Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/09/2012

Jim CARROLL BAND : "People who died" (1980)

=--=Publié dans la Catégorie "La Chanson du Jour, par The Reverend..."=--=

 

L'emmerdant avec la Mort, c'est qu'elle n'a aucun sens de l'humour.
Tout ce qui l'intéresse, c'est d'arriver à ses fins, par tous les moyens.
Faire du chiffre, augmenter le rendement, économiser sur la main d'oeuvre, réduire les frais généraux, délocaliser à outrance, uniformiser la production, tout cela est mortellement prévisible. La Mort doit sûrement avoir le visage de Jean-Marc Sylvestre, ou pire, celui d'Alain Minc.
No fun.
C'est une salope ultra-libérale qui manque désespérément d'imagination: quand on le lui fait remarquer, elle monte sur ses grands chevaux apocalyptiques en ramenant tout au principe de réalité.

Mais elle oublie une chose : elle n'est rien sans nous.

 

podcast

 

Jim Carrol Band

Teddy sniffing glue, he was 12 years old
Fell from the roof on East Two-nine
Cathy was 11 when she pulled the plug
On 26 reds and a bottle of wine
Bobby got leukemia, 14 years old
He looked like 65 when he died
He was a friend of mine

Those are people who died, died
They were all my friends, and they died

G-berg and Georgie let their gimmicks go rotten
So they died of hepatitis in upper Manhattan
Sly in Vietnam took a bullet in the head
Bobby OD'd on Drano on the night that he was wed
They were two more friends of mine
Two more friends that died

Those are people who died, died
They were all my friends, and they died

Mary took a dry dive from a hotel room
Bobby hung himself from a cell in the tombs
Judy jumped in front of a subway train
Eddie got slit in the jugular vein
And Eddie, I miss you more than all the others
And I salute you brother

Those are people who died, died
They were all my friends, and they died

Herbie pushed Tony from the Boys' Club roof
Tony thought that his rage was just some goof
But Herbie sure gave Tony some bitchen proof
"Hey," Herbie said, "Tony, can you fly ?"
But Tony couldn't fly, Tony died

Those are people who died, died
They were all my friends, and they died

Brian got busted on a narco rap
He beat the rap by rattin' on some bikers
He said, "Hey, I know it's dangerous, but it sure beats Riker's"
But the next day he got offed by the very same bikers

Those are people who died, died
They were all my friends, and they died

Teddy sniffing glue, he was 12 years old
Fell from the roof on East Two-nine
Cathy was 11 when she pulled the plug
On 26 reds and a bottle of wine
Bobby got leukemia, 14 years old
He looked like 65 when he died
He was a friend of mine

Those are people who died, died
They were all my friends, and they died

G-berg and Georgie let their gimmicks go rotten
So they died of hepatitis in upper Manhattan
Sly in Vietnam took a bullet in the head
Bobby OD'd on Drano on the night that he was wed
They were two more friends of mine
Two more friends that died

Those are people who died, died
They were all my friends, and they died

Mary took a dry dive from a hotel room
Bobby hung himself from a cell in the tombs
Judy jumped in front of a subway train
Eddie got slit in the jugular vein
And Eddie, I miss you more than all the others
And I salute you brother

Those are people who died, died
They were all my friends, and they died

(Jim Carroll, "People who died")


Philippe "The Reverend" Nicole (Bassiste-chanteur des défunts King Size et ex-bassiste chez Peter Night Soul Deliverance et chez Margerin)...

16:28 Publié dans La Chanson du Jour, par The Reverend. | Lien permanent | Commentaires (2) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

02/02/2012

THE GABBA HEYS : "Loosing control" (2012)

=--=Publié dans la Catégorie "La Chanson du Jour, par The Reverend..."=--=

 

"Vous avez entendu ce bruit, juste avant que la terre tremble ?" demande le professeur Carlson à un de ses collègues, au début de l'inénarrable "Attaque des crabes géants" de Roger Corman (1957).
"De quel bruit parlez vous ?" lui rétorque son confrère.
"Des grondements, ça venait des profondeurs..."
C'est exactement ce que je me suis dit juste après avoir posé le bras de la platine sur le sillon de la face A du premier 45 tours des Gabba Heys. "Loosing control" que ça s'appelle, et en effet, on imagine bien qu'ils ont été jusqu'à égarer les potards de volume, bloqués à 11, comme ils se doit.
Les Gabba Heys sont de sympathiques primates limougeauds, fidèlement croqués sur la pochette par le talentueux dessinateur néanderthalien Jean-Marie Arnon.
Pour le reste, après une entrée en matière quasi tribale lancée par Gabba Thierry (basse) et Gabba Didz (tambours), on pensera d'abord aux Fleshtones sur le thème d'harmo soufflé par Gabba Alain, puis aux Damned sur le couplet poussé au cul par la guitare de Gabba Pierre, et enfin aux Bishops (l'équivalent anglais de Little Bob Story en 1977...) sur le refrain fédérateur .
"Même en reculant, on avance" me souffle l'Agent Secret, mais on le savait déjà depuis l'invention de la chambre d'écho et de la guitare à 5 cordes. C'est amplement satisfaisant pour nos cerveaux reptiliens, et l'on se dit que ces gars là auraient aussi bien pu s'appeler les Morlocks.
J'ajoute que le disque contient 3 autres hymnes (dont un furieux "CBGB"), que son tirage est limité à 518 exemplaires, les pochettes étant toutes sérigraphiées et les vinyles noirs comme la jungle.
Quand à la qualité du pressage, je laisse conclure le professeur Carlson: " Quoique ça puisse être, ça a coupé le courant!"

 

 

podcast

 

 

Philippe "The Reverend" Nicole (Bassiste-chanteur des défunts King Size et ex-bassiste chez Peter Night Soul Deliverance et chez Margerin)...

17:17 Publié dans La Chanson du Jour, par The Reverend. | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

01/01/2012

JERRY LEE LEWIS : "Rita May" (Bob Dylan cover)

=--=Publié dans la Catégorie "La Chanson du Jour, par The Reverend..."=--=

 

Hey, c'est le premier de l'an, il est 7h00 du soir, évidemment, il fait noir, la journée s'est trainée sous un ciel gris et une pluie grasse et persistante, collusion improbable mais absolument irréfutable de la loi des séries....Bon, que faire contre le gros bourdon bleu qui vous tourne autour de la tête, sinon envoyer à la face du créateur l'indéniable loi des contraires : Dylan vs Jerry Lee, qui dit mieux?
A cette heure, et en ce jour, pas grand monde.
Allez, on se débarrase des clichés de suite : le sudiste raciste et chrétien against le juif intello New-Yorkais d'adoption... naan, man, la vie n'est pas si simple. La preuve, ce truc, un condensé de bonne humeur, de joie de vivre, et aussi de pas mal de vices.
Tout ce qu'il faut pour passer la nuit, en fait.
Enjoy !

 

 

podcast

 

 

Philippe "The Reverend" Nicole (Bassiste-chanteur des défunts King Size et ex-bassiste chez Peter Night Soul Deliverance et chez Margerin)...

21:49 Publié dans La Chanson du Jour, par The Reverend. | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

27/11/2011

BOB DYLAN : « I want you» (inédit du concert MTV unplugged - 1994)

=--=Publié dans la Catégorie "La Chanson du Jour, par The Reverend..."=--=

 

Une des plus belles versions de "I want you", étrangement absente de l'album "Unplugged".
Un outtake de ce concert MTV dont on n'attendait pas grand chose,
et pourtant, là, behind the shades, la messe est dite :
le faux départ, le tempo mortuaire, la voix brisée...
Ce n'est plus le désir mercurial de "Blonde on Blonde" bien sur,
ni la fierté de l'amant blessé de "Blood on the tracks"...
Juste un homme à genoux, fatigué de chercher,
mais entouré d'amour par un groupe suspendu à ses lèvres.
Vieux Bob, si loin si proche, la steel guitar qui coule comme on pleure dans sa bière,
et le public prêt à le prendre dans ses bras, si jamais il trébuchait...

 

 

podcast

 

Philippe "The Reverend" Nicole (Bassiste-chanteur des défunts King Size et ex-bassiste chez Peter Night Soul Deliverance et chez Margerin)...

18:35 Publié dans La Chanson du Jour, par The Reverend. | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

14/09/2011

O.T.H : « La France dort » (1984)

=--=Publié dans la Catégorie "La Chanson du Jour, par The Reverend..."=--=

 

Non, vraiment rien à faire pour la réveiller...

 

 

podcast

 

Philippe "The Reverend" Nicole (Bassiste-chanteur des défunts King Size et ex-bassiste chez Peter Night Soul Deliverance et chez Margerin)...

14:45 Publié dans La Chanson du Jour, par The Reverend. | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

13/09/2011

MISSISSIPPI FRED McDOWELL : « Good morning little school girl » (1969)

=--=Publié dans la Catégorie "La Chanson du Jour, par The Reverend..."=--=

 

En 1969, Vieux Fred ne se souvient plus vraiment bien de l'école.
Par contre, il se rappelle toujours avec plaisir des écolières, et ça fait longtemps, trés longtemps, qu'il chante ce "Good morning little school girl", bien avant qu'Alan Lomax le découvre et ne lui en fasse enregistrer une première version acoustique, en 1959.
10 ans plus tard, Vieux Fred se laisse tenter par l'électricité, mais ne manque pas de préciser en guise de titre d'album, " I do not play no rock'n'roll" !
En réalité, Vieux Fred n'en a pas grand chose à battre, du rock'n'roll en particulier et de l'industrie musicale en général, car comme il le chante ici, : " I don't know hardly... what's in this world to do".
En dehors de mater les lycéennes, bien sûr.

 

 

podcast

 

Philippe "The Reverend" Nicole (Bassiste-chanteur des défunts King Size et ex-bassiste chez Peter Night Soul Deliverance et chez Margerin)...

14:48 Publié dans La Chanson du Jour, par The Reverend. | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

12/09/2011

LES THUGS : “ Welcome to the club ” - 1991

=--=Publié dans la Catégorie "La Chanson du Jour, par The Reverend..."=--=

 

Sous la pavés, la taule !
Sifflez en travaillant...

 

podcast

 

 

Philippe "The Reverend" Nicole (Bassiste-chanteur des défunts King Size et ex-bassiste chez Peter Night Soul Deliverance et chez Margerin)...

22:47 Publié dans La Chanson du Jour, par The Reverend. | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

01/07/2011

FLYING BURRITOS BROTHERS : « Wild Horses » (1970)

=--=Publié dans la Catégorie "La Chanson du Jour, par The Reverend..."=--=

 

Et voilà juillet à nouveau :

"...la froideur du carrelage sur les pieds nus au petit matin, lorsqu'on se levait cet été là, et qu'on mettait sur l'électrophone la galette de vinyle noire, pour faire résonner jusque dans la cuisine l'intro de "Can't you hear me knocking". Les chocos BN trempés dans le café au lait et cette drôle de voix qui chante des histoires de fleurs mortes, de sucre marron et de chevaux sauvages."


Keith Richards et Gram Parsons à la villa Nellcote, été 1971

 

podcast

 

Philippe "The Reverend" Nicole (Bassiste-chanteur des défunts King Size et ex-bassiste chez Peter Night Soul Deliverance et chez Margerin)...

 

FLYING BURRITOS BROTHERS

23:07 Publié dans La Chanson du Jour, par The Reverend. | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

30/06/2011

TEENAGE FAN CLUB : « The Concept » (1991)

=--=Publié dans la Catégorie "La Chanson du Jour, par The Reverend..."=--=

L'été arrive, et brusquement, on a toujours 15 ans.
Seize ans, c'est pour demain. Sweet little sixteen, carrément.

Soudain, on a envie de chansons adolescentes, et d'écouter ces voix blanches égréner des chapelets de " I didn't want to hurt you ", litanie sans fin d'amours brisés et éternels.

Des remords, des regrets.
Et déja, la nostalgie de cet été qui vient à peine de commencer...

 

podcast

 

Philippe "The Reverend" Nicole (Bassiste-chanteur des défunts King Size et ex-bassiste chez Peter Night Soul Deliverance et chez Margerin)...

00:02 Publié dans La Chanson du Jour, par The Reverend. | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

01/03/2011

The ASHTONES: « Hammersmith Palais » (2009)

=--=Publié dans la Catégorie "La Chanson du Jour, par The Reverend..."=--=


Francis Collet 

 

Un des destinataires de mes "chansons du jour" m'écrit ceci :

"Bonjour Rev',

Triste nouvelle...

Le guitariste des Ashtones, Francis Collet, a trouvé la mort il y a quelques jours sur l'autoroute près de Beaune (où je travaille). Le groupe roulait sur l'autoroute, de retour de deux jours de concerts dans le sud, lorsque le guitariste qui conduisait, a reçu une balle perdue (des chasseurs qui tiraient à proximité de l'autoroute, un ricochet malheureux, semble-t-il).

Ironie du sort, ils avaient enregistré leur 1er album chez le Kaiser à Chagny (Kaiser Studio),

situé à quelques kms. Je me suis souvenu que tu leur avais consacré une chanson du jour l'année dernière..."

Et moi je souviens que j'avais découvert le groupe dans un bar à Beauvais il y presque deux ans, tout en retrouvant ce cher Rotringo qui assurait l'intérim à la basse à ce moment là... Je me souviens de ces deux guitares qui n'en faisaient qu'une, tellement synchrones, tellement puissantes... Je me souviens que je m'étais juré d'écrire quelque chose sur ce groupe qui repartait ensuite dans la nuit vers Lille, à bord d'un van de fortune... Je me souviens du silence poli ou géné en réaction à la diatribe de Rotringo et j'observe maintenant le concensus mou sur le net en général et Facebook en particulier à propos de la mort de Francis Collet... Certains de ceux qui lui "rendent hommage" aujourd'hui ne font que participer au "Bla Bla" général... Alors, je me souviens , je me rappelle :

27/02/2010 – ASHTONES: « Hammersmith Palais » (2009) 

"Regardez un agenda des salles de France, toujours les mêmes merdes partout, bookées après que ces messioous soient allés faire leurs emplettes dans les showcases comme Bourges ou les Trans. Cette bande de chancres issue des sales cons qui, dans les années 80 et 90, ont "professionnalisé" les "musiques zactuelles", "labellisé" les "lieux de diffusion" et transformé une musique qui sentait la sueur et la rébellion en un tas de coureurs de star'ac' ou autres merdes. Je les vomis, ils me dégoûtent, ils sont trop nombreux et c'est pas demain la veille qu'ils vont descendre de leur petits paniers garnis de fonctionnaires des musiques électrifiées." Ainsi parle El Rotringo en 2010, un vieil ours pas si fatigué que ça, puisqu'il rempile avec les Ashtones et reprend sa basse pour foutre le feu un peu partout en France, en Allemagne et dans tous les endroits où on tolère encore un peu de bruit, de sueur et de fumée.
Si vous êtes dans le coin, le prochain happening aura lieu à La Chimère, à Lille, le 3 Mars, et vous pouvez aller embrasser l'animal de ma part, il ne mord pas.
Si c'est trop loin pour vous, le "old partner in crime " et ses collègues seront un jour ou l'autre près de chez vous pour séduire vos copines et leurs mamans à grands coups de riffs édentés et de sourires carnassiers !

 

podcast

Astones : Hammersmith Palais.mp3

Ici, un article avec le portrait de Francis Collet...

The Ashtones sur MySpace...

 

 

Philippe "The Reverend" Nicole (Bassiste-chanteur des défunts King Size et ex-bassiste chez Peter Night Soul Deliverance et chez Margerin)...

00:28 Publié dans La Chanson du Jour, par The Reverend. | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

01/01/2011

The CLEFTONES : « See you next year » (1958)

=--=Publié dans la Catégorie "La Chanson du Jour, par The Reverend..."=--=

 

Le meilleur truc pour passer le cap du réveillon,
c'est de se dire qu'on va revoir ceux qu'on aime l'année prochaine...

See you next year !

The Cleftones

 

podcast

 

 

Philippe "The Reverend" Nicole (Bassiste-chanteur des défunts King Size et ex-bassiste chez Peter Night Soul Deliverance et chez Margerin)...

02:41 Publié dans La Chanson du Jour, par The Reverend. | Lien permanent | Commentaires (1) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Dusty SPRINGFIELD : « Love Power » (1968)

=--=Publié dans la Catégorie "La Chanson du Jour, par The Reverend..."=--=

Bon, cahier des charges de la chanson de Noël :

Des cloches ?
-Y' en a.
De la joie ?
-Aussi.
De l'âme ?
-Plein.
De l'amour ?
-Ben, ça s'appelle le pouvoir de l'amour...
Il manque quelque chose ?
-Ah oui, une belle image...

 

 

Dusty Springfield

 

podcast

 

Philippe "The Reverend" Nicole (Bassiste-chanteur des défunts King Size et ex-bassiste chez Peter Night Soul Deliverance et chez Margerin)...

02:28 Publié dans La Chanson du Jour, par The Reverend. | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Cat Power : « The Greatest » (Live, Boston, 2006)

=--=Publié dans la Catégorie "La Chanson du Jour, par The Reverend..."=--=

La dernière fois que je l'ai vu conscient, à la maison, il se traînait déjà sur ses jambes violacées.
Mais il avait tenu à m'offrir quelques uns de ses disques avant que je reparte.
La musique, parmi d'autres choses, nous liait.
Et puis ce fut l'hôpital.
A ce moment là, il se trouvait en unité de soins palliatifs.
Il en était à son énième A.V.C et le diabète le rongeait de l'intérieur.
Un jour, dans un service du côté de Sarcelles, après un bon quart d'heure de délire où il s'imaginait être 40 ans plus tôt et à l'autre bout du département, il avait fini par me lancer : "Fous le camp!".
Une autre fois, j'ai vu cet homme qui avait passer sa vie à soigner les gens en tant que médecin, tenter d’appeler une infirmière, avec une drôle de voix cassée et faible qui se voulait puissante et polie à la fois, comme un petit gars dans le besoin : « Madame ! Madame ! »
C'était insupportable.
Trimballé de service en service, de neurologie en réanimation, il en était désormais rendu à un corps percé de tuyaux d'alimentation et d'évacuation.
L'horrible horreur.
Enfin, je l'ai vu une dernière fois, à l'hôpital.
« Comment ça va ? » lui demandais je bêtement.
« Tout doux, tout doux » me répondit il, gentiment, dans un souffle.
« Fais attention sur la route », c’est la dernière phrase qu’il m’a adressée.
Et puis, je n'attendais plus rien que l'attente de la mort.
Pour que la vie continue. Et le spectacle aussi.
C'est à dire pour moi, de la musique, des répétitions, et des concerts.
Le jour où l'on m'annonça sa mort, je voulais faire écouter un morceau dont j'étais fou à celui qui fut le pouls, le beat, et donc la vie des dernières années du groupe dont je faisais alors partie: the drummer. (En écrivant ces lignes, je pense à ce titre étrange d'un album d'Ellington : "A drum is a woman"...)
Pour le convaincre de la beauté de cette chanson, je l'entraînais dans une danse étrange, et à posteriori macabre, qui fut interrompue par la sonnerie du téléphone.
La musique toujours, résonnait dans la pièce lorsque j'appris l'issue fatale.
He was the greatest.

A mon père...

 

CAT POWER

P.S. : bizarrement, j'écris ces lignes le jour anniversaire de la mort de Lennon, qui composa en 1973, "I'm the greatest!"...

 

podcast

 

 

Philippe "The Reverend" Nicole (Bassiste-chanteur des défunts King Size et ex-bassiste chez Peter Night Soul Deliverance et chez Margerin)...

01:59 Publié dans La Chanson du Jour, par The Reverend. | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Willie Dixon: « I Ain't superstitious » (1970)

=--=Publié dans la Catégorie "La Chanson du Jour, par The Reverend..."=--=

Bon, alors devinez quoi, ce matin à 8h35, je reçois un message de Willie Dixon.
Willie Dixon ?
Willie Dixon !
Le type qui tient la contrebasse sur la moitié des standards enregistrés chez Chess ?
Celui qu'ont pillé les deux gus de Led Zeppelin pour composer "Whole lotta love" ?
Lui même.
Rendez-vous compte, grâce à un simple réseau social, j'ai la chance de recevoir un message de ce gars.
J'vous jure, c'est écrit dans ma boite Outlook :
"Willie Dixon t'a envoyé un message." (Ouais, parceque dans le réseau social on se tutoie, c'est plus cool, pis sinon, ça serait pas social, tu vois.)
Donc, Willie Dixon m'écrit, et en plus vous savez quoi ?
Il m'invite au lancement de son site web !
Vachement sympa, je trouve.
Le plus fort, c'est qu'il est mort, Willie.
Dead, trépassé, bouffé par les vers depuis un bout de temps.
Mais le réseau social repousse la mort.
Le réseau social relie les morts aux vivants.
Le réseau social, c'est mortel.

 

 

podcast

 

Philippe "The Reverend" Nicole (Bassiste-chanteur des défunts King Size et ex-bassiste chez Peter Night Soul Deliverance et chez Margerin)...

01:44 Publié dans La Chanson du Jour, par The Reverend. | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Bettye Lavette : « No time to live » (2010)

=--=Publié dans la Catégorie "La Chanson du Jour, par The Reverend..."=--=

L'éternité, c'est maintenant...

Bettye LaVette

podcast

 

Philippe "The Reverend" Nicole (Bassiste-chanteur des défunts King Size et ex-bassiste chez Peter Night Soul Deliverance et chez Margerin)...

01:33 Publié dans La Chanson du Jour, par The Reverend. | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook