Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/08/2011

La caillera

=--=Publié dans la Catégorie "PARENTHÈSE"=--=

 

En guise de réflexion, à l'attention de nos camarades gauchistes qui défendent les émeutiers de Londres comme ils avaient défendu, auparavant, les émeutiers français, nos pépites, nos "Chances pour la France", nos valeureux laissés-pour-compte, nos "socialement défavorisés"...

Qu'auraient pensé Marx et Engels eux-mêmes de nos héros brûlant des voitures ?

 

« Le lumpenprolétariat qui, dans toutes les grandes villes, constitue une masse nettement distincte du prolétariat industriel, pépinière de voleurs et de criminels de toute espèce, vivant des déchets de la société, individus sans métier avoué, rôdeurs, gens sans aveu et sans feu, différents selon le degré de culture de la nation à laquelle ils appartiennent, ne démentant jamais le caractère de lazzaroni. »

Karl Marx - La lutte des classes en France


« Le lumpenprolétariat - cette lie d'individus déchus de toutes les classes qui a son quartier général dans les grandes villes - est, de tous les alliés possibles, le pire. Cette racaille est parfaitement vénale et tout à fait importune. Lorsque les ouvriers français portèrent sur les maisons, pendant les révolutions, l'inscription : "Mort aux voleurs !", et qu'ils en fusillèrent même certains, ce n'était certes pas par enthousiasme pour la propriété, mais bien avec la conscience qu'il fallait avant tout se débarrasser de cette engeance. Tout chef ouvrier qui emploie cette racaille comme garde ou s'appuie sur elle, démontre par là qu'il n'est qu'un traître. »

Karl Marx & Friedrich Engels - La social-démocratie allemande

 

Et Guy Debord ? Voici ce qu'il disait, en 1966, des émeutes raciales de Watts (Los Angeles, Californie, USA) :

« Les Noirs de Los Angeles, comme les bandes de jeunes délinquants de tous les pays avancés, mais plus radicalement parce qu’à l’échelle d’une classe globalement sans avenir, d’une partie du prolétariat qui ne peut croire à des chances notables de promotion et d’intégration, prennent au mot la propagande du capitalisme moderne, sa publicité de l’abondance. Ils veulent tout de suite tous les objets montrés et abstraitement disponibles, parce qu’ils veulent en faire usage. De ce fait ils en récusent la valeur d’échange, la réalité marchande qui en est le moule, la motivation et la fin dernière, et qui a tout sélectionné. »

Guy Debord - L'Internationale Situationniste, Janvier 1966

 

Enfin, Jean-Claude Michéa, qu'on aurait du mal à situer à droite :

« Si l’on parle en, effet, de l’intégration à une société, c’est-à-dire de la capacité pour un sujet de s’inscrire aux différentes places que prescrit l’échange symbolique, il est clair que cette fraction modernisée du Lumpen n’est pas, "intégrée", quelles que soient, par ailleurs, les raisons concrètes (familiales et autres) qui expliquent ce défaut d’intégration. S’il s’agit, en revanche, de l’intégration au système capitaliste, il est évident que la Caillera est infiniment mieux intégrée à celui-ci (elle a parfaitement assimilé les éloges que le Spectacle en propose quotidiennement) que ne le sont les populations, indigènes et immigrées, dont elle assure le contrôle et l’exploitation à l’intérieur de ces quartiers expérimentaux que l’État lui a laissés en gérance. En assignant à toute activité humaine un objectif unique (la thune), un modèle unique (la transaction violente ou bizness) et un modèle anthropologique unique (être un vrai chacal), la Caillera se contente, en effet de recycler, à l’usage des périphéries du système, la pratique et l’imaginaire qui en définissent le Centre et le Sommet. L’ambition de ses membres n’a, certes, jamais été d’être la négation en acte de l’Économie régnante. Ils n’aspirent, tout au contraire, qu’à devenir les golden boys des bas-fonds. Calcul qui est tout sauf utopique. Comme l’observe J. de Maillard, "sous nos yeux, l’économie du crime est en train d’accomplir la dernière étape du processus : rendre enfin rentable la délinquance des pauvres et des laissés pour compte, qui jadis était la part d’ombre des sociétés modernes, qu’elles conservaient à leurs marges. La délinquance des pauvres, qu’on croyait improductive, est désormais reliée aux réseaux qui produisent le profit. Du dealer de banlieue jusqu’aux banques de Luxembourg, la boucle est bouclée. L’économie criminelle est devenue un sous-produit de l’économie globale, qui intègre à ses circuits la marginalité sociale." »

Jean-Claude Michéa - L'enseignement de l'ignorance

 

Les citations de Marx & Engels et Michéa, je les ai trouvées via Le Petit Conservateur Palaisien

14:08 Publié dans Parenthèse | Lien permanent | Commentaires (7) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

12/08/2011

Entretien avec Raymond Abellio par Philippe PISSIER & Jérémie A. WEISH

=--=Publié dans la Catégorie "PARENTHÈSE"=--=

 

Ce sont les vacances... je suis fatigué et suis un gros flemmard. Vous avez Google, alors débrouillez-vous. En ce moment je préfère m'occuper de guitares et d'amplis. Ne me demandez pas qui sont Philippe PISSIER & Jérémie A. WEISH, je n'en sais absolument rien. Raymond Abellio, par contre, est un romancier et philosophe controversé et subtil, complexe et, vous l'aurez remarqué, peu connu. De lui j'ai lu, il y a une vingtaine d'années "Les Yeux d'Ezéchiel sont ouverts", "La Fosse de Babel" et "Assomption de l'Europe". Cet auteur a eu une influence prépondérante sur Maurice G. Dantec, selon les propres mots de ce dernier, ces dix dernières années. Il aborde, ici, lors de cette longue entrevue fleuve, sa conception de l'ésotérisme et de la "clef" qu'il aurait trouvée et qui permettrait une approche nouvelle, selon lui, de toute la réalité et de toutes les matières sensées étudier celle-ci. Comprenez ce que vous pouvez.

01-Esoteriste.mp3

02-De la Structure Absolue.mp3

03-Outil.mp3

04-ADN.mp3

05-Autres Types de Structures Absolues.mp3

06-Méthode Scientifique.mp3

07-Le Chant du Cygne de l'Esotérisme.mp3

08-Einstein a dit tres clairement.mp3

09-Il a pris le système solaire... .mp3

10-Ceux qui cherchent.mp3

11-Fabre d'Olivet.mp3

12-Surprises extraordinaires.mp3

13-Phénoménologie Zen.mp3

14-Outil.mp3

15-Physique avancée.mp3

16-Hasard.mp3

 

-----------------------------

 

01-Un homme comme Capra.mp3

02-Textes et Connexions.mp3

03-Etat de vertige.mp3

04-Hirsch est resté régénéré.mp3

05-Il se passe des choses.mp3

06-Exemple de calcul foudroyant.mp3

07-Il y a des matheux qui ne mettent plus en cause la clef.mp3

08-Espace, formule.mp3

09-Véds, coïncidences.mp3

10-La Science est inachevable.mp3

11-Astrologie, état second

12-Moi Transcendental.mp3

13-Quand Hoyle dira... .mp3

14-Costa de Beauregard-Jury.mp3

15-Calculs de Charon.mp3

-----------------------------

 

21:12 Publié dans Parenthèse | Lien permanent | Commentaires (5) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

09/08/2011

Enoch Powell

=--=Publié dans la Catégorie "PARENTHÈSE"=--=

 

Lorsque les émeutes dans nos quartiers dits "populaires" consumaient la France il n'y a pas si longtemps (2005 et 2007), nos médias propagandistes nous montraient le quartier londonien de Tottenham comme un exemple à suivre. On avait le culot, en dignes représentants de l'homo sovieticus d'y envoyer nos jeunes étudiants afin de les fondre dans la bien-pensance consensuelle.

 

A présent, et tandis qu'une partie de Londres brûle et que le brasier s'étend aux alentours (ayant démaré précisément à Tottenham... les émeutes et les pillages se propagent vers Bristol, Birmingham et Liverpool)... souvenons-nous des prédictions d'Enoch Powell que tout le monde, en son temps, bien entendu, traita de raciste et de fasciste pour s'interdire de penser...

 


Partie 1/4

 


Partie 2/4

 


Partie 3/4

 


Partie 4/4

 

J'avais déjà eu l'occasion de proposer ce reportage il y a quelques années... mais puisqu'il faut enfoncer le clou.

12:01 Publié dans Parenthèse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

19/07/2011

Fabrice Luchini : « Moi ça m'déprime, la plage »

=--=Publié dans la Catégorie "PARENTHÈSE"=--=

 

15:44 Publié dans Parenthèse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

17/07/2011

Finkielkraut : Immigration et métissage

=--=Publié dans la Catégorie "PARENTHÈSE"=--=

 

23:53 Publié dans Parenthèse | Lien permanent | Commentaires (2) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

« Si vous partez, les taliban détruiront tout ce que vous avez fait »

=--=Publié dans la Catégorie "PARENTHÈSE"=--=

 

Les américains, grâce à Obama, vont abandonner l'Afghanistan à son sort, c'est-à-dire aux mains des taliban. Leurs forces vont se reconstituer, leurs camps d'entraînements aussi... à portée internationale. Les crétins maghrébins de nos banlieues continueront à y partir pour recevoir leur formations de jihadistes et tout ce bordel (dont nos soldats français morts) aura été un simple coup d'épée dans l'eau. Le commandant Massoud se retourne déjà dans sa tombe et Christophe de Ponfilly doit se dire qu'il ne s'est pas suicidé pour rien, tous les abrutis progressistes donnent raison à son geste. Quel est l'honneur de l'Occident aujourd'hui ?

------------------

Via Causeur...

 

Rencontre avec le gouverneur de Kapisa

------------------

Paulina Dalmayer, envoyée spéciale à Kohestan (Afghanistan)

Le hall du bâtiment flambant neuf où siège Abdul Fatah Shafiqe est bondé. Les hommes, enturbannés et barbus, se pressent vers un guichet renforcé par des barres de fer. Les femmes en burqa traînent derrière. Collées dos au mur, elles essaient tant bien que mal de calmer les enfants qui forment une masse homogène mais mouvante. Notre arrivée fige tout ce monde dans une expression d’incrédulité. Pas étonnant. La dernière visite de journalistes occidentaux au vice-gouvernorat de Kohestan, un district perdu de la province de Kapisa en Afghanistan, remonte à l’année dernière, lorsqu’un reporter du New York Times s’y est aventuré avec son accompagnateur.

« Ici, c’est une zone de non-droit »

Armé d’une kalachnikov, notre garde du corps force le passage. Ayant travaillé quelques années avec l’armée américaine, il nous sert également de traducteur. Car Abdul Fatah Shafiqe, le vice-gouverneur, ne parle pas l’anglais bien qu’il le comprenne. Nous entrons dans son modeste bureau situé au premier étage et dont les vastes fenêtres donnent sur un paysage bucolique de champs et de vergers. Quelques hommes y mènent une discussion animée. En une seconde, le silence s’impose, interrompu par les quelques mots qu’un vieillard adresse en dari à un quadragénaire vêtu à l’occidental. C’est donc lui, Abdul Fatah Shafiqe. Un homme sous tension, aux traits tirés, au teint mat, aux épaules tombantes. « Je suis fatigué. Je voudrais prendre ma retraite, me retirer », dit-il. Avant de nous mettre en garde : « Ici, c’est une zone de non-droit. ».

Nous sommes justement venus parler de sécurité, plus précisément du transfert progressif dans tout le pays de la gestion de la sécurité des troupes de l’ISAF (Force internationale d’assistance à la sécurité) à l’armée afghane. Annoncé par le Président Karzaï en mars dernier, le processus doit se dérouler en cinq étapes dont la première a déjà été menée à son terme. À compter de la fin juillet 2011, les provinces de Kaboul (à l’exception du district de Surobi où opère l’armée française), de Bamiyan, du Panchir, ainsi que les capitales provinciales de Mazar-e-Sharif, de Hérat, de Lashkar Gah, du Helmand et de Mahtarlam, sont passées aux mains des Afghans. Mais Kapisa ne figure même pas sur la liste provisoire des provinces concernées par les deux prochains transferts. « Nous ne sommes absolument pas prêts à assumer cette responsabilité, affirme notre hôte. L’armée nationale afghane a besoin d’une formation que seuls les étrangers sont en mesure de mener correctement. Depuis 2006, dans la région, nous entretenons d’excellentes relations avec les forces de l’ISAF. Les soldats nous aident à construire des écoles, des routes et des hôpitaux. S’ils se retirent, les taliban reviendront pour tout détruire. »

Reste à savoir comment convaincre les opinions publiques et les gouvernements de prolonger l’engagement coûteux et peu compréhensible de leurs armées en Afghanistan au-delà de la fin 2014, date à laquelle le dernier des 140 000 soldats de l’OTAN devrait quitter le pays ? « Les gens en Occident doivent comprendre que nous avons besoin de leur aide. Surtout les Français qui ont vécu les heures sombres de la Seconde Guerre mondiale… Sans l’aide des Américains, ils auraient eu du mal à la gagner. » Abdul Fatah Shafiqe nous propose du thé à la cardamome, des jus de fruits et des bonbons. « Ici, à Kapisa, les gens sont très pauvres, poursuit-il. La majorité des jeunes est au chômage, l’analphabétisme touche 90% de la population… Chaque mois, les taliban se renforcent parce que les gens perdent patience, ne font plus confiance à notre gouvernement et n’attendent plus rien de sa part. ».

« C’est quoi, une Constitution ? »

Faut-il en conclure que la « réintégration » de ceux des taliban qui se disent prêts à renoncer à la violence, annoncée en mai 2010 par Hamid Karzaï est un échec ? Pour Abdul Fatah Shafiqe cela ne fait aucun doute : « Karzai a été élu démocratiquement par le peuple afghan. Mais il n’a ni pouvoir ni autorité pour garantir la sécurité. Sa politique envers les taliban est un échec patent qui ne fait qu’approfondir la distance et l’incompréhension entre les gens et le pouvoir. ». En l’absence d’une figure forte incarnant l’unité du pays, la cohésion du peuple afghan pourrait-elle être assurée par la seule Constitution ? Ma question perturbe décidément le jeune traducteur. « Constitution ? C’est quoi, une Constitution ? » demande-t-il. Et le maître des lieux de lui donner une explication en dari, laquelle ne nous sera traduite que partiellement. « The Constitution ? You mean the fondamental law ? Do you ? », interrompt Abdul Fatah Shafiqe pour m’interroger directement dans un anglais qui, à ma grande surprise, s’avère parfaitement compréhensible. Je confirme. « Notre Constitution n’est pas mauvaise, poursuit-il, mais il faudrait toutefois changer deux articles qui concernent le système électoral pour éviter les risques de fraude. » . Il semble que la légitimité de Hamid Karzai, même auprès des fonctionnaires de l’Etat, laisse à désirer.

Avant de prendre en main le district de Kohestan en 2006, Abdul Fatah Shafiqe a travaillé successivement comme juge à Kaboul, pour les services de sécurité nationale et au sein du gouvernement où il a participé à un projet de réformes. Il connaît l’Occident. Il y a deux ans il a participé, à l’invitation du département d’État américain, à un stage destiné aux dirigeants locaux afghans. Depuis, il est obsédé par une chose : « la présence des internationaux est vitale pour plusieurs raisons, notamment pour apprendre les règles de bonne gouvernance, stopper la corruption et élaborer des programmes éducatifs. ». Aussi fatigué soit-il, Abdul Fatah Shafiqe est déterminé à défendre les valeurs qu’il considère comme étant à la fois fondamentales et universelles. « Il n’y a pas de compromis possible avec les taliban. Ce sont les ennemis de notre culture, de notre civilisation, de notre mode de vie, mais également des vôtres. Vous devriez le comprendre enfin. Nous sommes prêts à nous battre. Nous ne céderons pas ! » .

Les choses sont toutefois un peu plus compliquées que ce que le vice-gouverneur de Kohestan veut bien admettre devant des visiteurs étrangers. Car les menaces de mort qu’il reçoit depuis un certain temps déjà et qui expliquent son extrême fatigue, ne viennent pas de fous d’Allah, opposés aux acquis de la culture occidentale, mais de son prédécesseur. Nous l’apprenons une fois dans la voiture, sur la route du retour vers Kaboul. « Ce n’est pas très clair ou je n’ai pas très bien compris… Mais je crois qu’il y a un problème avec le gouverneur de Kapisa et avec le gouvernement… Quelqu’un veut sa tête », explique notre traducteur désormais revenu à son rôle de garde du corps.

Il n’est pas facile de démontrer que la sécurité de l’Europe et de la France se joue en Afghanistan. La mort de cinq soldats français dans un attentat-suicide à Joybar, dans la province de Kapisa, la veille du 14 juillet, celle d’un autre le 14, rend cette tâche encore plus malaisée. Cependant les faits parlent d’eux-mêmes… D’après des sources proches de l’Ambassade de France à Kaboul, la décision d’annuler les célébrations du 14 Juillet avait été prise, pour des raisons de sécurité, quelques jours avant l’attaque contre l’armée française. C’est aux Français de déterminer quel prix ils sont prêts à payer pour garder le droit de fêter la prise de la Bastille dans un pays lointain.

------------------

par Paulina Dalmayer

------------------

 

17:35 Publié dans Parenthèse | Lien permanent | Commentaires (3) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

16/07/2011

Elisabeth Lévy : "Le pluralisme est étranger à l'ADN de Gauche"

=--=Publié dans la Catégorie "PARENTHÈSE"=--=

 

 

Elisabeth Lévy

Robert Ménard

21:04 Publié dans Parenthèse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Afghanistan et Ségolénitude

=--=Publié dans la Catégorie "PARENTHÈSE"=--=

 

Via Causeur...

 

-------------------

Afghanistan: Ségo en pleine déconnitude

 

Dès qu’elle endosse les habits de candidate à la présidence de la République, Ségolène Royal se met à dire des bêtises. C’est plus fort qu’elle, elle ne peut pas plus s’en empêcher que DSK de sauter supposément sur tout ce qui bouge.

Ainsi, voici son commentaire à chaud sur la mort récente de six soldats français en Afghanistan: « Cette obstination à maintenir la présence de l’armée française dans un pays dans lequel elle n’avait pas de capacité d’action et dans laquelle nos soldats étaient gravement exposés à toutes les formes d’attentats aboutit aujourd’hui à un nouveau drame qui prouve, une fois de plus, que Nicolas Sarkozy s’est fourvoyé en décidant la présence de l’armée française en Afghanistan.».

Ceux qui ont cru percevoir que l’engagement de nos troupes dans ces contrées lointaines avait été décidé d’un commun accord en 2001 par MM. Jacques Chirac et Lionel Jospin sont priés de venir soigner leur mémoire dans les stations thermales picto-charentaises.

Mme Royal estime en outre que ces soldats sont « morts pour rien », ce qui est tout à fait réconfortant pour les familles et camarades des défunts. De nouvelles victimes sont à craindre : les morts de rire à l’écoute d’une telle oraison funèbre.

-------------------

par Luc Rosenzweig 

 

Aurait-elle fumé de l'afghan ? That is the question...

19:55 Publié dans Parenthèse | Lien permanent | Commentaires (2) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Honneur : RIP - Lieutenant Thomas Gauvin

=--=Publié dans la Catégorie "PARENTHÈSE"=--=

 

La dépouille du Lieutenant français Thomas Gauvin quittera l’Afghanistan dimanche 17 juillet 2011. Elle arrivera lundi 18 juillet en France. Les honneurs militaires seront rendus à Paris, aux Invalides, mardi 19 juillet, en début d’après-midi. L’enterrement aura lieu, en principe, à Caen, à une date pas encore fixée.

-

Major de promotion, le lieutenant Thomas Gauvin est aussi le premier de cette promotion à disparaître en opération et le premier cyrard à tomber en Afghanistan, sous les couleurs du 1er RCP. Marié l’été dernier, il laisse derrière lui Anaïs. Nous adressons le témoignage de notre amitié à Anaïs, à toute la famille et à toute la belle-famille.

-

Le Lieutenant Thomas Gauvin est tombé pour la défense de la liberté. Il figure désormais parmi les Héros et les Justes.

-

par Michel Garroté pour drzz

16:25 Publié dans Parenthèse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

14/07/2011

Transfiguration

=--=Publié dans la Catégorie "PARENTHÈSE"=--=

 

23:56 Publié dans Parenthèse | Lien permanent | Commentaires (15) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

13/07/2011

La féminisation de la société

=--=Publié dans la Catégorie "PARENTHÈSE"=--=

 



Eric Zemmour sur la féminisation de la société 1/3

 



Eric Zemmour sur la féminisation de la société 2/3

 



Eric Zemmour sur la féminisation de la société 3/3

 



Eric Zemmour sur la féminisation de la société, aux "Francs-Tireurs"

 

07:00 Publié dans Parenthèse | Lien permanent | Commentaires (2) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

12/07/2011

La traite négrière par les arabo-musulmans...

=--=Publié dans la Catégorie "PARENTHÈSE"=--=

 

En guise de révision... il ne faut pas hésiter à remettre les choses sur la table.

Pensez à monter le son sur l'écran...

10:39 Publié dans Parenthèse | Lien permanent | Commentaires (3) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

25/06/2011

Traite Blanche arabo-musulmane

=--=Publié dans la Catégorie "PARENTHÈSE"=--=

 

Si l'on excepte la traite "négrière" que j'ai déjà abordée en ces lieux en d'autres occasions... rappelez-vous...

 

 

...les musulmans, non contents de menacer sans cesse jusqu'au XIX ème siècle tout le bassin méditerranéen afin de s'emparer d'esclaves occidentaux, montaient parfois par les voies maritimes jusqu'en Islande pour s'adonner à des razzias sur les populations scandinaves. Récemment la chaîne du câble Histoire a consacré une série de documentaires remarquables sur cette question qui dérange et irrite tous les bien-pensants qui veulent continuer à croire que l'homme blanc et uniquement lui serait l'unique responsable des malheurs de l'humanité. Je vous propose de les voir.

Pensez à monter le son, si nécessaire, sur le petit écran que vous visionnez.


Partie 1/3 : Aux mains des Barbaresques

 


Partie 2/3 : Pirates de Méditerranée

 


Partie 3/3 : Le prisonnier Cervantès

 

Voyez aussi l'article proposé par ce blog...

14:42 Publié dans Parenthèse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

23/06/2011

Malika Sorel sur Fréquence Protestante...

=--=Publié dans la Catégorie "PARENTHÈSE"=--=

 

Malika Sorel a participé le 21 juin dernier à midi à l’émission de Jacques Fischer sur Fréquence Protestante. Si vous l'avez loupée vous pouvez l'écouter ci-dessous :

podcast
Partie 1/4

 

podcast

Partie 2/4

 

podcast

Partie 3/4

 

podcast

Partie 4/4

Je vous rappelle que vous pouvez télécharger les fichiers mp3 en cliquant sur les cercle intitulés "Podcast"...

Le Blog de Malika Sorel

21:37 Publié dans Parenthèse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

18/06/2011

Satan aime les progressistes

=--=Publié dans la Catégorie "PARENTHÈSE"=--=

 Tandis qu'on apprend que les travaillistes britanniques ont tout fait durant 10 ans pour remplacer leur propre peuple par un autre, et cela de la bouche même de celui qui écrivait les discours de Tony Blair... les néerlandais prennent la décision d'arrêter leur politique multi-culturelle... « L’Etat partage le mécontentement de la population existant à l’égard de la société multiculturelle. Dans ce nouveau modèle d’intégration, les valeurs de la nation néerlandaise occupe une place centrale. », selon le ministre de l’Intérieur Piet Hein Donner. Espérons que ces prises de positions soient suivies d'action efficientes.

Encore une occasion donnée aux progressistes de faire la gueule et de se plaindre du retour des heures les plus sombres de notre histoire...


Photo volée chez Hoplite

 

Voyez ici...

Et voyez là...

15:24 Publié dans Parenthèse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook