Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/05/2020

Armel Guerne parle du romantisme allemand

=--=Publié dans la Catégorie "PARENTHÈSE"=--=

 

&

 

=--=Publié dans la Catégorie "Lectures"=--=

 

Spéciale Dédicace à mon ami Larkens...

 

09:30 Publié dans Lectures, Parenthèse | Lien permanent | Commentaires (1) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Commentaires

Merci mon cher Nebo! Que de souvenirs! ' J'en ai plus que "si j'avais mille ans'! - ah, génial Baudelaire! Tu me replonges dans les affres de l’adolescence, interminable, enivré que j'étais de littérature allemande et traquant, en toute émotion (littéraire, métaphysique, sentimentale), le parfum puissant, dévastateur même, de "l'Ame du monde"... Die Welt wird Traum, der Traum wird Welt"! nous dit Novalis... Mais hélas, nous sommes aujourd'hui sous la coupe des troupeaux de "viandes inhabitées", pour reprendre le mot terrifiant de Guerne dans sa préface à "L'Ame insurgée"... Encore merci, Vieux!

Écrit par : Larkens | 31/05/2020

Écrire un commentaire