11/06/2011

Gov't Mule : Mountain Jam Festival 2011

=--=Publié dans la Catégorie "Le Partage du Jour..."=--=

Le Mountain Jam Festival Music s'est achevé il y a quelques jours et le groupe Gov't Mule y a fait une remarquable prestation le 4 juin que l'on peut retrouver presque en intégralité sur YouTube. Je vous les ai sélectionné dans l'ordre, les vidéos. Il manque le 17ème morceau, "Blind Man in the Dark", ainsi que les deux morceaux de rappel, la reprise de John Lennon, "Working Class Hero" et le morceau original du groupe, "Mule".

Mais que les fanatiques se rassurent... tout en bas, après les vidéos, vous trouverez le concert complet en fichiers mp3 à faire tomber directement sur votre disque dur... c'est gratuit, comme d'habitude. C'est un Bootleg de bonne facture, avec un son correct qui a le charme de ces Bootlegs qui donnent l'impression à l'auditeur d'être au milieu du public.

 

Premier Set...

 


Railroad Boy

 


Thorazine Shuffle

 


Nasty Dogs, Funky Kings (ZZ Top Cover)

 


Banks of the deep end

 


Steppin' Lightly

 


Any Open Window

 


Unring the bell

 


Gordon James

 


Won't Get fooled again (The Who cover)

 


War Pigs (Black Sabbath Cover)

 

 

----------------------------

 

Deuxième set

 


Money (Pink Floyd Cover)

 


Have a cigar (Pink Floyd Cover)

 


Lay your Burden Down - Smokestack Lightning (Howlin' Wolf Cover) - Lay Your Burden down reprise

 


32/20 Blues

 


Angie (Rolling Stones Cover)

 


Beautifully Broken

 

▪ Matt Abts - drums, percussion, vocals on "Have a Cigar"
▪ Warren Haynes - Lead guitar, Lead vocals
▪ Jorgen Carlsson - bass
▪ Danny Louis - keyboards, guitar, trumpet, vocals

+ Guests :

(*) with Ron Holloway - tenor saxophone
(#) with Hook Herrera - harmonica
▪ ($) with Luther Dickinson - guitar
(%) with Cody Dickinson - electric washboard
(^)with Paul - Bass

 

Disc 1 (set 1):

01, Railroad Boy.mp3

02. Thorazine Shuffle.mp3

03. Nasty Dogs and Funky Kings.mp3

04. Banks Of The Deep End.mp3

05. Steppin' Lightly .mp3

06. Any Open Window.mp3

07. Unring The Bell.mp3

Disc 2 (set 1 suite):

01. Gordon James.mp3

02. We Won't Get Fooled Again.mp3

03. War Pigs.mp3

- set 2 -

04. Money.mp3 (*)

05. Have A Cigar.mp3 (*)

06. Lay Your Burden Down.mp3

07. Smokestack Lightning.mp3 (#)

08. Lay Your Burden Down - reprise.mp3

09. 32/20 Blues.mp3 (*) (#) ($) (%)

Disc 3 (set 2 suite):

01. Angie.mp3 (^)

02. Beautifully Broken.mp3

03. Blind Man In The Dark.mp3

04. encore break.mp3

05. Working Class Hero.mp3 (#)

06. Mule.mp3

20:25 Publié dans Le Partage du Jour... | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

22/05/2011

Jimmy Page & The Black Crowes – Hots On For Pittsburgh 2000

=--=Publié dans la Catégorie "Le Partage du Jour..."=--=

 

En 2000, pour bien finir le XXème siècle avant de commencer le nouveau, les Black Crowes associèrent leurs efforts avec un héros de jeunesse, Jimmy Page, mythique guitar hero et fondateur du légendaire Led Zeppelin. Le temps de quelques concerts, entrés depuis dans la légende, ils mirent le feu aux scènes dont ils prirent possession avec une passion pleine d'Ombres et de Lumières, pour quelques sets mêlant avec éclat, énergie et très grande classe des morceaux du Dirigeable, des morceaux des Noirs Corbeaux, plus quelques reprises qui firent la joie des chanceux qui eurent l'occasion de les voir de leurs yeux. Voici le concert du 28 Juin 2000 à Pittsburgh. Décollage garanti.  

Jimmy Page & The Black Crowes
Hots On For Pittsburgh
Live At Star Lake Amphitheater
Pittsburgh, PA 28 Juin 2000
Vous cliquez sur les liens, plus bas, parties I, II, III et IV, vous choisissez le "slow download" et vous attendez le temps indiqué à chaque fois pour télécharger le Bootleg. C'est parfois un peu long, mais armez-vous de patience. Cela tombera sur votre disque dur en fichiers compressés ".rar" qu'il vous faudra décompresser avec le logiciel attitré. Il y a un mot de passe cette fois-ci, le même pour les quatre parties : sparkyibew 

 

Disc 1

Celebration Day
The Wanton Song
Misty Mountain Hop
Hots On For Nowhere
No Speak No Slave
Sick Again
What Is And What Should Never Be
Gone
Oh Well
Ten Years Gone
In My TIme Of Dying
Your Time Is Gonna Come

Disc 2
Remedy
The Lemon Song
In The Light
Shapes OF Things
Nobody’s Fault But Mine
Heartbreaker
Bring It On Home
She Talks To Angels
Out On The Tiles
Whole Lotta Love


mp3/320kbps
Part I
Part II
Part III
Part IV
Mot de Passe : sparkyibew

J'attire votre attention sur le fait que cette rubrique ne pointe vers aucun fichier hébergé par ma personne, les liens que je donne sont récupérés sur divers sites de par le monde, et je vous les donne à titre informatif. Il est de votre responsabilité de vous conformer à la législation de votre pays de résidence sur le copyright et la propriété intellectuelle. Merci de votre attention vigilante et citoyenne !

Enjoy les Malandrins...

19:47 Publié dans Le Partage du Jour... | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

02/05/2011

John Mayer : Live at The Viper Room on December 6, 2004

=--=Publié dans la Catégorie "Le Partage du Jour..."=--=

De partager avec vous cette vidéo de John Mayer... ça m'a rappelé l'existence d'un chouette Bootleg existant sur la toile, le son n'est pas énorme mais largement écoutable et sa qualité montre le talent du bonhomme quand il se tape une toute petite salle et qu'il joue du Blues... en lieu et place de la Pop (de qualité aussi) qui, par ailleurs, l'a fait connaître. Je vous offre les liens ici pour que vous puissiez savourer à votre tour le jeu humble mais redoutable du monsieur qui est déjà, dans le genre, un maître. Enjoy !

Enregistré au Viper Room de West Hollywood (Californie), le 6 Décembre 2004... l'ambiance est chaleureuse dans la salle et bouillante sur scène. Notez qu'en plein "Machine Gun/Voodoo Chile" on entend quelqu'un faire l'éloge de John Mayer et inciter la salle à l'ovationner ! Il s'agit deBilly Gibbons, guitariste/chanteur des excellents ZZ TOP, présent dans la salle ce soir-là et méchamment emballé par le jeu du jeune loup. C'est pas le seul... vous allez voir. :-Q

01-Blues Jam.mp3

02-Machine Gun/Voodoo Chile.mp3

03-Feels Like Rain.mp3

04-Empty Arms.mp3

05-Steal My Kisses/Wait Until Tomorrow.mp3

06-Ain't Gonna Give Up On Love.mp3

07-Wanna Be Starting Something.mp3

08-Bold As Love/The Wind Cries Mary.mp3

09-Come Back To Bed.mp3

10-Blues Jam 2.mp3

J'attire votre attention sur le fait que cette rubrique ne pointe vers aucun fichier hébergé par ma personne, les liens que je donne sont récupérés sur divers sites de par le monde, et je vous les donne à titre informatif. Il est de votre responsabilité de vous conformer à la législation de votre pays de résidence sur le copyright et la propriété intellectuelle. Merci de votre attention vigilante et citoyenne !

Et puis merde... c'est qu'un enregistrement pirate... 

16:13 Publié dans Le Partage du Jour... | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

20/11/2010

Rory Gallagher - Guthrie Theater, Minneapolis 1991

=--=Publié dans la Catégorie "Le Partage du Jour..."=--=

Et un deuxième Partage pour ce jour, après Sundown, dans un tout autre style, bien plus chaleureux...

 

La première fois que j'ai pleuré à cause de la mort d'un artiste j'allais sur mes 30 piges. J'étais au travail lorsque j'ai appris, sur la radio "ouï FM" la mort du bluesman irlandais Rory Gallagher. Sur le coup cela me laissa juste sans voix. J'avais eu la chance de le voir entre 1993 et 1995 trois fois en concert, au Bataclan, à l'Olympia ainsi qu'au Plan de Ris Orangis, et ses prestations traversées d'instants foudroyants m'avaient néanmoins fait entrevoir un Rory Gallagher plus fatigué que d'habitude, du moins par les souvenirs que j'avais de lui pour l'avoir vu à de nombreuses reprises à la fin des années 70 dans l'émission d'Antoine de Caunes, "Chorus", consacrée à la musique Live  où il avait à chaque fois mis le feu à la scène avec une énergie que lui auraient envié aussi bien les punks édentés d'alors que feu-Jimi Hendrix. Sa guitare était un constant feu d'artifice et à la vue de ses prestations durant les nineties on pouvait constater que le régime général avait baissé d'un cran. Mais Rory donnait néanmoins tout ce qu'il pouvait donner et les jeunes musiciens qu'il avait avec lui durant les dernières années de sa vie le poussaient à se dépasser et à tenir debout.
Ce jour, rentré à la maison, je me suis écouté la chanson "Heaven's Gate" et les paroles m'ont scotché... coup de hache sur le travers de ma tête.

You're feeling haunted,
See those shadows on the shades ?
You're stalking 'round the room,
Your name is on the blade.
The darkness 'round your neck
Is like a metal claw,
Who is gonna save you ?
Who will hear you call ?

 

You'll never get to Heaven,
Putting money in the plate.
Can't bribe St. Peter
When you're at Heaven's gate.

Sont remontés, alors, tous mes souvenirs d'adolescence lorsque je soignais mes abîmes en écoutant Pat Travers sur son album "Live! Go For What You Know", Johnny Winter et son album "Captured Live", Jimi Hendrix sur "Band of Gypsies" et Rory Gallagher sur son album le plus dur, le plus Heavy, "Top Priority", et je me suis effondré en réalisant que je venais de perdre un ami, un confident qui m'avait accompagné durant de nombreuses dérives. Je me suis probablement sauvé bien des fois du pire en me rassasiant de ces disques, quotidiennement et en boucle durant certaines périodes. Tout ça pour vous dire que je connais un peu mon affaire et que c'est avec une certaine surprise que je suis tombé sur cet enregistrement Bootleg en public, datant de 1991, aux USA au Guthrie Theater de Minneapolis, 4 ans avant son malheureux décès, donc sur la fin de sa carrière. Rory fait ici preuve d'une forme exceptionnelle et ses solos sont particulièrement inspirés. Néanmoins je ne conseille ce disque qu'aux inconditionnels car comme Bootleg  il souffre d'un manque évident de précision sonore mais est largement écoutable si on est passionné par le sympathique irlandais. Mention spéciale sur les Blues "I Wonder who" et "Off the Handle", ainsi que sur "Millions Miles away" où sa guitare brille avec maestria.

 

J'attire votre attention sur le fait que cette rubrique ne pointe vers aucun fichier hébergé par ma personne, les liens que je donne sont récupérés sur divers sites de par le monde, et je vous les donne à titre informatif. Il est de votre responsabilité de vous conformer à la législation de votre pays de résidence sur le copyright et la propriété intellectuelle. Merci de votre attention vigilante et citoyenne !

 

Les liens que je vous balance là sont surtout une occasion pour vous de découvrir des artistes que peut-être vous ne connaissez pas. Si leur musique vous plaît, songez à les faire vivre en achetant leurs albums de manière officielle.

Le téléchargement est en deux parties car le concert est complet. 25 chansons.

Le LIEN pour la partie 1

Le Lien pour la partie 2

Allez sur les liens, choisissez le téléchargement gratuit (qui est lent mais c'est nerveusement supportable), attendez les quelques secondes exigées et poursuivez la procédure.

 

L'album proposé ici est également compressé en deux fichiers ".rar" que vous n'aurez qu'à décompresser pour qu'ils se transforment en 25 fichiers mp3. Il n'y a pas de mot de passe pour cette fois non plus. Bonne écoute.

Enjoy les malandrins...

18:57 Publié dans Le Partage du Jour... | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

SUNDOWN : "Design 19" (1997)

=--=Publié dans la Catégorie "Le Partage du Jour..."=--=

 

Durant une certaine période de ma vie ce groupe m'a accompagné durant quelques déboires sentimentaux. C'était vers la fin des années 90 quand ma vie ressemblait à un combat épuisant au jour le jour et que je n'étais, bien souvent, que l'ombre de moi-même. Il est, ainsi, des bandes sons qui sont liées à des instants de vie ayant laissé leur empreinte sur le corps et l'âme. Une simple écoute réveille de douloureux souvenirs. Et le corps a sa mémoire propre qui ne rate aucune occasion pour commémorer, à sa manière, des événements tragiques que nous avons, bien souvent, enfouis par souci de nous préserver de nous-mêmes, mais des replis de la chair jaillissent des papillons de sang avec des ailes en lames de rasoirs pour nous rappeler notre futile condition et combien quand nous croyons en avoir terminé avec certains souvenirs ceux-ci n'en n'ont, semble-t-il jamais fini avec nous.

Sundown est un groupe suédois de faible envergure commerciale mais ayant, néanmoins, pondu quelques affriolantes pépites. Né sur les cendres de Cemetary, le groupe n'enregistra que trois albums et un EP en deux années, de 1997 à 1999... avant que le groupe Cemetary ne se reforme et mette ainsi fin à sa courte carrière.

Premier album de Sundown, "Design 19" est sorti en 1997 et propose quelques guitares acérées sur une ambiance électro et un chant et une ambiance générale fortement Gothique.

J'attire votre attention sur le fait que cette rubrique ne pointe vers aucun fichier hébergé par ma personne, les liens que je donne sont récupérés sur divers sites de par le monde, et je vous les donne à titre informatif. Il est de votre responsabilité de vous conformer à la législation de votre pays de résidence sur le copyright et la propriété intellectuelle. Merci de votre attention vigilante et citoyenne !

Les liens que je vous balance là sont surtout une occasion pour vous de découvrir des artistes que peut-être vous ne connaissez pas. Si leur musique vous plaît, songez à les faire vivre en achetant leurs albums de manière officielle.

 

 

LE LIEN EST ICI. Cliquez sur "Click here to start download..."

L'album proposé ici est compressé en fichier ".rar" que vous n'aurez qu'à décompresser pour qu'il se transforme en 10 fichiers mp3. Il n'y a pas de mot de passe pour cette fois. Bonne écoute.

Enjoy les malandrins...

17:01 Publié dans Le Partage du Jour... | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

20/08/2010

Allman Brothers Band with Special Guest Zakk Wylde : Zakk Goes Wylde

=--=Publié dans la Catégorie "Le Partage du Jour..."=--=

Aujourd'hui je vous propose un lien vers un album 100% Bootleg. Du pirate pur jus. Enregistré directement de l'audience par un passionné. Je n'ai pas d'indications pour l'aspect technique de la chose, mais je peux vous certifier que la qualité sonore est là, en tant qu'enregistrement pirate ce double album se laisse largement écouter. Certes il n'aura pas la précision des albums "Live" officiels, mais le charme des "Bootlegs" se trouve précisément dans ce principe qui est de saisir l'artiste dans le feu de l'action, dans la sueur, la folie et la passion de l'inspiration de l'instant. La plupart des enregistrements "Live" officiels ont ceci de commun que leur enregistrement est prévu, préparé d'avance, ne laissant que très rarement place à la surprise et la technologie actuelle a bien souvent tendance à aseptiser la sueur dont je parlai précédemment. De plus, lorsque l'on sait que bien souvent les musiciens rejouent, en studio, telle partie de basse, de clavier, de guitare afin de gommer des défaillances techniques qu'ils ne supportent pas, on en vient à se demander ce qu'il peut bien rester d'authentiquement "Live" dans certains albums proposés. Dieu merci, tous les artistes ne trichent pas lorsqu'ils proposent des enregistrements réalisés en public, mais ils se font de plus en plus rares.

Je vous invite à vous servir de ce lien pour découvrir le groupe que je vous propose afin de ne pas acheter en aveugles, si néanmoins vous aimez le groupe en question, faites le vivre et achetez les albums officiels... au lieu de n'être que de vilains Schtroumpfs pirates pourchassés par Gargamel Hadopi poil au kiki.

J'attire votre attention sur le fait que cette rubrique ne pointe vers aucun fichier hébergé par ma personne, les liens que je donne sont récupérés sur divers sites de par le monde, et je vous les donne à titre informatif. Il est de votre responsabilité de vous conformer à la législation de votre pays de résidence sur le copyright et la propriété intellectuelle. Merci de votre attention vigilante et citoyenne !

Le groupe Allman Brothers Band est un groupe légendaire, ne serait-ce que parce qu'il a contenu en son sein un guitariste légendaire, Duane Allman, mort trop tôt, au tout début des années 70, un de plus qui est allé rejoindre le Panthéon maudit des sacrifiés du Rock and Roll. Accident de moto. Pour en savoir plus, lisez les liens, merci. Toujours est-il que le groupe après s'être séparé et raccommodé à plusieurs reprises durant les années 70 et 80 est enfin parvenu à trouver une certaine stabilité à partir de 1989 en renouant avec un large succès aux USA.


Duane Allman



Allman Brothers Band dans une des formations après la mort de Duane Allman
Notez la présence de deux blacks dans le groupe, ce qui vient moucher les abrutis qui continuent à propager l'idée que les groupes de rock sudistes seraient tous de fieffés racistes !

 

En 1993, le 1er Août plus exactement, au Great Woods Ampitheatre, ville de Mansfield, dans le Massachusetts, Dickey Betts, un des membres historique de la formation, ne put être en mesure de jouer lors du concert prévu ce jour-là. J'en ignore la raison. Seulement, au lieu d'annuler la date, le groupe fit appel à une des plus fine gâchette de la six-cordes de l'époque et encore d'aujourd'hui : Zakk Wylde.


Dickey Betts



Zakk Wylde

 

Guitariste prodige d'Ozzy Osbourne et, à l'époque, de sa propre formation, trop éphémère à mon goût, les excellents Pride & Glory, Zakk Wylde encore jeune et dingue vient, le temps d'un concert unique, marquer de son empreinte le Rock Sudiste du Allman Brothers Band sans en changer l'esprit mais en y insufflant ce son heavy bien particulier qui est le sien et qu'il parvient à intégrer avec goût dans le son, habituellement, plus sage de la formation. Les connaisseurs le reconnaîtront facilement, pour les autres afin de caler leurs oreilles et de repérer le chien fou, Zakk Wylde intervient par un solo fulgurant dés le premier morceau, "Statesboro Blues", à partir de 3min34, faisant rugir sa Gibson Les Paul comme personne.
Je pense que les fans puristes du groupe ont dû être fortement surpris de constater l'absence du vieux Dickey Betts à ce concert et son remplacement par le jeune Heavy Metal Freak Zakk, mais ils ont dû quitter la salle à la fin du concert avec la mâchoire au niveau des couilles... au moins. Car Zakk Wylde s'il a toujours clamé son amour du Heavy Metal, tendance Black Sabbath, Led Zeppelin ou Van Halen années 77-84, il n'a jamais manqué l'occasion de dire l'amour qu'il portait aussi au Rock Sudiste pur et dur. Lynyrd Skynyrd, ZZ Top, Outlaws et, bien entendu, Allman Brothers Band. D'ailleurs ça n'est pas pour rien qu'une de ses Gibson Les Paul arbore fièrement le drapeau Confédéré.

 

A noter la présence sur ce double album de leur morceau emblématique, "In Memory Of Elizabeth Reed", qui dépasse largement les 33 minutes d'improvisations en tous genres. Si vous êtes restés scotchés dans les années 70, à mon avis vous allez apprécier.

Apparu sur le marché parallèle en 1995, ce Bootleg est considéré comme un "must" par les Aficionados tant du Allman Brothers Band que du fougueux Zakk Wylde. De plus, il faut savoir que l'excellent guitariste Warren Haynes (dont votre serviteur est un inconditionnel, ne serait-ce que par son travail remarquable en général, mais surtout dans sa formation personnelle, Gov't Mule qui est une des plus belles choses qui soit arrivé à la musique américaine ces 20 dernières années) partage les parties de guitares avec Zakk Wylde ce qui place la barre, excusez du peu, très très haut en matière de feeling, d'émotion et d'authenticité.


Warren Haynes

 

Pour les débutants : une fois sur la page de partage de "4shared.com" cliquez sur "Téléchargez maintenant" et soyez patients, laissez le décompte se faire, ça peut varier de 90 à 220 secondes. C'est pas la mer à boire... allez vous faire un thé... ou versez vous une rasade de Jack Daniel's. Attention, parfois le décompte se lance automatiquement dés que vous accédez à la page. Le décompte une fois terminé cliquez sur le lien "Télécharger le fichier tout de suite" et le tour est joué. Un fichier "zip" qu'il vous faudra dézipper tombera assez rapidement sur votre disque dur. Une fois dézippé le fichier donnera des fichiers mp3 à 128kbps. Ce Bootleg relativement facile à trouver sur Internet (encore faut-il le connaître et y penser) ne se trouve qu'en 128kbps. Si vous en connaissez une meilleure source, 160... 190 kbps, voire plus... merci de me le faire savoir.

Dernière petite précision importante : tous les fichiers mp3 sautent de manière répétitive à chaque fois sur leurs fins, cela ne dure que 3 ou 4 secondes et c'est généralement uniquement sur les acclamations du public, pas sur la musique. Mais la lecture se poursuit. Là encore, cela doit être dû à la source d'origine car chaque fois que j'ai trouvé ce Bootleg que ce soit en Peer2Peer ou par des liens comme celui que je vous communique aujourd'hui, je suis tombé sur le même défaut qui est, bien entendu, indépendant de ma volonté mais qui n'empêche en rien de savourer l'interprétation générale du groupe.

====>> LE LIEN : Bootleg : Allman Brothers Band with special Guest ZAKK WYLDE : Zakk Goes Wylde

Enjoy, les Malandrins...


CD Front



CD Back



Zakk Wylde



Zakk Wylde



Great Woods Ampitheatre, Mansfield, MA on August 1, 1993



Great Woods Ampitheatre, Mansfield, MA on August 1, 1993



Great Woods Ampitheatre, Mansfield, MA on August 1, 1993



Great Woods Ampitheatre, Mansfield, MA on August 1, 1993



Great Woods Ampitheatre, Mansfield, MA on August 1, 1993



Great Woods Ampitheatre, Mansfield, MA on August 1, 1993

 

18:14 Publié dans Le Partage du Jour... | Lien permanent | Commentaires (1) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

31/07/2010

Le Partage du Jour : Jimmie Vaughan, "Out There"

=--=Publié dans la Catégorie "Le Partage du Jour..."=--=

 

Je vous invite à vous servir de ce lien pour découvrir l'album que je vous propose afin de ne pas acheter en aveugles, si néanmoins vous aimez l'artiste en question, faites le vivre et achetez l'album officiel... au lieu de n'être que de vilains pirates pourchassés par Gargamel Hadopi poil au kiki.

J'attire votre attention sur le fait que cette rubrique ne pointe vers aucun fichier hébergé par ma personne, les liens que je donne sont récupérés sur divers sites de par le monde, et je vous les donne à titre informatif. Il est de votre responsabilité de vous conformer à la législation de votre pays de résidence sur le copyright et la propriété intellectuelle. Merci de votre attention vigilante et citoyenne !

Aujourd'hui un lien de qualité... en fichier FLAC (264 MB)... à transformer en fichiers "AIFF" ou "WAV", avec tout le beau spectre de fréquences, équivalent parfait du CD d'origine. Si vous n'avez pas les bons logiciels de décompression et transformation, googlez un coup. Ou alors... prenez le deuxième lien que je propose pour avoir l'album en fichier "rar" (74MB) à décompresser en fichiers "mp3". Et de qui s'agit-il ? Ni plus ni moins que du frère du regretté Stevie Ray Vaughan, Jimmie Vaughan, guitariste au jeu humble et au son "Roots" qui nous donne envie de remuer notre popotin ou bien de rouler à pas plus de 100 kilomètres heure vers le soleil couchant, les yeux fixés sur l'Autoroute... et sans se retourner vers les tourments passés. En plus il va énerver les fans de blues gôchistes... car il est républicain... ce qui ne l'empêche aucunement d'être sympathique. L'album s'appelle "Out There", de la musique pour cheveux gominés dans une arrière-salle enfumée de Lucky Strike avec relents de Bourbon pour faire passer la poussière du Texas.

Hop...

 

FURK.NET / Jimmie Vaughan, album "Out There", "FLAC" (264,7MB)

MEGAUPLOAD / Jimmie Vaughan, album "Out There", "rar" (mp3) (74MB)

 

Récapitulons clairement, même si je me répète...

Chez "Furk.net", vous clickez sur "Free Download", vous attendez quelques secondes durant le décompte puis vous clickez sur "Download the file" pour obtenir le fichier "Zip" qui vous donnera des fichiers "FLAC" qu'il vous faudra transformer en fichiers "WAV" ou "AIFF". C'est plus rapide que ça n'en n'a l'air.

Chez "Megaupload", vous tapez dans la case attribuée à cet effet le code de vérification qui prouvera que vous n'êtes pas un sale bot venu foutre la merde chez l'hébergeur, puis vous attendez quelques secondes, enfin... vous cliquez sur "Téléchargement régulier" et vous patientez que l'album tombe sur votre disque dur. L'album proposé ici est compressé en fichier ".rar" que vous n'aurez qu'à décompresser pour qu'il se transforme en 12 fichiers mp3. Il n'y a pas de mot de passe pour cette fois. Bonne écoute.

 

00:28 Publié dans Le Partage du Jour... | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook