Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/03/2017

"Sens propre" et "sens figuré"...

=--=Publié dans la Catégorie "Humeurs Littéraires..."=--=

 

L'autre soir, sur France 2, durant le Journal télévisé, François Fillon a eu le culot de déclarer qu'il n'était pas autiste, le répétant plusieurs fois d'affilé. Dés le lendemain SOS Autisme France tweetait : "Stop aux clichés", exigeant ni plus ni moins des excuses ainsi qu'une rencontre avec l'ancien Premier ministre.

J'en reste coi.

Il parait que cela révèle son "autistophobie" !

Dieu merci, il n'a pas proclamé qu'il n'était pas sourd aux critiques de son propre camp, ce qui aurait réveillé la colère des malentendants !

S'il avait malencontreusement dit qu'il n'était pas aveugle aux questionnements des Médias à l'encontre de son épouse, peut-être que les mal-voyants se seraient fait entendre !

Il n'a pas juré qu'il avait toute sa tête ! Peut-être qu'en raison de ceux qui n'ont plus la leur une clameur à l'unisson serait montée de tous les hôpitaux psychiatriques du pays ?! On se le demande !

J'ai bien réécouté son intervention, désormais disponible sur la Toile, et il n'a pas pas eu l'outrecuidance de déclarer qu'il avait bien les pieds sur terre. Ouf ! Nous l'avons échappé belle ! Sinon les tétraplégiques et les culs-de-jatte l'auraient cloué au pilori de leur mépris !

Si il avait gardé le silence ou, pire, affirmé de manière volontariste qu'il n'allait pas rester comme s'il n'avait plus de langue, assurément les muets y auraient vu une atteinte à leur handicap !

Pierre Dac disait : "C'est pas parce qu'on a rien à dire qu'il faut fermer sa gueule !" Il semblerait cependant que l'exercice soit de plus en plus périlleux dans une France où, en raison du Politiquement correct l'on ne sait plus faire la différence entre "sens propre" et "sens figuré"... Il faut dire que le niveau de l'intelligence générale a drastiquement baissé.

Aussi je vais faire l'effort de vous expliquer la différence entre "sens propre" et "sens figuré". Vous allez voir, c'est très facile. Se faire enculer au sens propre, cela peut être très agréable. Sachez-le. Mais se faire enculer au sens figuré, cela ne l'est jamais... même lorsqu'on est un vaillant pédé ! Pigé ?

 

 

23:17 Publié dans Humeurs Littéraires | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Écrire un commentaire