29/01/2014

Le Guerrier...

=--=Publié dans la Catégorie "Brèves"=--=

 

« Le guerrier est grand non parce qu'il tue, mais parce qu'il meurt. Ou parce qu'il sait qu'il va mourir. Et y consent. Et que ce n'est pas si simple que cela, d'accepter de mourir. »

Charles Péguy

11:00 Publié dans Brèves | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

26/01/2014

Je suis communiste et ça fait du bien !

=--=Publié dans la Catégorie "Brèves"=--=

 

Je les avais déjà évoqués ici... mais soyons plus précis, c'est mieux...

 


Cliquez sur la photo...

00:20 Publié dans Brèves | Lien permanent | Commentaires (3) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

12/01/2014

Calmer Valérie...

=--=Publié dans la Catégorie "Brèves"=--=

 

01:37 Publié dans Brèves | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

07/01/2014

Durcir le combat...

=--=Publié dans la Catégorie "Brèves"=--=

 

16:26 Publié dans Brèves | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Christ est né... Glorifions-le !

=--=Publié dans la Catégorie "Brèves"=--=

 

A mes frères Orthodoxes et Catholiques suivant le Calendrier Julien, je souhaite un heureux Noël. Christ est né... Glorifions-le !

00:05 Publié dans Brèves | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

05/01/2014

Immédiatement, la chapelle se vida de tous ses Nobles

=--=Publié dans la Catégorie "Brèves"=--=

 

Tous les matins, après son conseil, Louis XIV allait à la chapelle pour y prier. Il y écoutait trois motets : un grand, un petit et un Domine salvum fac regem.
Les courtisans étaient assidus à ce rendez-vous, mais bien plus pour le spectacle musical et la présence du Roy que par ferveur religieuse. Certaines dames allaient jusqu’à faire relier un roman à la mode en missel pour tromper leur monde. Un matin, un facétieux officier de la Garde Royale ordonna à haute voix aux soldats de se retirer, le Roy ne venant pas assister au service. Immédiatement, la chapelle se vida de tous ses Nobles. Arriva ensuite Louis XIV, étonné de voir si peu de monde présent. Le capitaine lui expliqua la plaisanterie et le souverain en rit fort.

 

16:45 Publié dans Brèves | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Tous ces veaux qui me suivent

=--=Publié dans la Catégorie "Brèves"=--=

 

Un jour qu’Henri IV se rendait à pied au Louvre en compagnie d'une partie de sa Cour, il croisa, dans les rues de Paris, une femme qui conduisait une vache. Il lui en demanda le prix qu’elle lui indiqua. « C’est trop mais je vous ne donnerais tant. »
La paysanne, un rien dédaigneuse, lui dit alors en désignant du geste la horde luxueusement vêtue des courtisans : « Vous n’êtes pas marchand de vaches, Sire, je le vois bien
-- Pourquoi ne le serais-je pas ma commère ? Voyez-vous pas tous ces veaux qui me suivent ? »

 

14:48 Publié dans Brèves | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook