Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/02/2017

Nos vies sont terriblement courtes...

=--=Publié dans la Catégorie "Lectures"=--=

 

« Nos vies sont terriblement courtes et ne nous laissent pas le temps d'achever une seule phrase. Car ce balbutiement est une brume d'illusion, recommencée sans cesse au même point pour se perdre, chaque fois, dans la brume indécise, c'est le langage des hommes ; il n'y a pas autre chose à en dire. Mais arracher la phrase tout entière à cet au-delà de nous-mêmes pour venir, comme un trophée, la déposer parmi nous : la phrase entière, vous entendez ! Voilà le travail des poètes. Au milieu de l'indifférence et pour la consolation de tous. Il n'y a pas autre chose à en dire. Mais si la mort en foule de tous les hommes complète à mesure la grande tapisserie, la mort de l'un de ces singuliers phraseurs y laisse un trou irréparable : un trou d'ombre par où s'engouffre éternellement le dangereux torrent de l'air qui fait communiquer les lieux hauts et les lieux bas ; la respiration du ciel et la respiration de l'enfer. »

Armel Guerne, Le verbe nu

 

22:41 Publié dans Lectures | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Écrire un commentaire