Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/11/2010

17 ans

=--=Publié dans la Catégorie "Brèves"=--=

En matière de coup d'éclat, Yukio Mishima a eu un précurseur.

Le 12 octobre 1960, un jeune japonais de 17 ans, Otoya Yamaguchi, membre du parti politique ultra-nationaliste Uyoku Dantai, assassine le leader socialiste japonais Inejirō Asanuma, pendant un débat politique au Hibiya Hall de Tokyo avec un petit sabre de samouraï. Les émeutes de Tokyo qui précédèrent l'assassinat de Inejiro entraînèrent la dissolution de la Chambre des députés et donnèrent lieu à de nouvelles élections. Quelques jours plus tard Otoya Yamaguchi met fin à ses jours en prison après avoir écrit sur le mur de sa cellule en guise de testament : "Sept vies pour mon pays, dix milles années pour sa Majesté l'Empereur". Le prix Nobel de littérature Ōe Kenzaburō écrira en 1961 la nouvelle, "Ainsi mourrut l'adolescent politisé", basée sur l'acte désespéré du jeune homme.

« L’adversaire et moi habitions le même monde. Quand je regardais, l’adversaire était vu ; quand l’adversaire regardait, moi-même j’étais vu ; nous nous faisions face, qui plus est, sans imagination intermédiaire, tous deux appartenant au même monde d’action et de force - autrement dit, le monde de "ce qui est vu". »
Yukio Mishima, Le Soleil et l'Acier

07:00 Publié dans Brèves | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

04/11/2010

Référendum Immigration

=--=Publié dans la Catégorie "Brèves"=--=

Oui, je sais... mes potes aux postures humanitaristes préfabriquées vont être horrifiés, mes amantes bobos ne répondront plus au téléphone lorsque je les appellerai, et le MRAP va encore se baver dessus s'il tombe sur ce post... mais si vous saviez ce que j'en pense et où je me cale leurs humeurs néfastes !

Dois-je préciser que j'ai des amis de toutes origines, de toutes couleurs pour mettre du miel dans les cervelles de ceux qui verraient en moi un "monstre masqué" ? Oui, je vais le faire histoire de mettre les pendules à l'heure. J'ai des amis de toutes les couleurs et de toutes origines. Mais moi je choisis mes amis, ce sont des gens honnêtes qui font pas chier leur monde avec des exigences particulières et qui sont heureux d'être en France, pays dont ils apprécient les moeurs et respectent les lois. Et puis traiter quelqu'un de "Monstre" n'est-ce pas un moyen d'évacuer le problème sans chercher à creuser un peu plus loin ? J'aurais beau dire que je méprise les mouvements de masse, que le Duce ou le Führer me hérissent les poils, qu'il ne se passe pas un jour sans que je ne me penche sur le trou béant de la Shoah pour y voir les abysses néfastes de nos échecs d'humanistes pacifistes.

Ce n'est aucunement, en ce qui me concerne du moins, un problème de "racisme" mais une question de CHOIX CIVILISATIONNEL. Choix, cela étant dit, qui est ouvert à toutes les couleurs et à toutes les origines. Comprenne qui peut. 

Pour les crétins gôchistes qui voient des fascîîîsteuh partout et se sont spécialisés dans l'art et la manière, de ce fait, d'évacuer le problème majeur de notre temps, je leur conseille d'écouter ou réécouter avec attention les émissions du site La luette (Républicains de Gauche) avec comme sujet : "La France a-t-elle besoin de l'immigration ?" Ils y verront peut-être un peu plus clair avant d'émettre leurs jugements faciles du haut de leur tribunal stalinien inquisiteur. Thanx...

 

Envoyez valdinguer le "politiquement correct", assumez votre Liberté de penser et d'agir et signez la pétition ! C'est au moins un bras d'honneur aux résidus de fausses couches de la pensée au pays du Grand Montaigne

Pour signer la pétition, cliquez sur l'image...

23:08 Publié dans Brèves | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

03/11/2010

Le jour où Le Figaro et l'Immonde me soutiendraient, je considérerais que c'est une catastrophe nationale !

=--=Publié dans la Catégorie "Brèves"=--=

Salon doré, 16 janvier 1963

« Le Général me répète, avec encore plus d'énergie, ce qu'il m'a dit déjà plusieurs fois au sujet des journalistes: "Peyrefitte, je vous supplie de ne pas traiter les journalistes avec trop de considération. Quand une difficulté surgit, il faut absolument que cette faune prenne le parti de l'étranger, contre le parti de la nation dont ils se prétendent pourtant les porte-parole. Impossible d'imaginer une pareille bassesse - et en même temps une pareille inconscience de la bassesse.

Vos journalistes ont en commun avec la bourgeoisie française d'avoir perdu tout sentiment de fierté nationale. Pour pouvoir continuer à dîner en ville, la bourgeoisie accepterait n'importe quel abaissement de la nation. Déjà en 40, elle était derrière Pétain, car il lui permettait de continuer à dîner en ville malgré le désastre national. Quel émerveillement ! Pétain était un grand homme. Pas besoin d'austérité ni d'effort ! Pétain avait trouvé l'arrangement. Tout allait se combiner à merveille avec les Allemands. Les bonnes affaires allaient reprendre.

Bien sûr, cela représente 5% de la nation, mais 5% qui, jusqu'à moi, ont dominé. La Révolution française n'a pas appelé au pouvoir le peuple français, mais cette classe artificielle qu'est la bourgeoisie. Cette classe qui s'est de plus en plus abâtardie, jusqu'à devenir traîtresse à son propre pays. Bien entendu, le populo ne partage pas du tout ce sentiment. Le populo a des réflexes sains. Le populo sent où est l'intérêt du pays. Il ne s'y trompe pas souvent. En réalité, il y a deux bourgeoisies. La bourgeoisie d'argent, celle qui lit Le Figaro, et la bourgeoisie intellectuelle, qui lit Le Monde. Les deux font la paire. Elles s'entendent pour se partager le pouvoir. Cela m'est complètement égal que vos journalistes soient contre moi. Cela m'ennuierait même qu'ils ne le soient pas. J'en serais navré, vous m'entendez ! Le jour où Le Figaro et l'Immonde me soutiendraient, je considérerais que c'est une catastrophe nationale ! »

Alain Peyrefitte : C'était de Gaulle, Editions de Fallois/Fayard, 1994

Certes... les bobos existaient avant mai 68... mais que cela ne nous empêche pas de demeurer légers...

07:00 Publié dans Brèves | Lien permanent | Commentaires (1) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

01/11/2010

L'enfer médiocre

=--=Publié dans la Catégorie "Brèves"=--=

"Les damnés de la Terre d'un coté, les bourgeois de l'autre, ils ont, au fond, qu'une seule idée, devenir riches et le demeurer, c'est pareil au même, l'envers vaut l'endroit, la même monnaie, la même pièce, dans les coeurs aucune différence. C'est tout tripe et compagnie. Tout pour le buffet. Seulement y en a des plus avides, des plus agiles, des plus coriaces, des plus fainéants, des plus sots, ceux qu'ont la veine, ceux qui l'ont pas. Question de hasard, de naissance. Mais c'est tout le même sentiment, la même maladie, même horreur. L'idéal "boa", des digestions de quinze jours. Tout ça roule, roule tout venin, tiédasse, dépasse pas 39°, c'est un malheur pire que tout, l'enfer médiocre, l'enfer sans flammes. Y a des guerres qu'arrivent heureusement, de plus en plus longues, c'est fatal. La Terre se réchauffe."

Louis-Ferdinand Céline

 


16:24 Publié dans Brèves | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

La glaise dont tu es formé a séché

=--=Publié dans la Catégorie "Brèves"=--=

« Vieux bureaucrate, mon camarade ici présent, nul jamais ne t'a fait évader et tu n'en es point responsable. Tu as construit ta paix à force d'aveugler de ciment, comme le font les termites, toutes les échappées vers la lumière. Tu t'es roulé en boule dans ta sécurité bourgeoise, tes routines, les rites étouffants de ta vie provinciale, tu as élevé cet humble rempart contre les vents et les marées et les étoiles. Tu ne veux point t'inquiéter des grands problèmes, tu as eu bien assez de mal à oublier ta condition d'homme. Tu n'es point l'habitant d'une planète errante, tu ne te poses point de questions sans réponse : tu es un petit bourgeois de Toulouse. Nul ne t'a saisi par les épaules quand il était temps encore. Maintenant, la glaise dont tu es formé a séché, et s'est durcie, et nul en toi ne saurait désormais réveiller le musicien endormi ou le poète, ou l'astronome qui peut-être t'habitait d'abord. »

Antoine de Saint-Exupéry, Terre des hommes

07:42 Publié dans Brèves | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

31/10/2010

Les orgueilleux, les hypocrites et les pharisiens

=--=Publié dans la Catégorie "Brèves"=--=

« La tristesse est le plus grand vice du monde moderne, le monde moderne est triste, c'est pourquoi d'ailleurs il s'agite tant. La tristesse n'est pas chrétienne. Les chrétiens tristes sont des imposteurs. Ni votre peuple [NDLR : le Brésil] ni le nôtre ne sont prisonniers de ce démon. Les fausses grandeurs qui menacent aujourd'hui l'Europe sont tristes, avides et tristes, tristes comme des bêtes affamées, tristes jusque dans les manifestations colossales de leur ivresse collective, tristes et cruelles comme Satan. Si calomnié que soit mon pays, quiconque a pris la peine de le voir de près, a parcouru en ami ses villes et ses campagnes, ne se contente pas de le juger sur le témoignage d'une certaine presse française de droite et de gauche nototoirement vendue à l'étranger, sait qu'il a gardé le secret de sa joie, de cette profonde allégresse intérieure qui a fait jadis de notre "gai royaume de France" l'ornement et comme la fleur de l'antique chrétienté. C'est pourquoi, au cours des siècles, nous avons toujours vu venir à nous, l'injure à la bouche, les orgueilleux, les hypocrites et les pharisiens, tous ceux que le Christ a maudits, et qu'il maudit encore, même s'ils prétendent s'autoriser de son nom. Qu'ils accourent aujourd'hui avec des canons, des avions, et des générateurs d'hypérite, ils n'en sont ni moins laids ni moins tristes, et - qu'ils veuillent bien me permettre de leur dire - moins impuissants. Car ce qu'ils veulent nous prendre est hors de portée. C'est l'héritage des saints et des héros de notre race, c'est cet esprit d'enfance, cette jeunesse surnaturelle que vient d'incarner notre petite sainte Thérèse, pour l'épreuve et le scandale des fanatiques de toute espèce, même de ceux qui voudraient faire de l'Eglise un cimetière austère et lugubre, alors qu'elle est un parterre fleuri. Le trésor que convoitent les ravisseurs de joie armés jusqu'aux dents, il ne leur appartient pas plus de le prendre qu'à nous de le vendre. Et qu'ils entrent demain en maîtres au palais de Versailles ou dans la cathédrale de Chartres, ils y trouveront peut-être les cadavres de nos fils mais non le secret de notre liberté. »

Georges Bernanos

18:05 Publié dans Brèves | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

14/10/2010

Les anars inscrits à la Sécurité Sociale

=--=Publié dans la Catégorie "Brèves"=--=

Je sais, je l'ai déjà citée celle-là en juillet dernier... mais avec nos joyeux zozios qui défilent pour les retraites elle se prête bien à la situation.


Photo outrageusement volée sur le Net

 

"Moi ce qui me les casse, c'est les faux affranchis, les pétroleurs syndiqués et les anars inscrits à la sécurité sociale. Ça prend la bastille et ça se prostitue dans des boulots d'esclaves. Ah! ils sont beaux les réformateurs du monde." Michel Audiard in "Archimède le clochard"

23:09 Publié dans Brèves | Lien permanent | Commentaires (6) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

04/10/2010

La frontière

=--=Publié dans la Catégorie "Brèves"=--=

"Ce qui constitue une nation, ce n'est pas de parler la même langue, ou d'appartenir à un groupe ethnographique commun, c'est d'avoir fait ensemble de grandes choses dans le passé et de vouloir en faire encore dans l'avenir."
Ernest Renan, Qu'est-ce qu'une nation ?

 

Hervé Juvin est un essayiste et un économiste français. Ici sur France Culture – La Fabrique de l’humain – le 30.09.2010

23:28 Publié dans Brèves | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

19/09/2010

Vive l'Invasion...

=--=Publié dans la Catégorie "Brèves"=--=

Comment être plus clair, plus limpide, que par cette photo révélatrice ?


Cliquez sur la photo

Notre Gauche est magnifique de crasse mentale et de détermination à l'autodestruction.

20:41 Publié dans Brèves | Lien permanent | Commentaires (4) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

12/09/2010

Référendum turc : 60% des électeurs veulent davantage de Sharia

=--=Publié dans la Catégorie "Brèves"=--=

 

Faisons entrer la Turquie dans l'Europe, c'est impératif. Le Bien-Vivre-Ensemble est primordial.

Un référendum vient d'être organisé en Turquie et le résultat en est éloquent.

------------------------------

Près de 60% des électeurs turcs ont dit "oui" aujourd'hui à une révision de la Constitution qui donnera davantage de pouvoir au régime islamo-conservateur face à l'opposition laïque et à l'armée, selon les estimations publiées par les chaînes de télévision. Les estimations de la chaîne d'information en continu NTV portent sur environ 75% des bulletins dépouillés et donne un large avantage au "oui" avec 58% des suffrages, contre 42% pour le "non". La chaîne CNN-Türk donne une projection qui accorde 57% au "oui". Cette consultation était un baromètre pour la santé politique du parti gouvernemental de la Justice et du développement (AKP) du premier ministre Recep Tayyip Erdogan, à moins d'un an des élections législatives de l'été 2011. L'AKP, au pouvoir depuis 2002 et qui n'a perdu aucun scrutin depuis, soutient des réformes libérales, mais les laïcs soupçonnent ce parti de visées islamistes. L'AKP, qui est issu de la mouvance islamiste, assure que cette réforme renforce la démocratie en Turquie et constitue un atout pour sa candidature à l'Union européenne. Saluée par les 27 comme "un pas dans la bonne direction", la révision limite les prérogatives de la justice militaire et modifie, au profit du pouvoir, la structure de deux instances judiciaires, bastions de la laïcité et adversaires du gouvernement : la Cour constitutionnelle et le Conseil supérieur de la magistrature (HSYK) qui nomme juges et procureurs. L'opposition laïque et nationaliste, qui a fait campagne pour le "non", affirme que cette réforme, votée en mai au Parlement où l'AKP est largement majoritaire, menace l’indépendance de la justice et remet en cause la séparation des pouvoirs.

------------------------------

Source : Le Figaro

------------------------------

 

N'oublions pas les jolies citations du premier ministre turc, Recep Tayyip Erdoğan :


* "Nous vous conquerrons par vos valeurs démocratiques, nous vous dominerons par nos valeurs musulmanes."


* "L’expression « islam modéré » est laide et offensante, il n’y a pas d’islam modéré. L’Islam est l’Islam."


* "Dieu merci, je suis pour la charia, on ne peut pas être laïque et musulman à la fois."

La sortie la plus controversée de l'actuel Premier ministre remonte à 1997. Alors qu'il était maire d'Istanbul, Erdogan a récité, au cours d'un meeting un poème aux connotations islamistes :

"les mosquées sont nos casernes, les minarets nos baïonnettes, les dômes nos casques et les croyants nos soldats."

prise de position qui lui avait valu 4 mois de prison et la perte de ses droits politiques. Son accession au poste de Premier ministre, en mars 2003, ne lui a été possible que grâce à l'arrivée de l'AKP au pouvoir, qui a alors amendé les lois bannissant son dirigeant de la vie politique depuis 1997.

20:35 Publié dans Brèves | Lien permanent | Commentaires (1) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Frankistan et dhimmitude

=--=Publié dans la Catégorie "Brèves"=--=

Il y a 3 ans de ça je me souviens avoir relevé dans les médias l'inauguration d'une mosquée à Bourges portant le non d'Al-Fath, qui veut dire : La Conquête. A présent en Grande-Bretagne, on organise des visites de Mosquée pour les enfants des écoles afin de promouvoir la Diversité, le Bien Vivre Ensemble, toussa toussa.

Ainsi on apprends à nos jeunes filles comment faire la courbette... et on dispense quelque noble enseignement à nos jolies têtes blondes... Bon, le voile sera pour la prochaine étape, ne brusquons pas trop la sensibilité de nos petits blancos.

Mais pas d'inquiétude, en France, pays des drôâdlômme et de la tolérance, nous ne sommes pas en reste. Nous sommes même des précurseurs en dhimmitude. Chez nous le voile, c'est avant la conversion.

Voici le mot donné aux parents d’élèves de l’école Binet-Freinet de Farébersviller (57) en prévision de la Semaine du Patrimoine. Magnifique : La Semaine du Patrimoine. Visite d'une Mosquée.

 

(Cliquez sur la photo)

 

Photos : Ecole Binet-Freinet (bulletin municipal) et mosquée El Hijra de Farébersviller (construite en 1981)

 

Bon... suite à la mobilisation de quelques citoyens qui se sentent concernés, la visite en Terre d'Islam (Moselle) a été annulée ! Mais imaginez un seul instant si nos enfants étaient emmenés par leurs écoles en visite dans des églises catholiques ou protestantes ou dans des monastères pour découvrir comment les choses s'y passent, le sens des offices qui y sont exercés, pour découvrir la Liturgie, les chants des moines, le silence de la prière et les raisons historiques, cultuelles et culturelles de toute cette aventure spirituelle qui a fait émerger l'Occident pour faire de nous ce que nous sommes. Il y aurait un bordel bien plus immense orchestré par nos bouffeurs de curés de service qui auraient vu là une atteinte à la sacro-sainte Laïcité Républicaine. Mais là : grand silence médiatique. Il n'y aurait les maudits de François de Souche pour remuer la merde, cette information nous serait passée sous le nez.

Je ne sais pas pourquoi, mais quand je suis tombé sur cette information, c'est plus fort que moi, j'ai songé à Maurice Barrès, un autre maudit aujourd'hui, et à son beau roman, "La Colline Inspirée". Je ne sais pas pourquoi... ou plutôt je ne le sais que trop, mais ceci est une autre histoire.

Combien je méprise cette Europe endormie, le nez au chaud entre les couilles de ses sinistres certitudes, comme un chien qui tend déjà la patte et qui finira, à défaut d'obéir, par se faire trancher la gorge. Ou plutôt une chienne qui n'attend qu'une seule chose : qu'on la prenne comme telle. Et cette France, que j'ai appris à aimer, moi le fils d'immigré, qui se renie au point de ne plus être que l'ombre d'elle-même.

02:40 Publié dans Brèves | Lien permanent | Commentaires (5) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

03/09/2010

EGALITARISME

=--=Publié dans la Catégorie "Brèves"=--=

Henriette Zoughebi veut empêcher les enfants de "fuir les écoles des quartiers populaires". C'est normal... Henriette Zoughebi est communiste. Elle veut obliger les bons éléments à servir de locomotive pour les racailleux qui n'en foutent pas une. Elle veut interdire aux parents concernés par l'avenir de leur progéniture de les obliger à apprendre mieux et plus quitte à ce qu'ils en chient dans une école privée au niveau plus élevé et qu'ils redoublent. Elle ne réalise pas la pauvre Henriette, combien elle se trahie en à peine l'espace d'une minute, en proclamant que la différence entre une école publique et une école privée est énorme. Mais on lui pardonne, car elle est communiste.

Comme le disait Maurice Druon, la France est aux ordres d'un cadavre !

Allez, tous avec moi : "Ta Gueule Henriette !"

23:26 Publié dans Brèves | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Des QUICK Hallal ? Normal : C'EST L'ETAT QUI FINANCE ET DECIDE !

=--=Publié dans la Catégorie "Brèves"=--=

Tout va très bien, Madame la Marquise, tout va très bien, tout va très bien...

La France est sensée être un pays laïque. L'état n'a pas à financer, d'une manière ou d'une autre une Religion, quelle qu'elle soit. Mais il semblerait que La Caisse des dépôts en a décidé autrement...

C'est normal... comme la France est LE pays du Vivre Ensemble...

Et ce qu'en pense Zemmour...


 

Tout va très bien, Madame la Marquise, tout va très bien, tout va très bien...

 

22:57 Publié dans Brèves | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

31/08/2010

Clones

=--=Publié dans la Catégorie "Brèves"=--=

"À la fin, chacun se jugeait soi-même selon le code unique sans plus solliciter la vigilance des autres, se déclarait coupable et s'enfermait dans sa propre prison intérieure, le coeur et l'âme transformés en cachot nu et lisse d'où le prisonnier volontaire sortait définitivement métamorphosé. Ainsi avaient péri, de nation en nation, le goût de la singularité, la soif des différences fondamentales et jusqu'à la merveilleuse haine qu'engendraient naguère nos bienfaisantes inégalités divines. Quelles que fussent sa race, sa culture et ses origines, le même type d'homme peuplait désormais les deux tiers de la planète et le plus effrayant, c'est qu'il semblait satisfait !"

Jean Raspail, Septentrion, 1979

 

07:02 Publié dans Brèves | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

29/08/2010

Le vrai Franc-Parler de Tariq Ramadan

=--=Publié dans la Catégorie "Brèves"=--=

Tariq Ramadan, lorsqu'il est loin des médias, a un franc-parler beaucoup plus détendu. Ce type est une vipère et ceux qui le suivent ne sont que vipères en puissance. Pour lui être "Français" n'est qu'une situation "géographique" et à la question "Que doit-on attendre d’un élu local ?" il répond que la communauté musulmane n’a pas besoin d’un élu dans certains domaines : "Avec ou sans l’élu on l’aura notre mosquée, avec ou sans l'élu on aura nos institutions."

17:57 Publié dans Brèves | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook