Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/07/2018

La prochaine étape...

=--=Publié dans la Catégorie "Franc-tireur"=--=

 


Cliquez sur la photo...

 

Au sortir d'une soirée arrosée en compagnie de mon épouse et d'un ami...

-----------------------------

Moi -- Je me souviens de ce film d'Alexandre Arcady, "Le Grand Pardon", 1982... y'a une scène ou le Parrain de la Mafia juive, interprété par Roger Hanin, va rendre visite au Parrain de la pègre algérienne pour discuter le bout d'gras à propos d'une guerre entre clans et d'un cadavre de trop. L'algérien le reçoit tout sourire et on voit à travers une fenêtre un petit garçon blond qui joue (si ma mémoire est bonne) du violoncelle... et le parrain algérien dit au parrain juif : "Je l'ai fait avec une française, c'est un fifty/fifty"... et il balance son prénom, que j'ai oublié... un prénom tout ce qu'il y a de plus français... genre François, Frédéric ou Michel...

Bref... ce que je veux dire... c'est qu'en 1982... disons 1981, le film a dû être tourné l'année précédente, l'immigration était encore considérée dans une optique d'Assimilation... même pour un parrain de la pègre algérienne en mal de réussite et de reconnaissance qui par la loi de la rue cherchait juste à sauter les étapes. Il se salissait les mains pour que sa descendance, dans le pays, porte un "prénom gaulois" et ait, si on y réfléchit deux secondes, une place organique dans ce paysage français... Ensuite, se sont déployées les années "Mitterrand"... et on s'est mis à entendre le terme "intégration" à tire larigot. Face à l'arrivée massive de migrants, on demandait, désormais, aux gens de s'intégrer juste aux moeurs et aux lois, aux Us et Coutumes du pays qui les accueillait. Dans une très large mesure, ça pouvait encore fonctionner, car on se disait encore, c'est une immigration provisoire, viendra un moment où ces immigrés retourneront chez eux... après quelques années de labeurs, à l'approche de leur retraite... bref... C'était sans compter sur toutes les Aides Sociales tricotées par les socialistes et OFFERTES à tous les malheureux de la terre. Appel d'air redoutable.

Puis, à présent... on parle carrément d'inclusion. Ce qui implique le postulat suivant : "Venez tels que vous êtes. Conservez l'intégralité de ce que vous êtes... non pas entre les quatre murs de votre foyer, mais partout... dans la rue... dans les files d'attentes administratives... dans les entreprises... PARTOUT... Votre présence sera notre enrichissement."
Enfin... c'est ce qu'affirment les progressistes qui ne vivent pas dans les quartiers dits "populaires"... mais passons...

Voilà... on est passé de l'Assimilation... à l'Intégration... et, à présent, à l'Inclusion... je me demande quelle sera la prochaine étape...

Irina -- L'absorption... la nôtre, bien entendu...

Moi -- ...

 

07:00 Publié dans Franc-tireur | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Écrire un commentaire