Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/01/2011

Dans le Hallouf tout est bon ! - II -

=--=Publié dans la Catégorie "PARENTHÈSE"=--=

Un petit complément au film que j'avais mis en ligne ici-même il y a quelques semaines...

 

22:13 Publié dans Parenthèse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

09/01/2011

Wafa Sultan témoigne pour Geert Wilders

=--=Publié dans la Catégorie "PARENTHÈSE"=--=

Wafa Sultan, que j'ai déjà évoqué en ces lieux de par le passé, a apporté son témoignage et son soutien à Geert Wilders lors de son procès, il y a quelques mois, procès que le politicien hollandais a gagné.


Part 01 



Part 02

 

Geert Wilders a beau défendre Israël, défendre les homosexuels, préciser que les étrangers ne le dérangent pas tant qu'ils s'intègrent au mode de vie du pays qui les reçoit, rien y fait : toute la bien-pensance le présente comme un politicien d'extrême-droite. Normal, ses représentants n'ont que cet argument.

Via Bivouac

22:18 Publié dans Parenthèse | Lien permanent | Commentaires (1) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

06/01/2011

Michel Onfray : “On n’a pas fait la révolution française pour que les femmes se voilent”

=--=Publié dans la Catégorie "PARENTHÈSE"=--=


Trouvé chez les infréquentables de François de Souche...

Michel Onfray : "En Europe il y a des problèmes qui ne sont pas ceux de l’intégrisme européen mais de gens qui veulent importer l’intégrisme en Europe » « On commence à avancer au-delà des lieux communs qui consistent à dire que l’Islam est une religion de paix, de tolérance et d’amour : ça ce sont les lieux communs qui sont répétés ad nauseam. Si on commence à dire qu’il y a dans le Coran des idées indéfendables du genre misogynie, phallocratie, homophobie, antisémitisme, éloge de la violence, de la brutalité, célébration de la guerre etc…, on se fait prendre pour un islamophobe, comme ça l’affaire est réglée, on ne peut pas penser cette question là."

Je passe, quant à moi, sur ses sympathies post-Besancenot et actuellement pro-Mélenchon ou pro-Stéphane Hessel...

 

Pensez à monter le son... petit carré en bas à droite (lecture une fois lancée), coupé par ma réduction de l'écran...

20:54 Publié dans Parenthèse | Lien permanent | Commentaires (2) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

15/12/2010

Dans le Hallouf tout est bon !

=--=Publié dans la Catégorie "PARENTHÈSE"=--=

 

Je suis en plein Carême avant Noël depuis le 15 Novembre, mais je le dis et le redis... Tout est bon dans le cochon...

 

En cliquant sur les Subtitles  vous pouvez choisir "French".

22:41 Publié dans Parenthèse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

13/12/2010

"La Finlande est un pays de 5 millions d’habitants totalement homogène."

=--=Publié dans la Catégorie "PARENTHÈSE"=--=

L'enquête PISA place la France dans le fond de ses chaussettes en matière d'apprentissage scolaire...

Ce qui n'est pas surprenant pour un pays qui, désormais, donne le BAC, le distribue afin que toutes nos têtes blondes se prennent pour des intellectuels et fuient comme la peste le travail manuel. De toute façon, même le travail manuel n'est plus pour nos jeunes, car y'a encore 60 piges, au lendemain de la seconde guerre mondiale, un syndicaliste prolétaire avait lu Le Capital de Marx et savait de quoi il causait. De nos jours, Marx comme le reste n'a aucune importance. Le Savoir et la Culture n'intéressent presque plus personne... sauf les abrutis qui considèrent qu'écouter "Les Grandes gueules" sur RMC, suivre les débats propagandistes minables sur ARTE ou regarder les "reportages animaliers" à la télévision ce serait se cultiver. Les cons. Au mieux, ça aime utiliser les symboles transformés en marchandise, comme le CHE, qui était tout de même un meurtrier d'enfant, un raciste notoire supportant à peine les noirs africains et un des plus mauvais ministres de l'histoire humaine, tous les postes qu'il a occupés ont menés essentiellement à des catastrophes... alors chers fans du communiste cubain, arborez vos tee-shirts du CHE, quand le temps aura passé et que vous lirez l'histoire de sa vie en considérant son parcours vous pourrez avoir honte de votre connerie crasse.

C'est à se demander comment le pays qui fut celui des Lumières, de Montesquieu, de Baudelaire, de Montaigne, d'Albert Camus a pu obtenir ce classement lamentable.

Nos dirigeants nous donnent des pistes... par exemple lorsque notre bon ministre Luc Chatel affirme, probablement sans faire exprès quelques vérités dérangeantes comme celle-ci : "La Finlande est souvent citée en exemple, on oublie de dire que la Finlande est un pays de 5 millions d’habitants totalement homogène.

La preuve ici...

Même cette pauvre bille de Luc Ferry avoue que si on avait fait effectuer cette enquête dans les écoles des centres-villes (comprenez... là où l'immigration est vraiment moindre) les résultats auraient été différents... nous aurions peut-être été premiers !

Alors les immigrés ne peuvent pas apprendre ? C'est à se poser des questions... en tout cas Léopold Senghor, lui, avait accès à un enseignement élitiste, celui de la troisième République... Grec, Latin, Français de pointe. Senghor a forgé la notion de Négritude en lisant... Maurice Barrès, écrivain remarquable et homme politique Nationaliste et identitaire qui fait se révulser BHL & co de nos jours. Grande différence. L'enseignement n'était pas frileux... il était vaste... et seuls les bons s'en sortaient... les autres, qui n'étaient pas faits pour cela, allaient grossir les rangs des artisans, ouvriers, techniciens, ouvriers spécialisés... et c'est tout.

D'ailleurs le meilleur Lycée de France se trouve... en Ardèche... loin de tout, sans "chance pour la France", sans "zy-va" avec casquettes à l'envers et jogging sous les fesses.



Je sais... j'attaque fort... mais ça a le mérite d'être clair... et ça dérange, donc ça ne peut qu'être bon !

Portez-vous bien... et Keep on Rocking !

15:04 Publié dans Parenthèse | Lien permanent | Commentaires (1) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

12/12/2010

Voyage à Moscou

=--=Publié dans la Catégorie "PARENTHÈSE"=--=

La Parole est à ma douce Irina...

--------------------------------------

5 jours à Moscou. La Russie. Mère patrie de Dostoïevski et Boulgakov.

Voyage avant tout professionnel mais l’âme russe m’a vite gagnée et bouleversée. -25° pour mes premiers pas à Moscou. -30° le lendemain. Ce pays est rude et ces gens sont, pour une petite française que je suis, « génétiquement modifiés » pour supporter un climat pareil ! mais, étrangement, au bout de deux jours, je m’adapte, j’enfile plusieurs couches de tissus, je marche 30, 45mn et puis je rentre dans une église orthodoxe, il fait chaud, les bougies, les icônes, le silence, Dieu est presque présent. Mon corps a emmagasiné suffisamment de chaleur et de paix, je peux repartir, le froid n’est plus un obstacle.

Cette ville est étrange, pas très belle mais elle a une âme.

Cette ville est en mutation, s’y côtoient les extrêmes, une voiture de l’époque soviétique et une jaguar aux vitres fumées. L’anneau, comme les moscovites l’appellent, le centre, autour du Kremlin et de la Place Rouge, c’est le quartier de l’élite : magasins Chanel, Gucci, Dior, des voitures de luxe, des femmes belles et élégantes, des hommes d’affaire, tout cela est un peu étrange car à quelques rues de là, de l’autre côté de la Moskova, des quartiers plus populaires, avec des trolleybus, des gens simples, des petits commerçants sur les trottoirs, ce que j’ai préféré parce que ces gens-là représentent le réel, la vie à Moscou, difficile, le travail 6 jours sur 7, parfois 10h par jour pour certains. Des gens qui ne se plaignent pas parce qu’il faut vivre, se loger et se nourrir. Des gens étrangement méfiants pour une occidentale comme moi, des gens pudiques et pourtant tellement attachants. Ceux et celles avec qui j’ai pu parler étaient souriants, accueillants, fiers qu’une française soit venue jusqu’à eux. Beaucoup parlaient français, un français quasi parfait. C’est un peuple francophile, réellement. Un peuple infiniment touchant et de qui nous pourrions prendre des leçons.

Mardi, journée à l’ambassade, conférence et débats entre éditeurs russes et français.

Mercredi et jeudi, rendez-vous au Salon avec des éditeurs russes. De très riches échanges. L’édition russe se développe, à toute allure et est infiniment curieuse de ce que nous publions. Des contrats à venir, sans aucun doute.

Jeudi, fin de mes rendez-vous, après une pause à l’hôtel pour m’habiller un peu plus chaudement, je pars à l’aventure. Je traverse la Moskova pour me rendre vers le centre. J’aperçois le Kremlin. Il me faut traverser un second pont, plus long celui-là, mais la nuit commence à tomber et la température baisse rapidement, mon corps commence à s’engourdir, je renonce et fais demi tour, j’ai vraiment trop froid. Le Kremlin, ce sera pour demain.

Vendredi, visite d’une grande librairie moskovite, la direction nous reçoit et pendant presque deux heures, nous visitons la librairie et à l’aide de mon amie Anastasia (mon agent littéraire pour la Russie), nous apprenons comment tout est géré, de vrais pros, impressionnant à tous les niveaux (les vendeurs de la Fnac sont des petits joueurs !). Puis, accueil dans leur salle de réunion, thé, café, gâteaux et questions réponses sur comment ça fonctionne en France, comment ça fonctionne en Russie. Nous repartons avec des cadeaux et beaucoup d’émotion. Le groupe se sépare, je vais avec une collègue visiter la Place Rouge (défigurée hélas par une horrible patinoire), je découvre la cathédrale Saint Basile, magnifique, puis le Kremlin, nous marchons longuement dans le centre (la température était devenue plus clémente, -15°), nous passons devons le Bolchoï (en rénovation) et puis, tranquillement traversons deux fois la Moskova gelée pour rentrer nous réchauffer à l’hôtel.

Vendredi soir, soirée dans la résidence de l’ambassadeur. Des écrivains, des éditeurs, des politiques, un peu de champagne, quelques petits fours et nous nous esquivons pour finir la soirée et le séjour au célèbre Café Pouchkine. Un endroit mythique et envoûtant. Trois étages, de la pierre, du bois, des livres et une harpe. Une ambiance très feutrée, très chic et presque d’un autre temps. Il semble que se promènent là les vivants et les morts, comme si cet endroit était en permanence habité, difficile de l’exprimer avec des mots. Mais la soirée a été très joyeuse, un repas russe à la vodka, c’était divin. Une belle soirée pour terminer un beau séjour.

Samedi matin, je me réveille sous la neige, Moscou est blanche et presque silencieuse.

Un étrange sentiment lorsque l’avion quitte le sol.
Un étrange sentiment au moment de l’atterrissage à Roissy.

La Russie m’a marquée, sans aucun doute et j’y retournerai à coup sûr un jour.

21:47 Publié dans Parenthèse | Lien permanent | Commentaires (2) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

04/11/2010

Otto Von Habsburg

=--=Publié dans la Catégorie "PARENTHÈSE"=--=

Esprit vif, mémoire de l'Europe. Il approche de son centenaire. L'archiduc Otto de Habsbourg-Lorraine. Il ne perçoit pas l'Islam comme une menace, mais on le lui pardonnera en raison des autres sujets intéressants évoqués. Encore sur KTO.

 

Conseil : mettez la lecture en marche, dés qu'elle démarre appuyez sur "Pause", puis attendez que le film se charge avant de le regarder entièrement, sinon ça va souvent s'arrêter. Je sais, ça peut demander un peu de temps mais ça en vaut la peine.

07:00 Publié dans Parenthèse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

02/11/2010

La Nausée

=--=Publié dans la Catégorie "PARENTHÈSE"=--=


Spike Lee, un grand réalisateur.

23:03 Publié dans Parenthèse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Bogdanov Brothers

=--=Publié dans la Catégorie "PARENTHÈSE"=--=

Je les aime bien, moi, les frères Bogdanov, parce qu'ils m'ont fait rêver avec leur émission "Temps X" à la fin des années 70 et durant les années 80. Et puis parce que ce sont deux vulgarisateurs scientifiques passionnants. Et puis ils sont diplômés, quoi qu'en disent les abrutis du CNRS ou d'ailleurs... c'est leur côté "alien" qui dérange, leur côté "en marge" qui désole, alors que ma pomme ça lui fait plaisir.

Ici ils sont reçus dans l'émission "Visages inattendus de personnalités" sur la chaîne KTO.

Spéciale Dédicace à l'ami Spendius qui, j'en suis sûr, appréciera leur approche du monde quantique par lequel ils veulent atteindre à... Dieu.

 

Conseil : mettez la lecture en marche, dés qu'elle démarre appuyez sur "Pause", puis attendez que le film se charge avant de le regarder entièrement, sinon ça va souvent s'arrêter. Je sais, ça peut demander un peu de temps mais ça en vaut la peine.

07:11 Publié dans Parenthèse | Lien permanent | Commentaires (4) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

27/10/2010

France Culture : “Le multiculturalisme est- il mort ?”

=--=Publié dans la Catégorie "PARENTHÈSE"=--=

 

Emission Du Grain à Moudre sur France Culture du 25.10.2010

 

podcast

 

Les Verts Allemands qui ont lancé le concept de "Multikulti" ont, à présent, pour consigne de ne plus l'utiliser car il est trop dévalorisé.

Invités :

Anne Marie Le Gloannec , spécialiste de l’Allemagne Directrice de recherches au CERI
Julien Landfried, cofondateur et directeur de l’Observatoire du communautarisme
Béatrice Durand, enseignante au Lycée français et à la Freie Universität de Berlin

 

 

20:31 Publié dans Parenthèse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

23/10/2010

Choc des Cultures

=--=Publié dans la Catégorie "PARENTHÈSE"=--=

Emission Répliques de ce matin sur France Culture – 23.10.2010

Alain Finkielkraut reçoit Jeannette Bougrab, présidente de la HALDE, Hugues Lagrange, sociologue, auteur du brûlot "Le Deni des Cultures" et directeur de recherche au CNRS, Daniel Leconte, journaliste français, producteur de films documentaires, à l'origine du reportage qui a secoué la France, "La Cité du Mâle".

 

podcast

 

Vous pouvez télécharger l'émission en cliquant sur le cercle de "Podcast".

 

16:40 Publié dans Parenthèse | Lien permanent | Commentaires (2) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Appel Clair au Jihad

=--=Publié dans la Catégorie "PARENTHÈSE"=--=

Appel clair à l'amour au Jihad. Putain... y'en a qu'ont besoin d'une bonne psychanalyse... mais il y a mieux comme solution... un aller simple vers l'Arabie Saoudite ou l'Afghanistan, où ils pourront donner libre cours à leurs extases juridiques islamiques. Ca se passe à Limoges, en France, en 2010.

Merci à tonton Jean-Mi

15:06 Publié dans Parenthèse | Lien permanent | Commentaires (1) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

17/10/2010

Ah ils sont beaux les réformateurs du monde !

=--=Publié dans la Catégorie "PARENTHÈSE"=--=

Voilà... avec le son et l'image c'est encore mieux. La France qui passe son temps à geindre contre le simple clodo qui n'appartient à personne, est plus pauvre qu'eux et salut le Monument aux soldats morts pour la France, ancienne école, qui n'a pas de leçons à recevoir de ceux qui passent leur temps à cracher dans la soupe en postillonnant des leçons de morale et en déversant leur vertu bien grise sur ceux qui ne remuent pas la queue devant leur haut tribunal de nains. Magnifique Gabin, sublime Audiard.

Thanx to Eric Guillemain

00:08 Publié dans Parenthèse | Lien permanent | Commentaires (3) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

11/10/2010

Ces écoles anglaises qui obligent à porter le voile intégral

=--=Publié dans la Catégorie "PARENTHÈSE"=--=


 

"Le règlement est drastique. Dans au moins trois écoles anglaises, les élèves âgées de 11 à 18 ans seraient obligées de porter la burqa ou le niqab, selon le Daily Telegraph. Le port du voile intégral serait également imposé lors du trajet entre l'établissement et la maison. Le site internet de l'école Madani (actuellement indisponible), située à Londres, précise que "le présent uniforme est conforme au code de l'islam et inclut le port de la burqa ou du niqab noir." On peut aussi y lire que "ce qui est considéré comme acceptable dans les écoles normales peut être considéré comme inacceptable à Madani" et que "si des parents sont contactés par les services de l'Éducation nationale, ils ne doivent révéler aucune information sans en avoir discuté au préalable avec le comité" de l'école. Bref, des règles qui ne promeuvent pas particulièrement la transparence ou l'intégration à la culture britannique...

Si ces révélations n'ont pas déclenché en Grande-Bretagne de tollé, le sujet est néanmoins très sensible. Car même au pays du communautarisme-roi, les signes extérieurs religieux, quand ils paraissent extrêmes, inquiètent, en particulier depuis la perpétration des attentats du 7 juillet 2005 par des islamistes made in Britain. Les règles imposées par ces écoles ont donc immédiatement été critiquées, y compris au sein de la communauté musulmane, qui représente 2,5 % de la société britannique. Ed Husain, le directeur d'un groupe de réflexion musulman anti-islamiste cité par le Daily Telegraph, note ainsi qu'"il est absurde que ces écoles imposent ce rituel dépassé, qui appartient à un autre siècle et à un autre monde." Le docteur Taj Hargey, président du Centre éducatif musulman d'Oxford, remarque, quant à lui, que ces écoles "créent un précédent dangereux et inquiétant, en soumettant des enfants musulmans à un lavage de cerveau et en leur enseignant qu'ils doivent vivre en ségrégation, séparés du reste de la société, alors même que le port de la burqa ou du niqab ne constitue qu'une pratique tribale, pas même mentionnée dans le Coran."

Conforme à la loi

En 2004, le débat sur le port d'habits religieux en public avait fait rage outre-Manche, quand une jeune musulmane de 13 ans d'origine pakistanaise, Shabina Begum, avait été exclue d'un lycée public parce qu'elle portait le jilbab (une longue tunique noire qui couvre le corps des femmes des pieds à la tête). Mais si cette pratique, alors dénoncée comme un rejet des valeurs occidentales, est interdite dans les écoles publiques, elle demeure légale dans les établissements privés, tels que les trois mentionnés par le Daily Telegraph.

Il existe ainsi 166 écoles musulmanes en Grande-Bretagne, dont la grande majorité sont privées et financées à 100 % par le paiement des droits d'inscription et par des dons souvent recueillis par les imams des mosquées voisines, dans des quartiers à forte concentration musulmane. La majorité de ces écoles suivent le programme normal d'enseignement, mais certaines appliquent des règles très strictes, comme l'interdiction de se couper les cheveux, de jouer à certains sports "occidentaux", tels que le cricket, ou de lire des livres, par exemple Harry Potter. Et si certains sujets, comme les mathématiques et l'anglais, sont obligatoires, une partie du programme scolaire peut être adaptée librement en fonction des écoles : l'enseignement de l'histoire à Madani est ainsi limité à celle de l'Islam."

SOURCE : Le POINT


Le monde occidental est vraiment dérangé et bande moue.

23:15 Publié dans Parenthèse | Lien permanent | Commentaires (3) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

09/10/2010

Islam et Nazisme

=--=Publié dans la Catégorie "PARENTHÈSE"=--=

Si vous êtes des hommes et des femmes libres, il faut voir ce film qui est passé il y a un moment déjà sur ARTE, de façon assez inaperçue, et qui montre bien les liens évidents qui existent entre l'Islam et le Nazisme. C'est une part de notre Histoire Mondiale qui n'est pas très connue, un TABOU inavouable qui a encore, aujourd'hui même, de sombres résonances avec les mouvances musulmanes les plus banales et pas forcément chez les islamistes purs et durs. Voyez, par exemple, ce qu'on pouvait voir en Turquie même lors des manifestations anti-israéliennes après l'affaire de l'arraisonnement de la flotille pseudo-humanitaire il y a quelques mois.


Une pancarte dans une manifestation de protestation en Turquie le 5 juin dernier : Félicitations aux nazis : « Ellerinize Saglik » (Bien joué !) (Source)

Il faut le savoir, le monde arabo-musulman a non seulement reçu l'influence de l'émergence nationaliste hitlérienne et mussolinienne des années 20 et 30, influence qui a conduit à la création, par exemple, des Frères Musulmans en Egypte à la même époque, mais durant le second conflit mondial, le monde arabo-musulman a été l'allié objectif de Hitler, sans hésitation, et pas seulement parce qu'il voulait se débarrasser des colonisateurs anglais et français, mais aussi parce qu'il partageait les vues de Hitler à propos des juifs. En ce sens, la photo mise plus haut l'indique clairement. Mais d'autres comme celle qui suit également.

 

Le livre de Hitler est encore aujourd'hui un Best Seller dans le monde musulman. En Indonésie, en Turquie, en Tunisie. En Palestine aussi, bien entendu. La figure centrale de ce rapprochement n'est autre que Amin Al-Husseini, mufti de Jérusalem, ami personnel du dictateur nazi allemand, qui a passé la seconde guerre mondiale à Berlin, doté d'un Certificat d'Aryen, et a participé à la création de deux Divisions SS musulmanes dans les Balkans, la Division Handschar en Bosnie et la Division Skanderberg au Kosovo. Alija Izetbegovic, futur premier président de la Bosnie-Herzégovine, défendu en son temps par le sirupeux BHL qui n'a jamais rien compris à l'Histoire tourmentée des Balkans, a participé dans sa jeunesse au recrutement des SS en Bosnie pour le compte d'Amin Al Husseini. Sa profession de foi islamique l'a conduit en prison sous Tito, mais également elle lui a servi de Plateforme électorale pour devenir président. Ce qui devrait expliquer, non pas le massacre de Srebrenica, mais certainement la volonté des serbes d'en découdre avec les bosniaques et de ne pas laisser leur terre se soumettre à la Sharia. Ce que l'Europe de l'Ouest n'a jamais souhaité comprendre ne voyant dans cette guerre que la seule volonté des serbo-communistes-nationalistes de s'étendre et refusant d'y lire la Volonté évidente de l'Islam d'établir un pont de conquête de notre continent. De même pour l'indépendance du Kosovo.

Amin Al Husseini a été le mentor direct ou a exercé une influence considérable pour de nombreux futurs dirigeants du monde arabe : Anouar el-Sadate, Gamal Abdel Nasser, Sadam Hussein, Yasser Arafat, voire même le sombre Khadafi pour ne citer que ceux qui me viennent à l'esprit.

Et puis il y a cette autre face inconnue de l'Histoire post-seconde guerre mondiale : les SS allemand qui n'ont pas été en mesure de s'enfuir pour l'Amérique Latine ont fini dans le monde arabo-musulman où ils ont été accueillis à bras ouverts.

Personnage essentiel de cette histoire méconnue, le SS Johann von Leers, ami personnel d'Amin al-Husseini, Adjoint de Goebbels, chargé de la propagande antisémite, puis à partir de 1955 responsable de la propagande anti‑israélienne au Caire.

 

Altern Erich, alias Ali Bella
Chef régional SD, Affaires juives en Galicie
Années 50 en Égypte puis instructeur de camps palestiniens

Appler Hans, alias Salah Chaffar
Information avec Goebbels
Égypte, ministère de l'information (1956)

Bartel Franz, alias el‑Hussein
Adjoint au chef de la Gestapo à Kattowitz (Pologne)
Depuis 1959, Section juive du ministère de l'Information au Caire

Baurnann, SS Standartenührer
Participe à la liquidation du Ghetto de Varsovie
Ministère de la Guerre au Caire : instructeur Front de libération de la Palestine

Bayerlein, col. Fritz
Aide‑de‑camp de Rommel
Égypte

Becher Hans
Section juive Gestapo, Vienne
Alexandrie (Égypte) : y instruit la police

Beissner, Dr Wilhelm
Chef Section VI C 13 RSHA
Égypte

Bender Bernhardt, alias Béchir Ben Salah
Gestapo, Varsovie
Conseiller de la police politique au Caire

Birgel Werner, alias El‑Gamin
Officier SS
Vient de RDA au Caire, au ministère de l'Information

Boeckler Wilhelm, SS Untersturmführer
Recherché en Pologne pour son rôle dans la liquidation du Ghetto de Varsovie
En Égypte depuis 1949, travaille au département Israël du Bureau d'informations

Boerner Wilhelm, alias Ali Ben Keshir, SS Untersturmführer
Gardien du camp de Mauthausen
Dépend du ministère de l'Intérieur égyptien, instructeur du Front de libération de la Palestine

Brunner Aloïs alias Georg Fischer, Ali Mohammed
SD, responsable déportations Autriche, Tchécoslovaquie, Grèce, Chef du camp de Drancy (France)
Damas, conseiller des services spéciaux RAU puis syriens. Résident BND

Buble Friedrich, alias Ben Amman, SS Obergruppenfùhrer
Gestapo
Dir. Département égyptien des relations publiques — 1952 conseiller de la police égyptienne

Bünsch Franz
Collaborateur de Goebbels à la propagande, co‑auteur avec Eichmann de : Les Habitudes sexuelles des juifs
Correspondant du BND au Caire puis en 1958 organisateur des SR d'Arabie saoudite pour le BND

Bunzel Erich, SA, Obersturmführer
Collaborateur de Goebbels
Département Israël, ministère de l'Information au Caire

Daemling Joachim, alias Jochen Dressel ou Ibrahim Mustapha
Chef de la Gestapo de Düsseldorf
Conseiller système pénitentiaire égyptien, fait partie des services de Radio‑Le Caire

Dirlewanger Oskar, Oberführer
Chef 36e Waffen SS (URSS, Pologne)
Au Caire depuis 1950 selon certaines sources, d'autres affirment qu'il est décédé le 7 juin 1945 en résidence surveillée en Allemagne. Une exhumation de son cadavre aurait eu lieu en 1960

Eisele Dr Hans
Médecin chef camp de Buchenwald
Décédé au Caire, le 4 mai 1965

Farmbacher Wilhelm, LieutenantGénéral SS
Wehrmacht front Est, supervise l'armée Vlassov en France en 1944
Conseiller militaire de Nasser

Gleim Leopold alias Lt‑Col. Al Nashar
Chef du SD à Varsovie
Cadre de la Sécurité d'État égyptienne chargé des détenus politiques sur la mer Rouge

Gruber, alias Aradji
Recruté par Canaris en 1924; réside en Égypte
1950 : agent d'influence en direction de la Ligue arabe

Heiden Ludwig, alias el‑Hadj
journaliste à l'agence antijuive Weltdienst (NSDAP)
Converti à l'Islam, traduit Mein Kampf en arabe, résidant en Égypte vers 1950

Heim Heribert, SS Hauptsturmführer
Médecin de Mauthausen
Médecin de la police égyptienne

Hithofer Franz
Cadre de la Gestapo à Vienne
Égypte, années 50

Luder Karl
Chef des jeunesses hitlériennes, responsable de crimes antisémites en Pologne
Ministère de la Guerre au Caire

Mildner Rudolf, SS Standartenführer
Chef de la Gestapo à Kattowitz, chef de la police au Danemark
Depuis 1963, vit en Égypte, membre de l'organisation Deutscher Rat

Moser Aloïs, Gruppenführer SS
Recherché en URSS pour crimes contre les juifs
Instructeur des mouvements paramilitaires de jeunesse au Caire

Münzel Oskar
Général SS blindés
Conseiller militaire au Caire, années 50

Nimzek Gerd von, alias Ben Ali
En Égypte, années 50

Oltramare Georges, alias Charles Dieudonné
Directeur du Pilori en France sous l'Occupation
Responsable de l'émetteur La Voix des Arabes au Caire. Décédé en 1960

Peschnik Aehim Dieter, alias el‑Saïd
Réside en Égypte

Rademacher Franz, alias Thomé Rossel
1940‑1943, dirige la section antijuive aux Affaires étrangères
journaliste à Damas

Rauff Walter
Chef du SD en Tunisie
Au Moyen‑Orient (Syrie) jusqu'en 1961. Arrêté, puis relâché au Chili, le 4 décembre 1962

Seipel, SS Sturmbannführer, alias Emmad Zuher
Gestapo à Paris
Converti à l'Islam. Service de sécurité du ministère de l'Intérieur au Caire

Sellmann Heinrich, alias Hassan Suleiman
Chef de la Gestapo à Ulm
Ministère de l'Information au Caire, Services spéciaux égyptiens

Thiemann Albert, alias Amman Kader
Officier SS en Tchécoslovaquie
Ministère de l'Information au Caire

Weinmann Erich, SS Standartenführer
Chef SD, Prague
Déclaré mort en 1949. En fait à Alexandrie conseiller de la police

SOURCE

Voyez aussi ce lien.

 

Ainsi dans les années 70, des combattants gauchistes des Brigades Rouges italiennes, de l'armée Républicaine Irlandaise de l'IRA, ou de la Bande à Baader allemande se sont retrouvés dans les camps palestiniens pour recevoir des entraînements militaires supervisés par d'anciens officiers SS. Quand on parle de rapprochement Rouge/Brun/Vert de L'islam... on ne parle pas en l'air, croyez-moi, tellement ces trois nihilismes ont en commun une certaine proximité psychologique qui pousse un Vergès ou un Carlos à se convertir à l'islam exactement au même titre que les SS cités plus haut.

Calife = Petit Père des peuples = Führer

Oumma = Société collectiviste = Etat Aryen

L'Individu n'y est rien, la Masse y est tout.

Mais passons, à présent aux choses sérieuses.


Islam et Nazisme - 1/6



Islam et Nazisme - 2/6



Islam et Nazisme - 3/6



Islam et Nazisme - 4/6



Islam et Nazisme - 5/6



Islam et Nazisme - 6/6

 

22:01 Publié dans Parenthèse | Lien permanent | Commentaires (20) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook