Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/06/2021

Je vais encore devoir aller me confesser à cause de ma colère...

=--=Publié dans la Catégorie "Humeurs Littéraires..."=--=

 

 

68% d'abstention... Démocratie malade. 68% d'abstention, ça en dit long sur l'état mental et intérieur des français après quatre années de macronisme et un an et demi de covidisme dictatorial. Les français s'en foutent des hautes instances républicaines, de leurs princes et leurs barons. Cette semaine et la semaine prochaine ça sent et ça sentira la rupture consommée. C'est un rire sardonique à la face des médias, de leurs commentateurs, des fines analyses dégluties par des politologues de comptoir qui se sont fait une place au chaud entre les seins de cette putain nommée Marianne. Le message des Français est simple, direct et sans pincettes : "Vous pouvez tous aller vous faire enculer."

J'observe tout cela le coeur en inquiétude pour mes enfants et mes petits enfants, pour ce pays dans lequel je me suis enraciné en lisant Baudelaire, Montaigne, Rimbaud. J'ai pleuré sur des livres d'Albert Camus ou Georges Bernanos. J'ai levé la tête vers les astres et me suis imaginé rire dans une brasserie avec des flots de camaraderie et des éclats de voix de jolies jeunes filles dans des robes printanières. Perte de temps. Perte d'espérance.

Le monde d'avant le Covid déjà (oui, je dis LE Covid et je t'emmerde !), je ne l'aimais pas. Le monde d'après ? Je le vomis par avance.

On m'interdira des voyages, je ne visiterai plus certains musées, on me refusera des lieux publics, les gens me percevront comme un illuminé. J'imagine même certains de mes amis ne plus m'inviter car, vaccinés et dotés de l'Ausweis du Pass Sanitaire, ils ne comprendront pas mon insistant renfrognement. C'est que, chrétien orthodoxe, je suis prêt à mener ma vie dans un esprit de solitude, d'abnégation et de pauvreté plutôt que de me soumettre à l'esprit du monde, à la folie générale, juste pour avoir le privilège de consommer comme un clone parmi les clones, au milieu d'une multitude dénuée d'Être, sans âme et sans visage. Au milieu d'hommes émasculés et d'hommasses fadasses et laides comme des truies. "Vivre et penser comme des porcs" disait Gilles Châtelet.

Je vais encore devoir aller me confesser à cause de ma colère...

 

 

02:05 Publié dans Humeurs Littéraires | Lien permanent | Commentaires (3) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Commentaires

Heureusement que les alliés ont gagné la guerre en 45…
La "démocratie" fut sauvée et le résultat est vraiment probant!

https://odysee.com/@sansconcession:f/oradour-exploitation-politique-dun-mensonge-historique-ep-3:c?src=embed

Écrit par : Pere Noel | 21/06/2021

Il est vrai, monsieur papa Noël, que le fascisme, le nazisme, c’est vachement mieux. Vos interventions occasionnelles en ce lieu nous en ont convaincu avec une force indéniable.

Écrit par : Rémi | 21/06/2021

Vue la rapidité de votre réponse, vous n'avez, à priori, matériellement pas pris le temps de regarder la vidéo. Je ne vous demande pas de préférer tel ou tel régime. Simplement, je vous sais gré de confronter les réalités historiques afin d'adoucir vos jugements péremptoires en carton pâte qui sont éructés 24h/24 par les mêmes que vous vomissez ! N'insultez pas votre votre intelligence !
Cordialement

Écrit par : Pere Noel | 21/06/2021

Écrire un commentaire