sun slips from the day and the coolness brings relief
There's no torment 'neath the stars in the stillness of the night
When the swirling has to cease behind the safety of the veil

In high places - darkened faces
So indifferent in days to be
Lost races - no losers
Only winners return to see
New order - can't be altered
When the eyes refuse to see

When the sun slips from the day [etc - repeated]

Soft spoken - never could be broken
Waiting the dawn light with me
Slow burning - school of learning
Don't hasten it down on me
Hearts leaping - hopes been reaching
To the heights, to the heights - these signs to see

Oh baby -- in the darkness, in the darkness --

 

14:05 Publié dans Music... | Lien permanent | Commentaires (1) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

11/08/2009

Robert Plant : Watching You

=--=Publié dans la Catégorie "Music..."=--=

Watching You

In sleep I am drawn - I feel guilty at dawn
Come over the mountains, come over the sea
Should my darkness prevail - does your memory fail?
Oh love on the wing, carry my prayer
Cherish this moment in times of despair
Over the mountains, over the sea
Angel of love, come back home to me

Are your kisses so warm - can you carry my storm?
I look at the moon and you're gone
Love on the wing, carry my prayer
Cherish this moment in times of despair
Over the mountains, over the sea
Angel of love, please come on home to me
Come back home, come back home, come back home

I feel guilty, so guilty...

Love on the wing, carry my prayer
Cherish this moment in times of despair
Over the mountains, over the sea
Angel of love, bring it back home to me
Come back home to me

I see my disgrace - can I touch you right now?
From this beautiful place
I see my disgrace - can I touch you right now?
I'm tired of watching you
Oh, I'm tired of watching you

17:01 Publié dans Music... | Lien permanent | Commentaires (3) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook