Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/07/2009

Hommes-Femmes : Quelle identité?

=--=Publié dans la Catégorie "PARENTHÈSE"=--=

 


 

Débat entre Eric Zemmour et Chantal Delsol lors de l'émission, "Les mardis des bernardins", pour la chaîne KTO. Une fois de plus, je vous suggère de mettre en route la vidéo, puis d'appuyer sur pause dés qu'elle commence, ce afin de la laisser se charger complètement. Vaquez à vos occupations et revenez d'ici une ou deux petites heures. KTO met toujours un temps fou à charger ses émissions. Une fois la vidéo pleinement téléchargée vous pourrez être en mesure de la visionner de bout en bout sans interruption. Je dois dire que Chantal Delsol est un peu désemparée face au trublion guilleret qu'est Zemmour et qui fait mouche.

 

Voyez également cette ancienne note avec un lien vers un article dense du Grain de sable...

07:00 Publié dans Parenthèse | Lien permanent | Commentaires (9) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

08/07/2009

Abdeslam Bahiad, "Lumière de Dieu"...

=--=Publié dans la Catégorie "PARENTHÈSE"=--=

Nous nous étions déjà bien marré avec Omar Bakri et sa fifille danseuse topless, et j'apprends par une lecture du Figaro, sur la toile, que le responsable de la mosquée d'Orange a été écroué il y a deux semaines pour... proxénétisme. Après quelques rapides recherches via Google, voici ce que j'ai trouvé :

 

Abdeslam Bahiad, trois de ses fils et une complice déférés ce matin (26 Juin 2009)


Abdeslam Bahiad, 54ans, aurait d'abord joui, à Orange, d'une aura de bon samaritain. À la fin des années 90, sa réputation grandissant au sein de la communauté musulmane, plusieurs familles maghrébines d'Orange auraient même remis le destin de leurs jeunes filles, cousines, ou amies restées au pays, entre ses mains. 


Abdeslam Bahiad, un homme craint dans la communauté musulmane d'Orange

Mais le patron de la mosquée "Lumière de dieu", depuis trois ans, ne s'est visiblement pas contenté de ce statut... non lucratif. Peu à peu, il aurait mis sur pied un vaste réseau de prostitution reposant sur de jeunes Marocaines, âgées de 14à 25 ans, à qui l'on promettait une vie meilleure et une régularisation.

Rapidement rentable, son business lui aurait permis de se bâtir un patrimoine immobilier, "au moins dix appartements à Orange et une maison de 300m², où il vit avec sa famille, confiait hier une source proche du dossier. Un patrimoine bien conséquent pour un homme arrivé en France en 68 et qui n'a travaillé que 9 ans en tant qu'ouvrier agricole!" C'est dans ces appartements que les jeunes femmes effectuaient leurs passes avec des clients contactés par téléphone ou bien rencontrés dans le bar "LeFrance", situé en face de la police municipale d'Orange et propriété de... Abdeslam Bahiad! Au coeur de ce que des proches de l'affaire n'hésitent pas à qualifier de "traite humaine", Abdeslam Bahiad aurait enrôlé trois de ses fils: Abdelgafour, 24 ans, Omar, 31 ans et Niky, 33 ans.

"Ils étaient ses hommes de main. Certaines prostituées auditionnées expliquent qu'ils les auraient frappées et violées. L'une d'elle, qui était tombée enceinte, affirme même que l'un d'eux l'a frappée à coups de poings au ventre pour qu'elle perde l'enfant", détaillait l'une de nos sources. Après une enquête longue et minutieuse, démarrée au début de l'année 2008, la Police judiciaire d'Avignon a pu identifier et faire témoigner six prostituées de Bahiad. 

"Mais il y en a eu des dizaines", déplorait un proche de l'enquête. L'une d'entre elles, Drissia, 42 ans, aurait d'ailleurs tenu le rôle de la mère maquerelle dans le "système Bahiad". "C'est elle qui allait chercher certaines des gamines au Maroc. Elle en a même ramené dans le coffre de sa voiture. Les familles de ces pauvres gamines payaient entre 7000 et 9000€ pour que leur enfant ait la chance de venir en France." Une chance qui allait rapidement tourner au cauchemar. 

"Elles étaient totalement sous pression puisqu'il avait l'intelligence de ne pas, ou très peu, leur faire payer de loyer donc elles étaient redevables. Mais le pire est qu'elles ne touchaient rien du commerce de leurs corps! L'une d'elles raconte même qu'elle touchait seulement, de temps à autres, cinq euros pour pouvoir téléphoner à ses enfants restés au Maroc", continuait l'une de nos sources. 

A. Bahiad, ses trois fils et Drissia ont été placés en garde à vue mardi et seront présentés au juge d'instruction Monteil ce matin. Ils sont soupçonnés d"aide au séjour irrégulier, de proxénétisme aggravé et de blanchiment d'argent". Les Bahiad, mutiques durant les auditions, parlent pourtant d'un "complot des prostituées".

 

Source : La Provence.com

 

Ces blaireaux, au moins, nous feront marrer jusqu'au bout... dangereux mais totalement ringards.

 

Voir aussi Le Nouvel Obs.

14:55 Publié dans Parenthèse | Lien permanent | Commentaires (3) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

07/07/2009

Dieu est grand... y'a de l'espoir...

=--=Publié dans la Catégorie "PARENTHÈSE"=--=

Voici le père...

Voici la mère...

ne me demandez pas pourquoi, mais je préfère de loin la fille...

Le monsieur c'est Omar Bakri, un barbu haineux et livide dont le pote Anjem Choudary vient de traiter notre charmante première dame de France de "putain" histoire d'énerver notre cher président, Nicolas Sarkozy, après ses propos trempés à propos du niqab et de la burqa. Or sa fille est danseuse topless. Voyez l'article chez Bivouac.

Et savourons un peu d'avantage les formes avantageuses de sa fifille...

Aïe aïe aïe... miskina... il y eut un temps plein de bonheur...

Dieu est grand, y'a de l'espoir... si les filles des mahométants se mettent à nous montrer leur cul et à jeter les sacs de patates dont on voudrait les recouvrir on finira peut-être par s'en sortir...

Voyez aussi cet article du SUN...

Qu'est-ce qu'on se marre !

 

"Mais vous ne triompherez pas (...). Craignez le courroux de l'homme en bermuda ! Craignez la colère du consommateur, du voyageur, du touriste, du vacancier descendant de son camping-car ! (...) Nous nous battrons. Et nous vaincrons. Bien évidemment. Parce que nous sommes les plus morts." Philippe MurayChers Djihadistes

07:00 Publié dans Parenthèse | Lien permanent | Commentaires (11) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

04/07/2009

Inch'Allah !

=--=Publié dans la Catégorie "PARENTHÈSE"=--=

17:27 Publié dans Parenthèse | Lien permanent | Commentaires (18) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

29/06/2009

Michael Jackson est mort

=--=Publié dans la Catégorie "PARENTHÈSE"=--=

 

Excellent petit article signé par Phantom of Ben Gazzara, chez PKK, que je reproduis ici en y adjoignant quelques photos :

 

Michael Jackson est mort hier, officiellement d’une crise cardiaque, peut être d’un cancer, sans doute d’une liaison trop intime avec le bio-pouvoir. A coups de molécules, d’hormones, de greffes, de traitements, l’homme avait voulu incarner une humanité mutante dans le cadre de l’Occident, une nouvelle race, ni blanche, ni noire, ni femme, ni homme, ni enfant, ni adulte.

 

On l’a dit Peter Pan ou Bambi, il fut cela bien sûr, mais dans les yeux de beaucoup, il fut essentiellement une bonne nouvelle, une promesse, une sorte de Messie. C’est encore Jack Lang qui, dans son emphase, vend la mèche. « On le croyait immortel » dit-il, on le croyait le Dieu éponyme de l’humanité à venir, vierge mais déjà cryogénisée, devenue la progéniture d’alambic et de génome mêlés d’un Gattaca sans passé, aux mains des bistouris et des assistances médicales en gants blancs qui offrent sur un plateau un Temple de glace où adorer la réconciliation des éternelles jeunesses qui font ce visage final de Michael Jackson, le visage terrifiant d’un vieil homme s’emparant d’une enveloppe corporelle frêle et comme déhiscente, déjà prête à s’effondrer.

La dernière image de l’idole planétaire pleurée de Tokyo jusqu’à Los Angeles le montre un masque sur le visage, entrant ou sortant d’une ambulance, le dernier plan séquence de l’idole est pris en plongée. Quatre hommes soutiennent de leurs bras un sarcophage post-moderne, une sorte de caisson lisse, brillant de son éclat métallique, comme si cette idole, après passage par la morgue, n’allait pas finir six pieds sous terre avec des poignées d’argile, s’abattant sur son linceul mais dans une sonde spatiale, comme ces barques des anciens pharaons défunts retournant vers les étoiles.


Cliquez sur la photo pour l'agrandir

Quant à moi, je me demande quel curieux pacte, Michael Jackson avait scellé... avec quoi... avec qui ?


9min36sec Michael Jackson : Smooth Criminal

 


3min34sec Alien Ant Farm : Smooth Criminal

16:05 Publié dans Parenthèse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

14/06/2009

Diversité ou intégration ?

=--=Publié dans la Catégorie "PARENTHÈSE"=--=

 

Vu de ma fenêtre

Denis Tillinac, le 04-06-2009

Dîner chez Éric Besson avec Ferry et Slama, deux esprits qui tournent rond, et vite. Au menu : immigration, intégration et identité nationale, ces trois notions composant l’intitulé du ministère dont Besson vient d’hériter.Comme Hortefeux précédemment, il craint que le versant répressif de sa mission nuise à son “image”.Toujours, chez tous les politiques, ce souci de l’image.Pourtant, il faut maîtriser les flux migratoires, refouler les clandestins et verrouiller les frontières de Schengen sous peine de tragédies futures.
Tous les gouvernants européens en sont convaincus, qu’ils soient de droite ou de gauche. En France seulement, dans une fraction des élites, prévaut l’idée d’une vocation nationale à récupérer le tout-venant pour fabriquer de la citoyenneté avec du cosmopolitisme. C’est méconnaître l’histoire-géo de la France.

Aussi ai-je suggéré à Besson, puisqu’il est en charge de “l’identité nationale”, de la définir dans sa triple dimension : une damasserie de terroirs, une longue mémoire, la fierté afférente. La France n’est pas le point focal d’une abstraction décrétée universaliste sur la rive gauche de la Seine. Elle a de la chair, de la tripe, de la bouteille. Bien sûr, elle tolère tous les métissages ethniques, mais pas forcément tous les melting-pots culturels. C’est un maelström complexe de paysages burinés de longue date, de lieux patrimoniaux très singuliers,de figures mythologiques et de tours d’esprit.On ne saurait invoquer son identité en occultant les reliefs ambivalents de notre imaginaire collectif. Bref, la France n’est pas les États-Unis et sa politique d’immigration doit se pénétrer de cette évidence.Slama n’aime pas qu’on use de ces mots – identité nationale – parce qu’historiquement,leur accolement a laissé de fâcheux souvenirs. Il a raison sur le fond et, s’agissant de mon propre patriotisme, je ne me réfère jamais à l’identité, à la nation, à l’État ou à la République.Seulement à la France.Mais,dans un monde où les repères s’effacent, le mot “identité”incarne désormais l’aspiration à un ancrage, autant se l’approprier pour le laver de ses scories.

Quant à l’intégration, on s’en gargarise trop. S’est-on soucié d’intégrer les innombrables Polonais, Italiens, Espagnols, Portugais et autres “Yougos” qui, depuis la première révolution industrielle, ont posé leurs pénates dans nos banlieues ou nos provinces ? Ils se sont intégrés tous seuls,à la longue,et ça n’a pas été facile.Nulle part,fût ce aux États-Unis ou au Brésil,le dernier en date des immigrés n’est bien accueilli… par ses prédécesseurs immédiats. L’argument selon lequel les “ritals”ou les “Polacks”, en qualité de chrétiens, étaient plus faciles à intégrer ne tient pas vraiment la route.À Paris,comme à Marseille, les Arabes musulmans, jadis, se fondaient sans trop de heurts dans le creuset national.Plus on incite à l’expression publique des “diversités”, plus on les cultive en les victimisant ou en les diabolisant, moins on les rend aptes à accéder au sentiment de la pleine appartenance. Cessons de “démagogiser”. Réfléchissons plutôt au projet que Ferry vient de soumettre à Sarkozy : un « service civique » qui suppléerait en quelque sorte au service militaire. Son rapport fourmille de suggestions utiles, il y a là matière à un débat de fond.

Invité par un ami à Roland-Garros, j’ai eu l’insigne privilège de voir de mes yeux la sublime Ana Ivanovic paraître sur un court et y virevolter avec une grâce souveraine.C’était un tour préliminaire,elle affrontait une adversaire modeste et sa forme laisse à désirer mais peu importe : elle rayonnait dans une robe bleue adéquate à sa longue silhouette,j’étais subjugué.Diva jusqu’à l’ombre du sourire. On la sent consciente de son charisme et déjà happée dans le ciel des divinités. À la fin, elle a consenti au public de chastes baisers du bout de ses doigts.Puis est allée serrer la main d’une théorie de dignitaires serbes qui avaient déployé un drapeau :des sujets rendaient hommage à leur reine. À chacun sa politique.Mon approche du principe monarchique est un peu particulière ; elle couronne les dames exclusivement, en vertu d’une légitimité décrétée par mes appétences esthétiques. En l’occurrence, elles rejoignent ma sympathie pour un peuple injustement blessé par l’Histoire.

 

Source, Valeurs Actuelles.


07:00 Publié dans Parenthèse | Lien permanent | Commentaires (2) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

24/05/2009

Prière pour les hommes sans nom - Maurice G. Dantec, 2009

=--=Publié dans la Catégorie "PARENTHÈSE"=--=



12m00sec

07:00 Publié dans Parenthèse | Lien permanent | Commentaires (1) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

21/05/2009

Kamau Kambon says kill white people

=--=Publié dans la Catégorie "PARENTHÈSE"=--=

 

Il y avait déjà eu ça... ce qui donne quelques sueurs dans le dos. Mais alors là, vous découvrirez qu'on peut avoir un aspect de paisible Rastaman et tenir des propos inadmissibles... Kamau Kambon says kill white people... mais Kamau Kambon est un con et une crapule. Autant le dire : un Salaud... Au moins, ça vous fera bosser un peu votre anglais...

07:00 Publié dans Parenthèse | Lien permanent | Commentaires (4) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

16/05/2009

Gauche, Patronat et Immigration, à l'origine...

=--=Publié dans la Catégorie "PARENTHÈSE"=--=

 

Fut un temps où le Parti Communiste portait sur l'immigration un tout autre regard que celui d'aujourd'hui... et la gauche en général, avant les années 60/70, avait une autre analyse de la question, il suffit de voir cet article de Marianne...

 


2min05sec

 


2min00sec

 


2min43sec

D'ailleurs, l'immigration a été largement instaurée et poussée par le Patronat, afin de rentabiliser sa main d'oeuvre et de pousser nos salaires vers le bas...

Voyez plutôt...

1min25sec

 

6min13sec

07:00 Publié dans Parenthèse | Lien permanent | Commentaires (1) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

12/05/2009

Modern Art...

=--=Publié dans la Catégorie "PARENTHÈSE"=--=

 

Rions un instant...

 

07:00 Publié dans Parenthèse | Lien permanent | Commentaires (9) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

11/05/2009

L'EFFROYABLE IMPOSTURE !

=--=Publié dans la Catégorie "PARENTHÈSE"=--=

 

Souvenez-vous du 20 septembre 2000, l'affaire Mohammed Al-Durah...


14min01sec

07:00 Publié dans Parenthèse | Lien permanent | Commentaires (11) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

09/05/2009

Parfois, faut nettoyer devant sa porte...

=--=Publié dans la Catégorie "PARENTHÈSE"=--=

 

On vous fais chier ? La police tarde à venir ? D'ailleurs vous ne l'avez même pas appelée car quand vous le faites elle vient toujours après la fin des événements ? Bon... y'a pas 36 000 solutions. Il faut avoir des couilles et se comporter comme un homme... et en assumer les conséquences, bien entendu...

 




13min07sec

07:38 Publié dans Parenthèse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

08/05/2009

IDENTITÉ NATIONALE : DEUX CONCEPTIONS DE L'HISTOIRE

=--=Publié dans la Catégorie "PARENTHÈSE"=--=


11min48sec

07:00 Publié dans Parenthèse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

07/05/2009

Alain, Dieudo et Tariq...

=--=Publié dans la Catégorie "PARENTHÈSE"=--=

Quand Alain Soral et Dieudonné lancent leur nouveau parti proclamé anti-sioniste, pas moins, ou se rendent-ils pour le faire ? Au rassemblement de l'UOIF. Rassurant non ? Et avec qui dialoguent-ils ? Avec l'ami Tariq, bien entendu... 


4min17sec

07:00 Publié dans Parenthèse | Lien permanent | Commentaires (6) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

06/05/2009

MAURICE : COMMENT TU PARLES LA LANGUE DE CHEZ NOUS ?

=--=Publié dans la Catégorie "PARENTHÈSE"=--=

 

Maurice m'avait déjà fait plaisir ici... et là il continue... Merci Maurice. 



8min48sec

07:14 Publié dans Parenthèse | Lien permanent | Commentaires (2) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook