Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/04/2014

Bread...

=--=Publié dans la Catégorie "Brèves Libérales"=--=

 


Cliquez sur la photo

18:01 Publié dans Brèves Libérales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Une certaine gauche, plus nombreuse qu'on ne le croit, a besoin de penser que quiconque n'est pas socialiste est nazi

=--=Publié dans la Catégorie "Lectures"=--=

 

« Assassiner un groupe humain, quel qu'il soit, en fonction de ce qu'il est et non point en fonction de l'éventuelle culpabilité individuelle de ceux qui le composent, est un crime totalitaire dont l'essence est la même chez le nazi et chez le communiste. (...) une certaine gauche, plus nombreuse qu'on ne le croit, a besoin de penser que quiconque n'est pas socialiste est nazi. C'est pourquoi elle se bat aussi sauvagement pour interdire la constatation d'un truisme : l'essentielle identité du fascisme rouge et du fascisme noir. »

Jean-François Revel, L’essentielle identité du fascisme rouge et du fascisme noir in la Revue "Commentaire, n°:81 - Printemps 1998"

 

17:27 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

The EU was HITLER'S idea and it proves Germany WON the Second World War, claims new book

=--=Publié dans la Catégorie "PARENTHÈSE"=--=

 

THE 'fascist' EU was inspired and designed by the NAZIS and is proof Hitler won the Second World War, an outrageous new book is claiming.

 


Adolf Hitler orginally came up with the plan for the EU, the book says

 

'The EU: The Truth About The Fourth Reich - How Hitler Won The Second World War' argues the single currency, the free market and even the phrase "United States of Europe" were all dreamt up by high ranking Nazis, including the Fuhrer himself.

It also claims the only country which benefits from the EU is Germany - just as Hitler planned.

A spokesperson for the Liberal Democrats - which its leader Nick Clegg describes as the "party of in" when it comes to the EU - dismissed the authors of the book as "peddling outlandish myths".

The book, co-written by Daniel J Beddowes and Falvio Cipollini, says: "What is the EU for? Who really benefits? And the answer is of course Germany.

"It is no coincidence that just about every country in the European Union is getting poorer while Germany continues to get richer and richer.

"We may think we won the Second World War. But we lost. It is no surprise that we are all living in the Fourth Reich.

"Knowingly or not those who support and defend the European Union are supporting the Nazi legacy."

Under a chapter heading 'The EU was inspired an designed by Nazis', the authors claim: "Hitler was the man who gave bones to the dreams first expressed by Charlemagne and Napoleon but the finishing touches to the EU as we know it were put in place during World War II by a man called Walther Funk, who was President of the Reichsbank and a director of the Bank for International Settlements.

"It was Funk who predicted the coming of European economic unity. Funk was also Adolf Hitler's economics minister and his key economics advisor."

It continues: "The Nazis wanted to get rid of the clutter of small nations which made up Europe and their plan was quite simple. The EU was Hitler's dream."

The book argues it is no coincidence that the EU is so close to Hitler's plan for post-war Europe.

According to the authors: "In 1945, Hitler's Masterplan was captured by the Allies. The Plan included details of his scheme to create an economic integration of Europe and to found a European Union on a federal basis.

"The Nazi plan for a federal Europe was based on Lenin's belief that 'federation is a transitional form towards complete union of all nations'.

"It is impossible to find a difference between Hitler's plan for a new United States of Europe, dominated by Germany, and the European Union we have today."

 


Hitler's Propaganda Minister Joseph Goebbels would have been proud of the BBC, the books says

 

The book also claims Conservative Prime Minister Ted Heath - "a self-confessed liar and a traitor" - was paid £35,000 to take Britain into the European Economic Community in 1973 and Nazi Propaganda Minister Joseph Goebbels would be proud of the BBC's support of the EU.

The final part of the book lists "73 things you ought to know about the EU (Facts the BBC forgot to tell you)".

In amongst concerns about immigration and the Common Agricultural Policy, the authors argue "The EU is making DIY illegal", "EU law forces pig owners to apply for walking licences" and "The EU wants to control the music you listen to".

It also claims: "The EU has forced us to use light bulbs which are more dangerous and more expensive than the old ones.

"The first problem with the new EU light-bulbs is that the light produced by them is so poor that people have difficulty seeing where they are going - let alone being able to see well enough to read or work."

 


Edward Heath in 1974

 

According to the book, European Commission vice-president Viviane Reding crystallised "Hitler's dream, Hitler's words" earlier this year when she "called for a 'true political union' and a campaign for the European Union to become a 'United States of Europe'."

A Liberal Democrat spokesperson said: “People have been peddling outlandish myths about the EU for decades and this book is an example of that. Some of the suggestions made are completely ludicrous. Winston Churchill called for a “United States of Europe” and I doubt the author would call him a Nazi.

“The Liberal Democrats want Britain to stay in the EU because we are fighting for a stronger economy – fighting to defend millions of British jobs which are linked to our trade with the EU.

"Being in Europe gives us more strength when negotiating trade deals with global players on the world stage.”

It is not the first time the EU has been described as a German plot to take over Europe.

In 1990, Cabinet Minister Nicholas Ridley - a close ally of Margaret Thatcher - was forced to resign after he described proposed Economic and Monetary Union as "a German racket designed to take over the whole of Europe" and said that giving up sovereignty to the European Union was as bad as giving it up to Hitler.

 

------------------

SOURCE

------------------

 

16:43 Publié dans Parenthèse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Le cul par terre entre deux selles

=--=Publié dans la Catégorie "Lectures"=--=

 

« La médiocrité humaine, immortelle aussi, a toujours cru, en se regardant et en se tâtant, comme Sosie, que le comble de l’habileté et du génie était de se tenir entre les extrêmes, elle qui n’a de force pour aller à l’extrémité de rien ! Aussi, partout, s’est-elle assise entre les partis, entre les doctrines, entre les dangers, entre tout ce qui a des extrémités et des extrémités terribles, et pour sa peine, Dieu soit béni ! elle y est restée toujours, comme on dit (les proverbes ne se gênent pas !) : le cul par terre entre deux selles. »

Jules Barbey d'Aurevilly, Le Théâtre contemporain

 

16:22 Publié dans Lectures | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

19/04/2014

Des antichambres de l'Enfer

=--=Publié dans la Catégorie "Lectures"=--=

 

« Les soins donnés, ou pour mieux dire les tortures imposées à des malades incurables, voire agonisants, revêtent des traits de grotesque macabre au sein de cette société athée, qui a peur de la mort comme nulle autre, et dans laquelle le mourir lui-même vous est gâché par les techniciens. Ce sont là des antichambres de l'Enfer. Il est des parvis plus lumineux. »

Ernst Jünger, Soixante-dix s'efface II 1971-1980

23:37 Publié dans Lectures | Lien permanent | Commentaires (3) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

La télévision et la lecture

=--=Publié dans la Catégorie "Lectures"=--=

 

« Peut-être distinguera-t-on à la fin de ce siècle deux classes d'hommes, les uns formés par la télévision, les autres par la lecture. »

Ernst Jünger, Soixante-dix s'efface II 1971-1980

 

20:17 Publié dans Lectures | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

A portée de la main...

=--=Publié dans la Catégorie "Lectures"=--=

 

« Le destin ordinaire des hommes n’est-il pas de chercher très loin, et souvent au péril de leur vie, ce qu’ils avaient, sans le savoir à portée de la main ? »

Georges Bernanos, Les Prédestinés

 

19:49 Publié dans Lectures | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

L’écho du rire de Dieu

=--=Publié dans la Catégorie "Lectures"=--=

 

« Il me plaît de penser que l’art du roman est venu au monde comme l’écho du rire de Dieu. »

Milan Kundera, L’Art du roman

 

19:40 Publié dans Lectures | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Toutes les choses du Passé durent naturellement se précipiter vers lui et sur lui, comme des torrents innombrables attirés par un gouffre unique...

=--=Publié dans la Catégorie "Lectures"=--=

 

« Les témoignages historiques sont assez clairs. Configurateur et Régulateur de cette Révolution qui changeait la face du monde, Napoléon eut contre lui, nécessairement, toutes les Traditions antérieures. Toutes les choses du Passé durent naturellement se précipiter vers lui et sur lui, comme des torrents innombrables attirés par un gouffre unique.
Vainement il essaya de les capter à son usage, en déplaçant toutes les frontières, en essayant de fabriquer de nouveaux rois et de nouveaux peuples, en datant de sa personne une ère nouvelle. Les choses lui obéirent moins que les hommes et c’est à confondre la pensée de se dire qu’il y eut une âme, une seule âme d’orgueil, d’amour et de souffrance comme les autres, pour porter cela, une âme excessivement démesurée, mais absolument unique par destination, en laquelle il fallut que se concentrât l’effort de la résistance continuelle à toutes les âmes, cavales perfides ou juments sauvages, qu’il était indispensable de toujours dompter. »

Léon Bloy, L’âme de Napoléon

 

12:46 Publié dans Lectures | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

18/04/2014

Ne ressembler à personne...

=--=Publié dans la Catégorie "Lectures"=--=

 

« Ne ressembler à rien. Ne ressembler à personne. Il n'existe pas d'éloge qui puisse me toucher davantage. »

Jean Cocteau, L'Aigle à deux têtes

 

16:00 Publié dans Lectures | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Sa foi l'oblige à l'arrogance

=--=Publié dans la Catégorie "Lectures"=--=

 

« Ce mardi 22 (Octobre) - Enfin des réflexions pertinentes ! Ce Levi-Strauss est un bon juge de l'Islam. [...]
L'Islam, un des malheurs du monde, un Judaïsme pour les brutes et qui ramasse tout ce qu'Israël imagina de moins spirituel et de plus inhumain, l'Islam est l’égout de la Bible avec des relents d'hérésie chrétienne et le fatras du paganisme arabe, une coulée de boue sur le visage de l'espèce humaine et l'on préfère le néant à ce qu'il nous apporte (ou, si l'on veut, le Communisme, lequel ne lui fera pas grâce et lui ressemble trop pour l'épargner longtemps). Un musulman est toujours une brute, au moins par de certains côtés, sa foi l'oblige à l'arrogance, il mêle à la présomption l'humilité qu'il rend démonstrative et ses rigueurs l'attachent à la complaisance la moins sujette à la mesure. Religion - dit Levi-Strauss - religion de corps de garde (le règlement, les revues de détail et pas de femmes, enfin la bougrerie avec un peu de cuistrerie et l'étalage le plus sale de nos besoins les plus grossiers), vivant dans un chaos perpétuel et rétablissant l'ordre à coups de hache, sans foyer, cité ni patrie, niant le monde qu'elle déifie en ne le sachant pas. L'Islam est une foi qui n'apprenant jamais, refuse de comprendre et qui revient de tout en ne s'acheminant à rien, et ses fidèles sont des mules qui tournent dans le cercle, les yeux bandés et n'avançant d'un pas. Ses peuples ? Le fumier de l'avenir, à moins qu'ils ne se rendent communistes et n'aillent baiser le tombeau du Juif Lénine sous les icônes du Juif Marx. »

Albert Caraco, Journal d'une année, 1957

 

14:00 Publié dans Lectures | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Le maintien de ce qui nous tue

=--=Publié dans la Catégorie "Lectures"=--=

 

« Nous mourrons pour le maintien de ce qui nous tue et l’évidence nous échappe. »

Albert Caraco, Bréviaire du chaos

 

12:00 Publié dans Lectures | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Purgation des passions

=--=Publié dans la Catégorie "Lectures"=--=

 

« [Le Dibbuk] c’est un chef d’œuvre du théâtre mondial ; il y a là des scènes d’exorcisme qui sont du théâtre pur, car le théâtre, en grande partie, c’est l’exorcisme, comme on le voit très clairement dans les Nô japonais, ou dans la tragédie grecque classique, purgation des passions, comme dit notre maître Aristote. »

Eugène Ionesco , Interview accordée à Régina Rittel, L’Arche, 1973 in le recueil Antidotes

 

11:00 Publié dans Lectures | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Je m’arrangerai avec la solitude

=--=Publié dans la Catégorie "Lectures"=--=

 

« Que tous meurent pourvu que je vive éternellement même tout seul dans le désert sans frontières.
Je m’arrangerai avec la solitude.
Je garderai les souvenirs des autres, je le regretterai sincèrement.
Je peux vivre dans l’immensité transparente du vide.
Il vaut mieux regretter que d’être regretté. »

Eugène Ionesco, Le Roi se meurt

 

09:00 Publié dans Lectures | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Un usage surnaturel de la souffrance

=--=Publié dans la Catégorie "Lectures"=--=

 

« L'extrême grandeur du Christianisme vient de ce qu'il ne cherche pas un remède surnaturel contre la souffrance, mais un usage surnaturel de la souffrance... »

Simone Weil, La Pesanteur et la Grâce

 

08:00 Publié dans Lectures | Lien permanent | Commentaires (1) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook