Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/01/2017

Une espèce de poésie que j’ai peur d’abîmer

=--=Publié dans la Catégorie "Svetlana"=--=

 

 

« Mais elle est si jeune, si pauvre, tellement sans défense, que j’éprouve avant tout, auprès d’elle, une grande douceur. Je la berce, je la pelote, c’est plus sensuel que tout. Mais en même temps, ça m’attendrit, j’ai scrupule d’aller plus loin. Ce n’est qu’une petite sauvageonne, qui ne sait que lire et que j’emmène voir des films imbéciles. Pourtant, je savoure auprès d’elle une espèce de poésie que j’ai peur d’abîmer en la carambolant. »

Lucien Rebatet, Les Deux Etendards

 

 

15:00 Publié dans Svetlana | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Écrire un commentaire