Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/12/2017

Incarcéré à la Santé

=--=Publié dans la Catégorie "Lectures"=--=

 

« Pour avoir défendu la mémoire de mon fils Philippe assassiné, j'ai été incarcéré à la Santé, à l'âge de soixante ans, dans une cellule de droit commun, avec mon ami et collaborateur Joseph Delest, le 13 juin 1927. […]

Nous étions logés dans une partie saine et aérée de la prison, mais auprès des assassins, de ceux qu'on appelle "les mains rouges”. […] Le matin nous avions, séparés de nous par deux séries de fenêtre et de grilles, dans une vision d'aquarium, les voleurs et les produits des rafles, sans linge ni cravate, sales comme des peignes […] Ils s'entretenaient de notre cas : “mon vieux çui qu'est là, c'est Daudet. C'est tout de même raide qu'il soit avec nous.
- Mais Voltaire aussi a été emprisonné, mon vieux…
- Mais on ne lui avait pas tué son gosse, comme à Daudet.
- Ça c'est vrai.

C'est gens-là ont plus d'âme que des jurés de Cour d'Assises ou que des conseillers à la Cour de Cassation. »

Léon Daudet, Paris Vécu

 

23:39 Publié dans Lectures | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Écrire un commentaire