Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/12/2016

Communisme...

=--=Publié dans la Catégorie "Brèves"=--=

 


Cliquez sur la photo...

 


Cliquez sur la photo...

05:00 Publié dans Brèves | Lien permanent | Commentaires (5) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Commentaires

Dans le même registre - Guépéou forever ! -, il y a quelques temps lors d'un coquetèle, un journaleux gauchiste à 9'000 euro par mois lâcha au premier degré : "Certains citoyens ne devraient pas avoir le droit de vote." (sic) Heureusement, ces totalitaristes n'arriveront jamais au pouvoir. (Les électeurs ne sont pas complètement irresponsables.)

Écrit par : paglop | 21/12/2016

Que pensez-vous des propos d'un Etienne Chouard quand il affirme indispensable de prendre en compte certains éléments critiques de gens tels Soral ou... Mélenchon sans pour autant adhérer à leur background idéologique ou leurs fixettes (le complot sioniste chez soral, par ex.) ?
https://www.youtube.com/watch?v=bzx9YUThkAA

Écrit par : paglop | 22/12/2016

J'en pense que je n'ai en aucune manière besoin ni de Soral ni de Mélenchon pour penser la réalité car ces sinistres clampins ont toutes leurs analyses faussées par d'autres postures et crispations qui en amenuisent la portée même s'ils semblent, par moment, mettre le doigt sur des plaies réelles et faire des constats qui ont la couleur et l'odeur de la vérité.

De toute façon, tant que ces drôles n'acquerront quelque compétence en économie ils demeureront engoncés dans leur crasse mentale et ne sauront pas penser l'Argent et le principe de Propriété qui sont le nerf de la guerre depuis la nuit des temps. A ce titre un Marx avait bien plus d'envergure qu'eux même s'il avait faux sur presque toute la ligne...

Ce que je note c'est que l'un et l'autre soutenaient Chavez... et ses descendants idéologiques... Au Venezuela il n'y a même plus de papier cul pour s'essuyer la rondelle, alors que c'est une des plus Grande Réserve de Pétrole du Monde...

CQFD... en tout cas, moi, ça me suffit...

La fille d'Hugo Chavez, en revanche, est une des plus grosses fortunes de la planète. ^_^

Quant aux fafounets, j'en pense à peu près la même chose que ce que je pense des antifas... Bonnet blanc et blanc bonnet...

https://www.youtube.com/watch?v=XDuDqYEUq2c

Écrit par : Nebo | 23/12/2016

Je comprends ce refus. J'ai posé la question car elle me taraude depuis longtemps. Peut-on faire son miel d'un auteur, écrivain, politique sans pour autant adhérer à son fond idéologique détestable ? Je n'ai toujours pas de réponse satisfaisante. Mon job me pousse à regarder et écouter pas mal de sources ouvertes : discours, entretiens, Journaux en ligne, etc. Parmi eux, les interventions de Soral sur YT. Pour être vraiment honnête, il m'est arrivé d'être d'accord avec certains éléments de ses interventions* sans adhérer à son background foutraque où perce clairement un antisémitisme qui ne porte même plus le masque de l'antisionisme. De même, je suis un lecteur de Drieu ou Aragon sans adhérer à leurs dérives totalitaires. C'est une question épineuse...
Je vous souhaite un joyeux Noël.

* Notamment sur des phénomènes et mouvements culturels dont il cause avec pertinence.

Écrit par : paglop | 24/12/2016

Oui... bien entendu... moi aussi j'admire les oeuvres d'écrivains qui se sont fourvoyés idéologiquement... mais il y a un vrai Style derrière, une maîtrise de la langue, une intelligence classique et, ça en découle, une manière d'interroger le monde...

Je préfère les questions que pose Drieu à celles que pose Soral... Et Soral vient du PCF... il en a gardé beaucoup de scories. Sa capacité à penser le monde est biaisée par ses crispations idéologiques initiales...

Lorsqu'il a sorti, à la fin des années 90/début années 2000 (je ne sais plus exactement) "Jusqu'où va-t-on descendre ?", il a attiré mon attention, il y faisait des constats dignes d'être appréciés... mais tout cela s'est très vite effondré lorsqu'il a pris la tangente FN avec ses apports gauchistes dans la bouillabaisse libérale de Jean-Marie Le Pen... Tout cela n'est pas très sérieux et la seule chose que j'ai aimé c'est qu'ils ont fait chier les bienpensants dans leur froc, mais c'est limité sur le plan socio-politique, ça nous fait rire deux minutes mais ça ne laisse pas présager d'un avenir meilleur...

Les fameux auteurs collaborateurs de la France occupée étaient encore les dépositaires d'un héritage culturel qui faisait sens... ils posaient des questions essentielles, sur l'identité du pays, le sens de l'Europe, les rapports civilisationnels entre les divers pays du monde... ils questionnaient le fascisme, le nazisme, le communisme... ensuite ils ont fait des choix idéologiques qui me sont totalement étrangers, mais il y a encore une hauteur de vue dans leur démarche, quelque chose qui permet de penser... une éclaircie qui ne s'assombrit qu'à compter du moment où ils font des choix politiques actifs et s'en vont serrer en souriant les mains de la lie Nazi...

Soral, lui, avant même d'avoir émis le moindre semblant de pensée, est copain avec l'Iran des Ayatollahs, défend le Hamas et le Hezbollah, rêve d'une réconciliation nationale en donnant la Parole à des barbus... et ressuscite le bouc émissaire juif en appliquant les mêmes méthodes que le vieil antisémitisme franchouillard d'antan... en citant du pseudo-Talmud ou du Talmud authentique mais sorti de son contexte... en présentant des passages entiers de l'Ancien Testament comme des socles d'un Complot Juif alors que les passages en question ont leur plein sens prophétique pour les chrétiens... et il a le culot de se proclamer "catholique"...

Sans oublier que ce qu'il fait dire à Nietzsche ou à Bloy... indique pleinement et entièrement son incapacité à penser les textes des grands auteurs eux-mêmes qu'il a l'outrecuidance de croire avoir lu...

Bref... ce type est un clown... il a trouvé son filon... et ils se fait de la cailasse, du flouze, du blé, de l'argent... sur le dos de quelques naïfs qui se croient "dissidents" et ne sont que les dindons de la farce soralienne... c'est délicieux... et très triste en même temps.

Et je ne reviendrai pas sur un fond important de sa personnalité... il a désespérément besoin d'être aimé... il n'a jamais fait le deuil de son enfance (mais la faisons-nous tous vraiment ?)... il n'est jamais parvenu à se faire une place au sein du système, pourtant toute la première phase de son parcours était une volonté d'y parvenir... à la télévision... au cinéma... dans la sociologie... au PCF... dans la Franc-Maçonnerie (selon sa soeur)... au FN...

Il a, du coup, trouvé le lieu parfait pour se tenir au chaud : "Egalité et Réconciliation"...

C'est carrément pathétique...

Écrit par : Nebo | 25/12/2016

Écrire un commentaire