Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/12/2019

Tout le monde est à plat ventre

=--=Publié dans la Catégorie "Lectures"=--=

 

 

« Avec l’artiste contemporain, c’est-à-dire le post-homme (ou femme) dans toute sa splendeur, on a enfin, face-à-face, l’effroyable monstre de l’avenir : l’homme n’est plus un loup pour l’homme, c’est bien pire, c’est un artiste pour l’artiste. Equipé comme il se doit de cornes de brume, de sifflets, d’échasses et de tambours du Bronx. On ne pourrait l’arrêter dans son expansion qu’en remettant violemment en cause, avec tout le mépris qu’elle mérite, la "culture" sacro-sainte dont il se réclame, et l’ "art" dont il confisque si abusivement la définition. Mais cela ne se fera pas. Personne n’osera. Personne, même n’y pense. Tout le monde est à plat ventre. C’est pourtant abaisser un art que de vouloir le continuer quand il est mort. C’est humilier horriblement l’histoire terminée des arts en général que de se prétendre "artiste vivant" et annoncer, comme je ne sais plus quel supposé directeur de lieu : "Selon moi, est artiste toute personne qui décide qu’elle est artiste et qui prend le risque de s’affirmer en tant que tel." Qui prend le risque ? Quel risque ? Contre quoi et qui ? »

Philippe Muray, Festivus Festivus

 

 

01:05 Publié dans Lectures | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Écrire un commentaire