Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/12/2017

D’innombrables femmes frigides et des hommes impuissants

=--=Publié dans la Catégorie "Lectures"=--=

 

« Mais en ce moment je ne vois qu’une immense augmentation des troubles de la vie amoureuse : d’innombrables femmes frigides et des hommes impuissants.

Qu’on ne me reproche pas d’exagérer les constations que j’ai pu faire qui ne sont qu’une petite partie des suites de la guerre mondiale ; mais elles parlent un langage indiscutable. Ce que je viens d’écrire est un condensé d’expériences. Je ne fais pas de philosophie. Je ne constate que des faits.

Les perspectives sont donc mauvaises pour l’avenir de l’Europe. L’avenir appartient au peuple qui aura des femmes fécondes ; on voit déjà que la fécondité slave est en train de détruire l’organisation et la civilisation germanique après l’avoir assimilée complètement. La race de civilisation supérieure est vaincue par l’inférieure à cause de sa fécondité. Les Français, tout en emportant la victoire sur d’autres nations, vont succomber. La lutte des sexes est d’une importance plus grande que le combat des nations. Plus une nation est civilisée, plus cette lutte est acharnée. Elle détruit les couches supérieures de la nation, mais elle nuit à la nation tout entière par la régression des naissances.

Sommes-nous capables de lutter contre ces phénomènes ? Avons-nous un moyen de rendre à la femme la volonté d’avoir des enfants ? J’ai répondu négativement à cette question dès le début.

La femme ne se révolte pas seulement contre le devoir de la maternité, mais elle dévalorise les sentiments maternels qui, pendant de longues époques étaient considérés comme la fleur des sentiments humains. »

Wilhelm Stekel, La femme frigide

 

16:00 Publié dans Lectures | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Écrire un commentaire