Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/07/2018

Plus on est haï, je trouve, plus on est tranquille

=--=Publié dans la Catégorie "Lectures"=--=

 

« Il ne faut pas imaginer que tous ces gens sont des potes ou le furent… peut-être sans doute qu’ils me détestent… je ne tiens pas du tout à les voir, ni à leur plaire, au contraire. Ce sont les coiffeurs de la vie qui tiennent beaucoup à plaire, les putains. Plus on est haï, je trouve, plus on est tranquille… ça simplifie les choses, c’est plus la peine d’être poli, je ne tiens pas du tout à être aimé… je n’ai pas besoin de tendresse… c’est toujours les pires saloperies de l’existence que j’ai entendu soupirer après les tendresses. »

Louis-Ferdinand Céline, Bagatelles pour un massacre

 

07:00 Publié dans Lectures | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Écrire un commentaire