Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/05/2022

The price he's willing to pay...

=--=Publié dans la Catégorie "Brèves"=--=

 


Cliquez sur la photo...

15:35 Publié dans Brèves | Lien permanent | Commentaires (25) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Commentaires

"Armons-nous et allez vous battre".
Au moins, c'est franc. :-(

Écrit par : Quousque tandem | 05/05/2022

Les seuls à payer le prix du sang -ceux qu'on envahit, qu'on tente de détruire -ce sont les ukrainiens. Qui désirent, farouchement, très majoritairement, férocement, héroïquement, se battre. C'est leur peau et ils désirent, plus que tout, la jouer. Face à une puissance qui s'enfonce dans le mensonge le plus crasseux et les massacres les plus immondes, ils ont bien raison.
Joie : ils viennent de reprendre Karkhiv.
Ceux qui demandent des armes sont ceux qui prennent les seuls vrais risques : les ukrainiens. Qui donnent une leçon à tous ces faux patriotards qui depuis des années gueulent contre les méchants gauchos mais d'un coup se couchent devant l'envahisseur, lui trouvent des excuses. Des impuissants qui sont viriles par procuration, papa Poutine leur donne l'impression d'être des hommes. Pauvres gens... Faut-il que leur vie soit terne...

C'est amusant (dans le genre : "voyons les âmes se déshonorer") de s'apercevoir que des gens qui pendant des années se sont prétendus anti staliniens soutiennent aujourd'hui une puissance maffieuse qui, outre ces délire de dénazification (bien digne des accusations d'hitleriano-trotskisme de la belle époque de tonton Joe), ses interdictions (on ne parle plus des purges de Staline -entre autres saloperies - dans les manuels scolaires) interdit Mémorial et s'empare des archives de cette association créée par Elena Bonner, la veuve de Sakharov.
Les mêmes qui trouvaient Bonner et Sakharov héroïques ne sont plus très loin aujourd'hui de les traiter de sbires des américains...C'est triste de voir des gens s'avilir, c'est même à pleurer.

Curieux comme certaines personnes oublient toute décence dès lors qu'ils pensent que leur petite patrie, leur petite histoire personnelle, leur petite haine recuite, entrent en jeu. Alors; pffuit, la vérité, la réalité ne comptent plus. Les mêmes qui accusaient les gauchos de s'arranger avec leur conscience dès que le dossier leur déplaisait deviennent exactement comme eux. Enfin, ça ne manque pas non plus d'un certain comique, dans le genre pantalonnade.
Bon, en tous cas, ceux qui risquent leur vie, ce sont les ukrainiens. Donc, s'ils veulent des armes, c'est amplement justifié : ils ne demandent pas aux autres de les utiliser, ils s'en chargent . Avec un certain succès.

Écrit par : Restif | 15/05/2022

Restif...

Tu es une personne éduquée, cultivée et libre d'esprit. Tu sais bien toi-même que tu refuses, ici, de nommer certains faits primordiaux...

-- La présence des russes sur tout le territoire ukrainien, au début des événements terribles de cette "invasion" n'était qu'une stratégie pour occuper les ukrainiens un peu partout tandis qu'ils préparaient leur expansion à l'est et dans le sud. Le fait qu'ils se soient concentrés subitement sur le Donbass et la mer débouchant sur la Crimée n'est pas un signe de recul... mais l'accomplissement d'un plan.

-- Si les russes avaient voulu s'emparer en 15 jours de l'Ukraine, ils l'auraient fait en jouant la carte du ROULEAU COMPRESSEUR et en envoyant deux fois plus d'hommes. Mais il ont déjà toute la communauté internationale contre eux, imagine ce que ça aurait donné si ils avaient appliqué cette méthode. Je pense que ça aurait été désastreux ! Poutine, tout tyrannique que tu le considères (c'est ton droit) n'est pas débile à ce point.

-- Les russes, même avec un autre que Poutine à la tête du pays, pour peu, qu'il ait refusé de se soumettre à la morgue américaine (celle-là même qui par son impérialisme a fait de terribles dégâts partout dans le monde -- nous l'avons évoqué en de maintes occasions sur le défunt ILYS au temps splendide de la "réacosphère" internétique) aurait continué de subir l'encerclement OTANESQUE qui est INACCEPTABLE !
Les ukrainiens qui ont refusé de jouer la carte de la solidarité slave régionale pour tout un tas de raisons locales (et historiques... avec la CIA poussant en avant, par soucis de déstabilisation, les groupuscules extrêmistes qui étaient "peanuts" lors de la chute de l'URSS, subissent le retour de manivelle du voisin russe avec lequel il valait mieux conjuguer plutôt que d'obéir au DIKTAT états-unien et provoquer en titillant le Russe patibulaire, certes, mais tranquille.

-- Les accords de Minsk auraient été respectés, le Donbass (qui, russophone, a contribué fortement à l'élection de cette fiente de Zelensky par la voie des urnes... et par soucis de Paix) serait pleinement au sein de l'Ukraine, bénéficiant d'une large autonomie, le russe y serait reconnu comme langue officielle, les retraités -- qui n'ont rien demandé à personne -- continueraient d'y percevoir leurs retraites, les habitants russophones et ukrainiens de la région ne seraient pas traités comme de la merde ; l'intégrité du territoire serait respectées... et il n'y aurait pas eu d' "invasion" poutinienne.

-- Zelensky (ce sinistre enculé qui a détourné l'argent du peuple par des filières financières connues par les initiés seuls de la magouille puant le fric) tente de se refaire une virginité dans le cadre nauséabond de cette actualité sanglante.

-- Poutine ne cherche, dans cette affaire, qu'une seule chose... conserver la Crimée (qui quoi que l'on vienne me dire est Russe... sinon c'est applaudir à Nikita Khrouchtchev et sa soirée de beuverie durant laquelle il donna, en pleine URSS Soviétique et Goulaguienne, la Crimée aux Ukrainiens par simple soucis de répandre la bonne parole communiste qui faisait abstraction des frontières, de l'Histoire, de la Volonté du peuple, de la Mémoire...) et à préserver le Donbass dans une connivence pleine et entière avec la Russie, selon la forme que l'avenir établira, et une protection de l'accès à la mer noire pour que les russes ne voient pas, demain, les navires de l'OTAN et des USA en particulier venir jeter l'Ancre à deux encablures de la Sainte Russie sans état d'âme et avec une morgue yankee bien connue depuis un bail.

Que l'on soit pro ou anti russe, ces simples constats ne peuvent être rejetés sans considération stratégique évidente.

Je prie tous les jours pour la Paix en Ukraine. Je n'ai pas de sympathie débordante pour Poutine, mais je me réjouis de sa présence à la tête de la Russie plutôt que celle d'un Eltsine ou d'un équivalent à ce satrape soumis à l'érection occidentale. Je suis juste triste que nous en soyons arrivés là... alors qu'il suffisait de ne pas mépriser la Russie et d'appliquer les accords de Minsk pour que les choses se tiennent.

-- Je sais ce que les populations serbes de Croatie ont dû subir lors de l' "Opération Tempête" de l'Armée Croate, supervisée par les barbouzes de la CIA. Les oustachis, minoritaires dans l'Armée Croate au milieu des années 90, n'ont pas moins disséminé leur esprit nauséabond au sein de toute la population croate et même des offices militaires non oustachis. Ma demie-soeur et mon demi-frère (serbes de Croatie) m'ont fait un joli exposé de ce que les rares serbes encore présents aujourd'hui en Croatie doivent subir d'humiliation er de mépris... Les USA ne visaient pas moins qu'une Opération équivalente dans le Donbass avec les chiens d'Azov, de Pravy Sektor et autres affiliés à la crasse mentale de Stepan Bandera dont Zelensky (par soucis de popularité et électoralisme calculé) a dit que c'était "cool de revivifier la mémoire" de ce sinistre collaborateur nazillon.

-- Enfin, il serait sympa d'avoir une pensée pour ce que les russes du Donbass ont dû subir depuis 2014 sans que personne ne s'émeuve, ne serait-ce qu'à partir de 2015 ou 2016, de l'horreur que les populations de là-bas ont dû supporter pour la simple et unique raison qu'ils ne correspondaient pas aux schémas mentaux en cours dans les hautes instances corrompues de Kiev.

Écrit par : Nebo | 15/05/2022

Révérence gardée, Nebo, c'est assez comique ton raisonnement ! Alors Poutine se serait lancé dans cette boucherie qui couvre son gouvernement, son peuple et ses supporter de la honte la plus absolue, et tout cela ... pour garder la Crimée !!!
Mais que je sache, personne ne lui redemandait sérieusement la Crimée! Absolument personne! tout le monde avait avalisé le referendum, c'était une chose entendu. Pas un pour dire le contraire (bon, je sais bien que les pro russes, comme leur maître, vivent dans une réalité parallèle. Chaque jour les montre un peu plus lamentables, ubuesques, mélange sanglant de singeries, d'outrance et de ridicule. A ce point ça fait même pitié! Enfin ! Où sont les adultes?).
Les ukrainiens l'avait même mauvaise sur la Crimée, ils déclaraient que l'occident avait fait une croix dessus .Et c'était vrai. D'ailleurs, Zelenski lui même déclarait repousser à dans 15 ans la question de la Crimée en proposant -avec la neutralité de l’Ukraine - une base pour des accords de paix. Evidemment c'était avant cette ignominie de Boucha.
(ah, oui, C'est vrai : Boucha - malgré les images satellites- c'est un faux, filmé en pleine guerre (!), avec des acteurs... et il y a des gens pour continuer à prendre le camp russe au sérieux! C'est "les pieds nickelés font de la désinformation", bah, ils se disent que vu le niveau de leur croyant, n'importe quoi suffira bien. Ils en avalent tellement d'autres ! Avec le sourire heureux des bonnes filles de la déesse felatrix


L'aveuglement humain est quelque chose d'abyssal. La raison vole en éclat, on VEUT avoir eu raison vaille que vaille, on n'a pas le courage d'opérer des révisions déchirantes. Sans doute, pour ça, faudrait-il avoir une authentique humilité chrétienne et ne pas être englué dans le mensonge diabolique de la vanité, il faudrait accepter d'être seul devant Dieu, au delà des pays, des convictions, il faudrait être capable de ne plus se payer de mots, ne plus se contenter de dévider des prières lettres mortes juste bonne pour se faire mousser l'ego, pour enfin les vivre, ces prières. Mais...words, words, words. On est du côté de Belial tout en jeûnant pour Carême. C'est classique... Quel chrétien accepte qu'un pays sur lequel on n'avait pas tiré un coup de feu détruise des villes, bombarde des enfants, quel chrétien accepte ça ET LE JUSTIFIE ? Non, il peut dire ce qu'il veut et se mentir jusqu'à la gauche, ce n'est pas un chrétien. Son vrai maître sent le souffre.
Mais le refus désespéré de devoir reconnaître qu'on a eu et qu'on a toujours tort l'emporte, le déni s'impose, masque et ruse du diable.

On n'est franchement plus dans la raison (Boulgakov a bien montré comment le diable sape le réel) . Il y a quelque chose d'atrocement comique dans cette lecture de l'énorme fiasco russe lorsque on explique gravement que perdre des milliers de tanks, plus de 15000 hommes (sans doute plus, sans parler des officiers qui tombent en grappes que c'en est une joie)et au minimum le triple de blessée.
Et bien,,oyez, oyez, tout ça était, en vérité ! le magnifique résultat, -que ne l'avions nous compris ! - du plan génial du maréchal Poutine déchiffré par le Clausewitz serbe : Nebo! (lequel est autrement plus balaise que les stratèges de l'Otan et de la Chine dont les vues semblent bien coïncider avec celles de leurs homologues occidentaux. Mais ils n'avaient pas the serbian (jadis french) stratege). Et c'est si bien mis au point que Poutine va jusqu'à faire semblant de virer les bureaucrates du FSB qui avaient cru bon d'annoncer que les russes seraient reçus avec des fleurs. Bon...
Maintenant, il s'agit quand même d'être un peu sérieux et d'arrêter de se raconter des bêtises. Poutine espérait bel et bien mettre le régime de Zelenski en l'air en trois-quatre jours, il croyait que "sa beauté" (avec sa grande classe, c'est comme ça ,qu'il avait nommé Zelenski lors d'une conférence de presse. Voyou un jour, voyou toujours) fuirait, que le gouvernement ukrainiens s'écroulerait. Et ce fut l'inverse, les troupes spéciales repoussées lors de leur tentative de débarquement sur l'aéroport de Kiev. Quand au célèbre "rouleau compresseur russe" on s'aperçoit (notamment les américains qui regardent ça de très près) qu'une armée aussi corrompue qui vend ses pièces de rechange à tire larigo, qui est incapable de mettre sur pied une logistique digne de ce nom, et bien n'est plus le danger qu'elle a été. Taper des syriens peu armés; c'était facile. Là en face, ce sont des guerriers. Des bons.
Ah, à propos du "plan secret de Poutine" que tu connais dans ta grande sagesse de spécialiste militaire, moi, j'ose modestement renvoyer au com' que j'ai publié sur Incarnation après la première semaine de guerre (à peu près) où j’annonçais que tout ça allait finir en conflit gelée de haute intensité. Au moins, c'est écrit, on ne peut me taxer d'inventer après coup.

En tous cas, bravo le génie poutinien : la Finlande va rentrer dans l'Otan. Pour le coup, -et pour la première fois - la Russie va réellement avoir des frontières communes avec l'Otan. Le cauchemar des russes. Bon, c'est encore un coup prodigieux de Poutine le stratège ! Nebo va nous expliquer que c'est une super ruse qui protège encore mieux la Crimée. Sûr! Évident même ^^. Décidément, la vis comica n'est pas morte !

Un petit addendum sur Zelenski. Je suis toujours étonné par la haine qu'il suscite chez des gens qui n'ont pas fait le quart de ce qu'il a réussi. Avoir scénarisé, produit, joué le premier rôle d'une série qui a été un méga hit en Ukraine comme en Russie, ce n'est certes pas d'un médiocre. J'ai l'impression que nombre de gens ayant eu des velléités artistiques ne pardonnent pas à Zelenski d'avoir réussi là où eux ont lamentablement échoués. Trump dans The apprentice c'etait nettement moins glorieux que "Serviteur de l'état", et "Bedtime for bonzo" de Reagan n'a pas empêché Ronny de faire du bon boulot.Et Reagan n'écrivait pas, (scénario et dialogues : chapeau Zel') ne réalisait pas. Dans le cas de Zelenski, d'évidence, les envieux suintent de jalousie. Pauvres médiocres. Pauvres gens. On devine de tristes vies.

Quand au procès en malhonnêteté touchant Zelenski, venant de gens qui soutiennent l'un des plus grand mafieux de la planète, le pillard de son propre peuple, le destructeur de Memorial, un menteur capable de vous dire les yeux dans les yeux qu'il n'a rien à voir avec les mercenaires de Wagner, c'est vraiment risible. Et totalement honteux pour ceux qui s'abaissent à ce type d'argument.

Certes, ce n'est pas la classe pour Zelenski d'apparaître dans les Pandora papers. Mais vue le degré de corruption de l'Ukraine (raison pour laquelle Macron vient encore de redire qu'il y en aura pour "des décennies" avant que l'Ukraine rentre dans l'union européenne), il n' y a rien là de bien étonnant. L'Ukraine aussi est un pays d'oligarque. Que Zelenski ait protégé son argent, nécessaire à son combat politique, dans un pays aussi dangereux, n'a rien d'étonnant. Mais il n'y a que les amoureux du noir et blanc pour vouloir transformer les ukrainiens en petits saints. Le problème n'est pas là. Car la seule chose qui compte, c'est qu'ils sont agressés, attaqués, qu'on a tenté de les détruire, de renverser leur gouvernement pour détruire l'Ukraine même, son identité, son désir éperdu de liberté, sa volonté de fuir le merdier russe. Il n' y a qu'à voir ces mêmes russes imposer le rouble là où ils sont victorieux, russifier les villages conquis, etc. (les ukrainiens,eux, fort intelligemment, avaient renoncés à interdire le Russe). Sans oublier les milliers de morts de Marioupol, les massacres insensées de Boucha C'est autrement plus grave que de planquer de l'argent.

Pour parler de choses un brin plus sérieuses...
Voilà qu'après la Finlande (une Finlande arrimée à l'ouest ! LE cauchemar russe) maintenant c'est la Suède qui désire entrer dans l'Otan. Ah, ouais, brillantissime la stratégie russe ! Nebo va nous expliquer ça et nous prouver que c'est le dernier cri de l'intelligence clausewitzienne.

Il y aurait encore à dire mais à quoi ça sert? Lorsqu'une âme a décidé que la réalité était un obstacle à son équilibre, lorsqu'il ne peut survivre que par le consentement au mensonge et à l'illusion, qu'il en devient prêt à aller au devant des plus infâmes et des plus ineptes justifications, il n' y a plus rien à faire. C'est la falsification qui parle à travers lui. Et ça ne respire pas le bonheur...
On ne recherche plus le réel, la vérité, on ne cherche plus qu'à se convaincre. Et on voit bien que ça ne marche pas. Par contre, il est QUELQU’UN que ça réjouit au plus profond de son enfer. L’éternel Adversaire qui plus que tout cherche à vous faire chuter. En ce sens, le monde n'est qu'une toile de fond pour le seul vraie combat. Qui s'adosse à la force, la soutient, qui justifie le mal qui attaque, qui force femmes et enfants à fuir par millions, celui là ,quoi qu'il puisse se raconter, au fond de lui sait bien quel maître il sert.

Écrit par : Restif | 16/05/2022

Ps faute de frappe : "perte de 15 000 hommes", pas 150000 évidemment. Ça va de soit mais ça va mieux en le disant m'am Michu.
AH : la Suède va officialiser sa candidature à l'Otan ce lundi après-midi. Le 16/5/22. Encore une réussite russe!

Écrit par : Restif | 16/05/2022

"Quel chrétien accepte qu'un pays sur lequel on n'avait pas tiré un coup de feu détruise des villes, bombarde des enfants, quel chrétien accepte ça ET LE JUSTIFIE ?"

Bin un instant j'ai pensé que vous évoquez les russes du Dombas et ce qu'ils ont du suporter pendant 8 années très chrétiennes de la part de Kiev et des chiens d'Azov.

Je ne pense pas que Nébo a cherché a faire son "expert" clausewitzien, il a juste évoqué des points importants sur lesquels vous ne rebondissez pas sauf à coup de quolibets et sans élégance avec beaucoup de colère inutile entre les lignes.

Je suis curieux de savoir votre niveau de jeûne "carêmique", certainement très élevé.

Écrit par : Piotr | 16/05/2022

1) Pourquoi vous me parler jeune? je n'ai personnellement jamais prétendu jeûner. Ce type d'annonce est une spécialité de la maison Incarnation, et c'est bien son droit. Je ne comprends pas pourquoi vous me parlez de ça. Que ce soit moi ou Nebo, vous semblez lire très vite sans bien percevoir le sens des mots...

2) Je n'ai aucune colère, -la encore, lecture rapide - juste un mélange de tristesse et de sens du comique devant la réalité parallèle des pro-russes qui, j'avoue, fait ma joie. Ubu pas mort !

3) Et sinon, de quel "points importants" soulevé par Nebo vous parlez ?? Est ce de dire que Poutine a fait exprès de perdre le début de la guerre (et donc de perdre 15 000 hommes, le triple de blessé et des milliers de char détruits qui, donc, seraient juste immolés pour faire croire à une fausse attaque ? C'est un délire total ce type d'argument) et que donc, en vérité, la raison de son immonde agression de l’Ukraine était de ...préserver la Crimée ! Crimée que personne en occident ni même à Kiev ne lui disputait? Heu, vous trouvez ça sérieux ? Vraiment ? . Déjà dans Foreign Affairs (la revue) l'abandon de la Crimée était actée.
Et donc, quand Nebo explique que Poutine a fait semblant d'attaquer Kiev et l"'Ukraine avant de se rabattre sur le Dombass et ce pour préserver la seule chose qui lui tenait à cœur, la Crimée, il fait bel et bien du Clausewitz de bas étage. Ce n'est pas de la colère de le dire, juste une appréciation froide de son argument. Ce n'est certes pas le Clausewitz auquel Raymond Aron a consacré son beaux volume "penser la guerre. Clausewitz".
Le Dombas est une terre ukrainienne volée au gouvernement légitime, il y a des morts des deux côtés, mais il est parfaitement normal que des traîtres meurent. Ce fut le cas lors de la guerre de Sécession aux états-unis. D'autant plus quand les dits traîtres appellent les étrangers sur leur sol. Quand ceux qui se battent à leur côté sont des russes à peine déguisés.
Je peux admettre, moi, que ce point soit plus discutable pour certains. Ce n'est pas aussi net que les délires russes, l'absence de liberté total dans ce régime redevenu totalitaire, et bien sûr l'attaque insensée de la terre ukrainienne.

Quand à Azov, ils sont en train d'entrer dans la légende militaire. Je connais pas mal de jeune russes qui les admire. Notamment tous les journalistes qui ont été obligés de fuir parce qu'ils voulaient faire leur métier. Faut dire que plus de 400 000 russes se sont tirés du bourbier de ce triste pays ou le simple fait de prononcer le mot "guerre" vous envoie en prison. Un pays ou le simple fait de se promener dehors en faisant le geste de tenir une pancarte -sans en tenir une vraie! - vous envoie en prison. Un pays sans presse, tv ni radio libre, sans facebook, sans twitter, sans plus aucune ouverture sur le monde, sans plus aucune liberté d'expression. Un pays qui attaque la France au Mali via notamment Wagner . Bref, un pays selon votre cœur à l"évidence. Dommage que vous n'y viviez pas.

Le fait est que les gens qui défendent la ligne totalement démente du Kremlin sont sur la même longueur d'onde que les ennemis maliens de la France. Ce sont donc des traîtres à mon pays , nul besoin de colère pour ce constat. La Russie : un pays ou l'on réhabilite Staline,ou on a interdit Mémorial, l'institution créé par Sakharov et Elena Bonner pour travailler sur la mémoire des crimes du stalinisme. Mais je suppose que pour vous, les crimes du stalinisme, c'est un hoax nazi.
Bref, un pays comme vous les aimez, visiblement.
en tous cas, au toutes dernières nouvelles, La Finlande demande à entrer dans l'otan. Cette fois, la Russie va les avoir ses frontières avec l'Otan. quel riche stratège que ce Poutine, décidément! Et aujourd’hui la Suède vient de déclarer qu'elle demandait officiellement à entrer dans l'Otan, elle aussi. fini la célèbre neutralité Suédoise.

Je me demande sincèrement comment on peu se prétendre pro russe, ou en sympathie avec la Russie, alors qu'à l'évidence Poutine est en train de faire le plus grand mal à son pays. J'ai comme l'impression qu'un certain nombre de gens ne s'intéressent plus aux faits, au réel, mais veulent juste avoir raison pour de basses raisons de vanité.

Ps : Non, vraiment, je ne suis pas en colère. C'est inutile et appauvrissant. je pense qu'il n'est hélas pas possible pour l'homme moyen de s'extraire de son vécu pour analyser les champs discursifs, les faits et les informations. Or la lucidité est la seule chose qui compte pour tout cerveau cherchant à opérer sérieusement sur le réel. Pour le dire brièvement, je pense que certain sont habités par leur passé, par l'histoire de leur lignage ainsi que par leur vécu. Dès lors, le réel ne s'impose plus à eux. Cela n'en fait pas des sales types, loin de là... Et je pense à eux avec bien plus de douceur que de colère, si vous voulez tout savoir.

Écrit par : Restif | 16/05/2022

Restif, c'st vous qui avez démarré et vous ne comprenez pas non plus ce que l'on peut vous dire. On a l'impression que vous parlez en langues et qu'on vous répond en langues aussi et personne ne se pige.

"Mais je suppose que pour vous, les crimes du stalinisme, c'est un hoax nazi."

Vous voyez le genre. En mode pentecôtiste qui entend des voix et suppose des pro-poutines partout où on se questionne sur les événements.

Je vous laisse vous facher tous seul.

Écrit par : Piotr | 16/05/2022

"On a l'impression que vous parlez en langues" écrivez vous avec ce gracieux français qui vous caractérise. Heu... ça signifie quoi exactement? Quels langues? quel vocabulaire vous semble correspondre à cette bizarre nomenclature? Quels termes? Serait-il donc possible que nous n'ayez tout bonnement rien à dire mais que vous vous battiez les flancs pour faire illusion? Ça doit être vexant.
dnas le genre feu d'articide séémiotique on a ensuite : "en mode pentecôtiste". Hum. Et ça veut dire QUOI ? si les mots ont un sens, (mais est ce le cas chez quelqu'un qui semble faire du remplissage au petit bonheur ?) le pentecôtisme est un mouvement protestant que je n'ai pas évoqué. Seriez-vous un tantinet dérangé?),
Ah, et puis : "entendre des voix" . Lesquelles? Là encore, on s'y perd. Et sur Staline vous semblez sous entendre (pour autant qu'on puisse comprendre quelque chose) que ça n'a rien à voir dans la question débattue touchant la Russie. Mais mon ami, l'interdiction de Mémorial, c'est un fait tout récent. Actuel. Et Youri Dimitriev, le grand historien du stalinisme qui vient d'être condamné à 13 ans de prison, c'est encore et toujours maintenant. Moi, il me semble que ça a un rapport assez étroit avec le sujet du régime russe et de qu'il représente. Et de ses actes. Mais bon, si pour vous savoir ce qui se passe c'est "entendre des voix"... Je vois que j'ai affaire à un intellect puissant. Et renseigné...
"se questionner sur les événements" c'est bien. Mais ce type d'événements, vous, vous ne semblez pas vous ...questionnez dessus. -C'est, hum ... disons... intéressant sur ce que ça raconte de vous.
https://www.la-croix.com/Monde/Iouri-Dmitriev-lhistorien-stalinisme-condamne-treize-ans-prison-2020-09-30-1201116814

"je vous laisse vous fâcher tout seul" - Décidément, vous paraissez vraiment tenir à ce que je cherche pouille comme dit le bon Saint Simon (pas le doctrinaire hein!). C'est si important pour vous? Pourquoi diantre? Mais, décidément, vous n'êtes pas un partenaire amusant. Car les gens de votre genre n'arrivent même pas à concevoir -ils en sont mentalement incapables, c'est un handicap- que je ne souffre pas uniquement pour l'Ukraine agressée. Laquelle vient de faire un bond en avant gigantesque dans la prise de conscience d'elle même en tant que nation. Mais devant les atrocités russes, ces femmes et ces enfants jetées par millions sur les routes, comment ne pas être malheureux en diable devant le pays responsable de tant d'abjections et qui va mettre des décennies à s'en remettre. Qui va être haïe. Pestiférée. Déjà dans plusieurs pays des russes sont caillassés. Ce qui m'est fort douloureux. ET la Chine qui la soutient comme la corde soutient le pendu (je pense qu'il est parfaitement inutile de vous sourcer les textes...vous n'êtes pas du genre à connaître la recherche et ses exigences)

Et la géopolitique de la Russie est dans une fort mauvaise dynamique. J'ai nommé la revue Foreign Affairs (c'est peut être ça que certain peu doué de la connaissance appellent "parler en langue"... Pas le genre avec qui j'échangerais sur Kojeve^^) revue qui a mis en lumière la realpolitik occidentale qu a conduit à renoncer à la Crimée. Mais depuis, la guerre russe a éclatée, et la réaction occidentale, la parfaite concomitance entre américains et européens a été noté.Ainsi que le fait remarquer (entre autres) Antoine Bondaz de la fondation sur la recherche stratégique :
"L’intensité de la réaction européenne et des sanctions mises en place contre la Russie a beaucoup surpris…
Personne ne pensait que l’on irait aussi vite, aussi loin. Pour Pékin, c’est aussi un message vis-à-vis de Taïwan. Et ça, c’est fondamental. L’idée que les Occidentaux sont des faibles, qu’ils n’allaient pas réagir… Cet argument-là s’effondre. Les Occidentaux réagissent, et ils réagissent fortement et rapidement.

Ils réagissent vis-à-vis d’un pays envers lequel il n’y a même pas de garanties de sécurité. Or, il y a des garanties de sécurité envers Taïwan, de la part des États-Unis notamment."

Sinon... J'aurais pu vous parler de Nina Berberova, de Georges Ivanov. De tous ces jeunes russes qui travaillent sur eux, sur Serge Boulgakov et son rôle dans la création de l'Institut de théologie Saint Serge de Paris. Et puis ceux qui s’intéressent à celui que je tiens personnellement pour le plus grand : Chestov, mort à Paris. IL en est d'autres. Une chose qui m'est fort agréable : tout le monde est sur la même longueur d'onde, ils vomissent copieusement la guerre d'agression contre l'Ukraine. Et ils sont l'élite. Et ils sont russe . C'est rassurant, non?

(J'ai été bien au delà de mon piètre interlocuteur, dès fois que certaines de mes anciennes connaissances passeraient par là. Et aussi pour quelqu'un ici qui ne mérite pas ces abysses cornéliennes. Quelqu'un que je sais propre, décent, honnête, d'une grande qualité humaine. A lui je pourrais dire des choses que je préfère taire pour l'instant. Car même si ça n'excuse rien, si ça ne justifie rien, même si d'autres réponses étaient possibles, il est clair que certains (pas la France) ont joué avec le feu.

Écrit par : Restif | 17/05/2022

"On a l'impression que vous parlez en langues" écrivez vous avec ce gracieux français qui vous caractérise. Heu... ça signifie quoi exactement? Quels langues? quel vocabulaire vous semble correspondre à cette bizarre nomenclature? Quels termes? Serait-il donc possible que nous n'ayez tout bonnement rien à dire mais que vous vous battiez les flancs pour faire illusion? Ça doit être vexant.
dnas le genre feu d'articide séémiotique on a ensuite : "en mode pentecôtiste". Hum. Et ça veut dire QUOI ? si les mots ont un sens, (mais est ce le cas chez quelqu'un qui semble faire du remplissage au petit bonheur ?) le pentecôtisme est un mouvement protestant que je n'ai pas évoqué. Seriez-vous un tantinet dérangé?),
Ah, et puis : "entendre des voix" . Lesquelles? Là encore, on s'y perd. Et sur Staline vous semblez sous entendre (pour autant qu'on puisse comprendre quelque chose) que ça n'a rien à voir dans la question débattue touchant la Russie. Mais mon ami, l'interdiction de Mémorial, c'est un fait tout récent. Actuel. Et Youri Dimitriev, le grand historien du stalinisme qui vient d'être condamné à 13 ans de prison, c'est encore et toujours maintenant. Moi, il me semble que ça a un rapport assez étroit avec le sujet du régime russe et de qu'il représente. Et de ses actes. Mais bon, si pour vous savoir ce qui se passe c'est "entendre des voix"... Je vois que j'ai affaire à un intellect puissant. Et renseigné...
"se questionner sur les événements" c'est bien. Mais ce type d'événements, vous, vous ne semblez pas vous ...questionnez dessus. -C'est, hum ... disons... intéressant sur ce que ça raconte de vous.
https://www.la-croix.com/Monde/Iouri-Dmitriev-lhistorien-stalinisme-condamne-treize-ans-prison-2020-09-30-1201116814

Écrit par : Restif | 17/05/2022

ps pardon pour la redondance, mais mon ordinateur a lancé le logiciel Nyarlathotep "Al-Azif", dit : NECRONOMICON.
D'un mal on fera un bien. L'étrange manieur d'alphabet qui gazouille d'incompréhensibles référence à des "voies", des "pentecôtes" et autres imbitables parlures "en langue" ou des sanies langagières type "vous voyez le genre" (quel style !) pourra sauter la partie longue, qui d'ailleurs ne le concerne pas, pour lire une version plus courte qui, au fond, ne le concerne d'ailleurs pas beaucoup plus mais enfin, il en aura été le prétexte. Que Lavrov le protège !

Écrit par : Restif | 17/05/2022

"On a l'impression que vous parlez en langues" écrivez vous avec ce gracieux français qui vous caractérise. Heu... ça signifie quoi exactement? Quels langues? quel vocabulaire vous semble correspondre à cette bizarre nomenclature? Quels termes? Serait-il donc possible que nous n'ayez tout bonnement rien à dire mais que vous vous battiez les flancs pour faire illusion? Ça doit être vexant.
dnas le genre feu d'articide séémiotique on a ensuite : "en mode pentecôtiste". Hum. Et ça veut dire QUOI ? si les mots ont un sens, (mais est ce le cas chez quelqu'un qui semble faire du remplissage au petit bonheur ?) le pentecôtisme est un mouvement protestant que je n'ai pas évoqué. Seriez-vous un tantinet dérangé?),
Ah, et puis : "entendre des voix" . Lesquelles? Là encore, on s'y perd. Et sur Staline vous semblez sous entendre (pour autant qu'on puisse comprendre quelque chose) que ça n'a rien à voir dans la question débattue touchant la Russie. Mais mon ami, l'interdiction de Mémorial, c'est un fait tout récent. Actuel. Et Youri Dimitriev, le grand historien du stalinisme qui vient d'être condamné à 13 ans de prison, c'est encore et toujours maintenant. Moi, il me semble que ça a un rapport assez étroit avec le sujet du régime russe et de qu'il représente. Et de ses actes. Mais bon, si pour vous savoir ce qui se passe c'est "entendre des voix"... Je vois que j'ai affaire à un intellect puissant. Et renseigné...
"se questionner sur les événements" c'est bien. Mais ce type d'événements, vous, vous ne semblez pas vous ...questionnez dessus. -C'est, hum ... disons... intéressant sur ce que ça raconte de vous.
https://www.la-croix.com/Monde/Iouri-Dmitriev-lhistorien-stalinisme-condamne-treize-ans-prison-2020-09-30-1201116814

"je vous laisse vous fâcher tout seul" - Décidément, vous paraissez vraiment tenir à ce que je cherche pouille comme dit le bon Saint Simon (pas le doctrinaire hein!). C'est si important pour vous? Pourquoi diantre? Mais, décidément, vous n'êtes pas un partenaire amusant. Car les gens de votre genre n'arrivent même pas à concevoir -ils en sont mentalement incapables, c'est un handicap- que je ne souffre pas uniquement pour l'Ukraine agressée. Laquelle vient de faire un bond en avant gigantesque dans la prise de conscience d'elle même en tant que nation. Mais devant les atrocités russes, ces femmes et ces enfants jetées par millions sur les routes, comment ne pas être malheureux en diable devant le pays responsable de tant d'abjections et qui va mettre des décennies à s'en remettre. Qui va être haïe. Pestiférée. Déjà dans plusieurs pays des russes sont caillassés. Ce qui m'est fort douloureux. ET la Chine qui la soutient comme la corde soutient le pendu (je pense qu'il est parfaitement inutile de vous sourcer les textes...vous n'êtes pas du genre à connaître la recherche et ses exigences)

Et la géopolitique de la Russie est dans une fort mauvaise dynamique. J'ai nommé la revue Foreign Affairs (c'est peut être ça que certain peu doué de la connaissance appellent "parler en langue"... Pas le genre avec qui j'échangerais sur Kojeve^^) revue qui a mis en lumière la realpolitik occidentale qu a conduit à renoncer à la Crimée. Mais depuis, la guerre russe a éclatée, et la réaction occidentale, la parfaite concomitance entre américains et européens a été noté.Ainsi que le fait remarquer (entre autres) Antoine Bondaz de la fondation sur la recherche stratégique :
"L’intensité de la réaction européenne et des sanctions mises en place contre la Russie a beaucoup surpris…
Personne ne pensait que l’on irait aussi vite, aussi loin. Pour Pékin, c’est aussi un message vis-à-vis de Taïwan. Et ça, c’est fondamental. L’idée que les Occidentaux sont des faibles, qu’ils n’allaient pas réagir… Cet argument-là s’effondre. Les Occidentaux réagissent, et ils réagissent fortement et rapidement.

Ils réagissent vis-à-vis d’un pays envers lequel il n’y a même pas de garanties de sécurité. Or, il y a des garanties de sécurité envers Taïwan, de la part des États-Unis notamment."

Sinon... J'aurais pu vous parler de Nina Berberova, de Georges Ivanov. De tous ces jeunes russes qui travaillent sur eux, sur Serge Boulgakov et son rôle dans la création de l'Institut de théologie Saint Serge de Paris. Et puis ceux qui s’intéressent à celui que je tiens personnellement pour le plus grand : Chestov, mort à Paris. IL en est d'autres. Une chose qui m'est fort agréable : tout le monde est sur la même longueur d'onde, ils vomissent copieusement la guerre d'agression contre l'Ukraine. Et ils sont l'élite. Et ils sont russe . C'est rassurant, non?

(J'ai été bien au delà de mon piètre interlocuteur, dès fois que certaines de mes anciennes connaissances passeraient par là. Et aussi pour quelqu'un ici qui ne mérite pas ces abysses cornéliennes. Quelqu'un que je sais propre, décent, honnête, d'une grande qualité humaine. A lui je pourrais dire des choses que je préfère taire pour l'instant. Car même si ça n'excuse rien, si ça ne justifie rien, même si d'autres réponses étaient possibles, il est clair que certains (pas la France) ont joué avec le feu.

Écrit par : Restif | 17/05/2022

"On a l'impression que vous parlez en langues" écrivez vous avec ce gracieux français qui vous caractérise. Heu... ça signifie quoi exactement? Quels langues? quel vocabulaire vous semble correspondre à cette bizarre nomenclature? Quels termes? Serait-il donc possible que nous n'ayez tout bonnement rien à dire mais que vous vous battiez les flancs pour faire illusion? Ça doit être vexant.
dnas le genre feu d'articide séémiotique on a ensuite : "en mode pentecôtiste". Hum. Et ça veut dire QUOI ? si les mots ont un sens, (mais est ce le cas chez quelqu'un qui semble faire du remplissage au petit bonheur ?) le pentecôtisme est un mouvement protestant que je n'ai pas évoqué. Seriez-vous un tantinet dérangé?),
Ah, et puis : "entendre des voix" . Lesquelles? Là encore, on s'y perd. Et sur Staline vous semblez sous entendre (pour autant qu'on puisse comprendre quelque chose) que ça n'a rien à voir dans la question débattue touchant la Russie. Mais mon ami, l'interdiction de Mémorial, c'est un fait tout récent. Actuel. Et Youri Dimitriev, le grand historien du stalinisme qui vient d'être condamné à 13 ans de prison, c'est encore et toujours maintenant. Moi, il me semble que ça a un rapport assez étroit avec le sujet du régime russe et de qu'il représente. Et de ses actes. Mais bon, si pour vous savoir ce qui se passe c'est "entendre des voix"... Je vois que j'ai affaire à un intellect puissant. Et renseigné...
"se questionner sur les événements" c'est bien. Mais ce type d'événements, vous, vous ne semblez pas vous ...questionnez dessus. -C'est, hum ... disons... intéressant sur ce que ça raconte de vous.
https://www.la-croix.com/Monde/Iouri-Dmitriev-lhistorien-stalinisme-condamne-treize-ans-prison-2020-09-30-1201116814

"je vous laisse vous fâcher tout seul" - Décidément, vous paraissez vraiment tenir à ce que je cherche pouille comme dit le bon Saint Simon (pas le doctrinaire hein!). C'est si important pour vous? Pourquoi diantre? Mais, décidément, vous n'êtes pas un partenaire amusant. Car les gens de votre genre n'arrivent même pas à concevoir -ils en sont mentalement incapables, c'est un handicap- que je ne souffre pas uniquement pour l'Ukraine agressée. Laquelle vient de faire un bond en avant gigantesque dans la prise de conscience d'elle même en tant que nation. Mais devant les atrocités russes, ces femmes et ces enfants jetées par millions sur les routes, comment ne pas être malheureux en diable devant le pays responsable de tant d'abjections et qui va mettre des décennies à s'en remettre. Qui va être haïe. Pestiférée. Déjà dans plusieurs pays des russes sont caillassés. Ce qui m'est fort douloureux. ET la Chine qui la soutient comme la corde soutient le pendu (je pense qu'il est parfaitement inutile de vous sourcer les textes...vous n'êtes pas du genre à connaître la recherche et ses exigences)

Et la géopolitique de la Russie est dans une fort mauvaise dynamique. J'ai nommé la revue Foreign Affairs (c'est peut être ça que certain peu doué de la connaissance appellent "parler en langue"... Pas le genre avec qui j'échangerais sur Kojeve^^) revue qui a mis en lumière la realpolitik occidentale qu a conduit à renoncer à la Crimée. Mais depuis, la guerre russe a éclatée, et la réaction occidentale, la parfaite concomitance entre américains et européens a été noté.Ainsi que le fait remarquer (entre autres) Antoine Bondaz de la fondation sur la recherche stratégique :
"L’intensité de la réaction européenne et des sanctions mises en place contre la Russie a beaucoup surpris…
Personne ne pensait que l’on irait aussi vite, aussi loin. Pour Pékin, c’est aussi un message vis-à-vis de Taïwan. Et ça, c’est fondamental. L’idée que les Occidentaux sont des faibles, qu’ils n’allaient pas réagir… Cet argument-là s’effondre. Les Occidentaux réagissent, et ils réagissent fortement et rapidement.

Ils réagissent vis-à-vis d’un pays envers lequel il n’y a même pas de garanties de sécurité. Or, il y a des garanties de sécurité envers Taïwan, de la part des États-Unis notamment."

Sinon... J'aurais pu vous parler de Nina Berberova, de Georges Ivanov. De tous ces jeunes russes qui travaillent sur eux, sur Serge Boulgakov et son rôle dans la création de l'Institut de théologie Saint Serge de Paris. Et puis ceux qui s’intéressent à celui que je tiens personnellement pour le plus grand : Chestov, mort à Paris. IL en est d'autres. Une chose qui m'est fort agréable : tout le monde est sur la même longueur d'onde, ils vomissent copieusement la guerre d'agression contre l'Ukraine. Et ils sont l'élite. Et ils sont russe . C'est rassurant, non?

(J'ai été bien au delà de mon piètre interlocuteur, dès fois que certaines de mes anciennes connaissances passeraient par là. Et aussi pour quelqu'un ici qui ne mérite pas ces abysses cornéliennes. Quelqu'un que je sais propre, décent, honnête, d'une grande qualité humaine. A lui je pourrais dire des choses que je préfère taire pour l'instant. Car même si ça n'excuse rien, si ça ne justifie rien, même si d'autres réponses étaient possibles, il est clair que certains (pas la France) ont joué avec le feu.

Écrit par : Restif | 17/05/2022

Si je puis me permettre en tant qu'athée endurci mais philosophe, avant de continuer à vous étriper vous devriez regarder de plus près les textes de René Girard (un Chrétien) tels que:
-La Violence et le Sacré
-Des choses cachées depuis la fondation du monde
-Le Bouc émissaire
Vous comprendriez peut être mieux dans quoi vous pataugez.
:-)

Écrit par : realist | 17/05/2022

Je ne vois pas bien en quoi on "s'étripait" dans mes coms et dans le gloubi boulga psychologisant à deux balles qui servait d'ersatz de réponse à l'autre. En effet, je n'ai fait que donner des faits aisément vérifiables. Que je sache la Finlande et la Suède demandent bien à entrer dans l'Otan -et ça va leur être accordé si l'on en croit le porte parole de l'alliance. L’interdiction de Mémorial est une réalité. La mise en prison pour 13 ans de l'historien des crimes staliniens Youri Dimitiriev également. Comme l'est la désinformation russe sur le célèbre nazisme ukrainiens, sur Boutcha etc, etc. En quoi ça sent la tripe fraiche ? c'est bien étrange ces gens qui parlent d'on ne sait trop quoi sans rien rétorquer aux faits aisément vérifiables qu'on leur donne en exemples ...

Bon, à part ces "points de détails" trop connus - : que diantre René Girard vient-il faire ici ? Quel rapport entre nos coms, le désir mimétique, (je désire le désir de l'autre etc, ad nauseam), l'éros triangulaire et autres tropisme girardien touchant la sanctuarisation de la violence par projection sur l'Autre - ce bon vieux bouc émissaire ?
Il faut quand même dire à qui ne suit pas les derniers états des débats anglo-saxons touchant les rapports mythes/ littérarité que Girard n'est plus de nos jours considéré comme un philosophe chrétien sérieux par la recherche contemporaine. Il n' y a plus qu'en France,because la coterie "Esprit", auquel s'ajoute ce besoin français de se croire muni de grands intellectuels, qu'on trouve encore quelques rares girardiens. Il est hautement comique de voir que les derniers amants décatis de la Kristeva (qui ne s'est jamais relevé du bouquin de Solal et Bricmont : "impostures intellectuelles) sont les ultimes desservants du culte girardien. Mais soyons sérieux, Girard ce n'est plus grand chose dans les pays anglo-saxons ni d'ailleurs en Allemagne. Il n' y a pas eu le moindre colloque Girard aux USA depuis Mathusalem.
Voilà ce qu'on en dit désormais :
"Girard is a secularist. His thought feeds into postmodernism; (...). Christianity is only true in the mythic sense, in the way it inverts the sacrificial pattern. He views secularization as the fruit, not the enemy, of Christianity in modernity. God is merely an abstraction constituted of our projections. Since there is no God, he repudiates the traditional view that the sacrifice atones for our sins. There can only be a profane understanding of sacrifice, and thus there is only the scapegoat form of sacrifice. The sacrifice is essentially the same as the witch killing. They both require ‘misrecognition’, i.e., that the victim is perceived as guilty through projection.
Girard attempts to “deconstruct” religion from within. The Christ did not return to the Father, because there is no God. His death was merely a scapegoat murder. It marks the end point of authentic religious worship, and it makes possible a world without violence, i.e., the Rousseauean paradise on earth. What awaits is the demise of religion and the definitive cessation of violence in human civilization. (...) It is antithetical to Christian theology, according to which sin will not be defeated until the end of the world. I have shown that Girard’s ideas are illogical, are at variance with time-honoured theology, and contradict empirical evidence. "
" Mats Wither. Academia.

Et surtout (King's College) :

“ What’s the difference between Girardianism and Scientology? Why has the former been more successful in the academy? Why is the madness of theory so, well, contagious? (...)
The last line of defence is that Girard’s theory produces better readers, by highlighting a trope and making us more attuned to it. Landy thinks the opposite may be true:

Sometimes it’s not quite enough to cherry-pick the things you like, to make as if they represent the text as a whole, to reorder them to suit your hypothesis, and to explain away what’s missing; sometimes it’s fun to pretend, instead, that the missing pieces are in fact there. Thus Girard wants Potiphar to be Joseph’s adoptive father, so he just says he is. Girard wants the Crucifixion to look like a purely human event, not an act of cosmic redemption ordained by God, so he makes it so. He wants it to be desired by the entire community, so he tells us (amazingly) that the disciples themselves were in favor. And he wants the Python myth of the Venda to be about a woman being killed by her community, not a woman disappearing on her own, so he says that too. Over and over again, it’s the same thing: Shakespeare, Molière, Dostoevsky, Proust; the Eden story, the Exodus story, the Jonah story; the wicked husbandmen, the Crucifixion; the Oedipus myth, the Cyclops myth, the Python myth ...

Is it really true, then, that exposure to Girard will make people better readers? Might it not tempt them, instead, into becoming cherry-picking, evidence-disdaining, overgeneralizing, plot-rearranging fabricators?

Why, then, do people like Girard so much? There is always an element of Bulverism in responding to such a question, but Landy’s answer has the ring of plausibility to it:

Girardian doctrine is a theory of everything, on the cheap. It’s one of those systems that make you feel as though you know everything about everything while in fact requiring you to know almost nothing about anything; it’s enough to “know” the four stages mentioned above and bingo, you have an explanation for the stock market crash, the evils of capitalism, and your neighbor’s ugly divorce.

Indeed. So, as Landy concludes: “All in all, then: the Girardian theory is not true; it does not make us better readers; and it’s not an exaggeration of anything important.”

Nevertheless, it does have one thing going for it. In a curious irony, there is one thing in life that most certainly is driven by mimetic desire, or the desire to do something because somebody else is doing it. And that is quoting REné Girard. "

Adrew Wilson, Teaching pastor at King's Church, London,degree in history and theology rom Cambridge and Kings college London-PhD.

Pour ceux que ça intérèsse, Girard est devenu une référence pour le nouveau féminisme américain et tout le gloubi boulga autour des gender studies.
vous comprendez donc aisément que ce "penseur" pour woke n'est guère ma tasse de thé. J'en reste à Georges Steiner.

AH, pour eux qui apprécient ce grand bonhomme de René Pommier, immense racinien, qui avait si bien déshabillé Barthes, il y cet article à propos de ce malheureux Girard (si l'ordi veut bien laisser passer le lien) :
https://www.cairn.info/revue-le-philosophoire-2010-2-page-117.htm

(qu'est ce que je suis généreux du clavier quand même !)

Écrit par : Restif | 18/05/2022

"qu'est ce que je suis généreux du clavier quand même"

The lady doth protest too much... :-D

Écrit par : realist | 18/05/2022

Un peu d'humour ma grande ^^.

Écrit par : Restif | 18/05/2022

Ps Désolé pour cette piètre blagounette. Sexualisé l'interlocuteur est toujours une mauvaise manière faite à la langue comme à l'esprit .

Faut dire que je n'ai pas l'âme au sourire. Je suis un peu (un peu !) écœuré par la mise en accusation de ce gamin russe par la "justice" ukrainienne. En pleine guerre, non, ça ne se fait pas. Et ils lui ont fourni ce qui se fait de plus immonde en guise d'avocat . Qui laisse son client plaider coupable, lorsqu'il était si facile de mettre le tribunal en accusation, d'accuser les ukrainiens de violer la convention de Genève, de refuser de reconnaître la validité du tribunal. Que sais-je encore ! Un très mauvais point pour la communication ukrainienne. Et j'avoue que ça m’énerve et ne m'incite donc guère à la fine répartie. That's all folks.

Écrit par : Restif | 18/05/2022

J'ai bien eu tort de vouloir rester poli devant une immonde ordure.
https://www.takimag.com/article/the-partisan-vs-reality/

Écrit par : realist | 18/05/2022

Ben, c'est plutôt moi qui ait eu tort d'avoir un geste de charité pour un de ces pauvres petits looser du monde occidental, un de ces types qui parlent le même langage que la junte malienne anti française et qui, évidemment, étant ce qu'ils sont, ne connaissent que l'insulte dès qu'ils sont vexés. Et on sent bien qu'actuellement, vous vivez vexé et perdant.

vous citez le journal de cet antisémite de Taki Thodoracopulos, dont ont a pu écrire :

"In 2001, Theodoracopulos wrote a rambling column in the Spectator that excoriated Israel and Marc Rich, the fugitive Jewish financier pardoned by Bill Clinton, with such venom that the Spectator's publisher, Conrad Black, denounced it as anti-Semitic. "This farrago of lies," Black wrote, "is almost worthy of Goebbels or the authors of the Protocols of the Elders of Zion."


Voilà donc votre genre de héros. Ce qui , en passant explique votre vocabulaire, votre vulgarité inné et votre incapaicité à avoir une conversation entre adulte. On ne devrait jamais tendre une main charitable à des malheureux comme vous, mais bon, on ne se refait pas...J'ai toujours eu pitié des chiens errants.

Il est amusant de voir que nous ne semblez guère avoir apprécié votre féminisation. Moi, le mot "lady" m'amusait, vous...visiblement, vous paraissez avoir un gros problème avec votre absence de virilité (les insulteurs sont toujours, toujours des petites frappes qui ont besoin de compenser. C'est une loi du genre).
Côté culture...mieux vaut ne pas en parler... AH là là , mon pauvre ami, ça doit pas être sympa tous les jours d'être vous!

Écrit par : Restif | 19/05/2022

"Parler en langues" c'est la façon dont les fermiers red neck parlent lorsqu'ils croient s'élever dans ces églises schismatiques des Adirondacks ou des Ozarks, ils sont pris dans une transe mystique, se convulsent et parfois, attrapent des serpents à pleines mains

Écrit par : Kobus van Cleef | 21/05/2022

C’est exactement ça. Ça déblatère du verbe incompréhensible dans un vibrant brouhaha. Personne ne comprend. Y’a personne pour interpréter. Ça croit être en ekstase avec le Saint Esprit et c’est chez le démon.

Écrit par : Piotr | 21/05/2022

Comment allez vous Kobus? J'ai pensé à vous l'autre jour, je suis retombé sur un bouquin de notre cher Lauzier. J'ai relus son superbe "pour quelques âmes mortes de plus", hé, il allait plus loin que biens des foutriquets gallimardiques, le père Tranche de vies ! Et je ne sais pas si vous vous rappelez cette Tranche de vie ou on voit deux types à un bar qui commencent à s’engueuler pour savoir lequel des deux été le plus con et le plus cocu dans sa vie. A ma gauche, le vieux militant communiste qui raconte avoir été vingt fois tabassé, foutu en prison, obligé de trahir ses meilleurs potes pour à la fin de sa vie s'apercevoir que ses enfants le méprisent et qu'il a aidé a créer et maintenir en place certains des régimes les plus inhumains de la terre, lesquelles donnent désormais dans le nationalisme le plus débile. A ma droite (c'est le cas de le dire) son vis à vis, une vie entière dans l'armée, des souvenirs atroces, ses potes morts devant lui les tripes à l'air, et sa fille qui désormais lui crache à la gueule tandis que sa femme s'est barrée et son pays le traite d'assassin. Et nos deux bonshommes de finir à deux doigts de se taper dessus, chacun exigeant que l'autre reconnaisse que c'est quand même lui, et lui seul, le plus con et le plus cocu ! Heureusement, ça finira en cuite partagée.
C'était fin, drôle, aussi complexe que la vie. Lauzier nous manque mais ça, vous le savez.

Votre connaissance des Adirondacks m’émerveillera toujours!

Écrit par : Restif | 22/05/2022

Pas besoin d'aller chercher le démon, c'est l'hystérie des p'tits blancs, des butternut necks, bien échauffés par la gnole locale et la chaleur sous les chapiteaux improvisés ( en général les cérémonies ont lieu l'été) de ces églises schismatiques et itinérantes
On en trouve des exemples littéraires chez Flannery O'Connor et tant d'autres ( mais pas si populaire que ça, les US sont une grande nation, faudrait pas en donner une image négative, mais à la réflexion, c'est une nation constituée 1) des rebuts de l'Eurasie 2) des profiteurs usuels 3) des pignoufs persuadés d'être persécutés chez eux, et se transformant en persécuteurs dès qu'ils ont une once de pouvoir)

Écrit par : Kobus van Cleef | 22/05/2022

@ Restif
Merci, ça va encore assez bien
Pour le moment j'étudie avec acuité les thèmes des romans poulardins de ma villaya de résidence
Jamais un auteur de droite comme il se doit
Je me pense, qu'à de rares exceptions près, l'écriture est plutôt un exercice d'extériorisation ( ça se dit ?) des démons ( problèmes/névroses/cauchemars) qu'un acte de création véritable
Chaque fois qu'on lit une 4eme de couv'comportant les mots "descendant de....par sa/son....il/elle tentera de découvrir son passé..." on est sûr du fait que 1) l'auteur/autreuse/autrice/autriste a besoin d'une psychanalyse (60€ la séance, payable d'avance en liquide, pas de facture, pour le planning des rdv voyez avec ma secrétaire, pas les semaines à venir je suis en congrès) ou bien 2) l'auteur...... s'imagine que le lecteur/lectreuse/lectrice/lectriste, a besoin d'une psychanalyse, ou pourrait avoir besoin d'une psychanalyse
Parfois on a envie de poser la question "mais qui t'a rendu si amer, amère ? Papa ? Beau papa ? Un blanc, en tout cas ? Catholique, c'est certain...il te faisaient des choses ? Où ça ? Dans le salon, pendant que maman se reposait à côté, avec une dose de laudanum ?" mais que c'est classique, tout ça, que c'est convenu... je t'en débarrasse avec 10 ans d'analyse (60€/ séance, conditions supra)

Écrit par : Kobus van Cleef | 22/05/2022

Écrire un commentaire