Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/01/2023

Résignation

=--=Publié dans la Catégorie "Lectures"=--=

 

 

« — Que faut-il penser de la résignation ?

L'AMI. — Expliquons-nous ! Si, par ce mot, tu devais entendre la disposition passive, décidée à tout supporter, je te mettrais en garde contre ce vice. Être d'avance décidé à se laisser faire, à accepter tout ce qui plaira aux événements ou ce que décréteront sur nous les volontés des hommes, n'est pas digne de nous. Es-tu un instrumentaux mains d'un autre, une pâte à pétrir selon son caprice ? Non, tu es quelqu'un, et tu dois compter. Même en passant sur toi, les forces supérieures sentiront que tu es là. Il ne leur est pas accordé de t'annihiler. Sois donc ce que tu es, une énergie consciente se sentant tenue d'agir pour le bien ! Garde avec soin le tourment du mieux qui habite en toi ! Ose affirmer ce que tu aimes, ce que tu sais juste ! Ne crains pas de dire ta conviction et, s'il le faut, de la crier. Sache qu'il est des heures où se résigner au silence est une lâcheté ! Lève-toi, insurge-toi, et si la force de compression grandit, que ta résistance grandisse avec elle jusqu'à l'explosion !
On a fait tort à la résignation, en abritant sous ce nom la paresse d'esprit, l'indifférence, l'amour de la paix à tout prix, la perpétuelle capitulation devant les obstacles et la menace. L'humeur passive qui jamais ne résiste a été appelée : bon esprit. Mensonge que tout cela, pour excuser les âmes sans vigueur et rendre faciles toutes les tyrannies ! Arrière Cette résignation qui souvent, ô ironie ! est tout simplement la résignation à la douleur des autres ! Ce qu'il faut crier sur les toits, c'est l'insurrection de l'esprit contre toutes les forces contraires. Jamais ne nous contentons du "statu quo", sous prétexte qu'il est le calme, l'ordre, la convention respectée, car il est, hélas ! un oreiller de mollesse pour les satisfaits et une couronne d'épines pour les opprimés ! La résignation au "statu quo", c'est l'injustice perpétuée, le droit tombé en prescription, l'iniquité sociale érigée en ordre social, les vieilles erreurs consacrées en formules et imposées comme vérités.
Qui donc nous a dit que le christianisme enseignait cette résignation-là ? Il serait bien loin de ressembler à son fondateur. Jésus était un lutteur toujours prêt, un arc toujours tendu, indomptable, animé d'une immense espérance de vaincre, un jour, le mal et de transformer la terre en un royaume de Dieu. Il a comparé son esprit au levain, c'est-à-dire à la chose du monde la plus active et la plus énergique, n'ayant de repos que lorsqu'il a fait lever la pâte. Et cet esprit n'a jamais accepté de compromis avec rien ni personne. Intangible, incorruptible, il n'a pas abaissé son idéal sublime au niveau des égoïsmes et des prétentions d'un monde résigné à sa propre médiocrité. Aucun effort ne lui a semblé trop dur, aucune bataille trop rude, aucune souffrance ne l'a fait reculer.

Depuis qu'il est entré dans l'histoire, il a été de toutes les levées de boucliers pour la lumière, la liberté, la fraternité. Le bien a toujours été accompli par ceux qui ne pouvaient prendre leur parti d'un état de choses offensant leur conscience. Et de ceux-là, il faut en être.
Mais eux seuls aussi connaissent la résignation véritable. Et voici en quoi elle consiste : Elle consiste à accepter les conditions de l'existence, quitte à en tirer le meilleur parti possible. Les révoltés n'acceptent pas la vie, ils la maudissent, la méprisent et passent leur temps en récriminations. Ils perdent la vie, aussi bien que les trop résignés.

La vraie résignation prend la vie telle qu'elle est, comme inévitable point de départ. Mais elle commence aussitôt à la transformer, je compare l'existence, avec ses douleurs et ses difficultés, à un champ à défricher. L'être passif se couche dessus, le révolté s'y promène en maugréant. Nous autres, nous l'acceptons : en attendre un autre serait une illusion vaine ; mais nous y mettons immédiatement la pioche et la charrue.

L'HOMME. — N'y a-t-il pas cependant des choses auxquelles on ne peut rien changer ? La mort de ceux qu'on aime, par exemple.

L'AMI. — Non, ces faits n'existent pas. Même la mort est transformable. Toute calamité, toute douleur, tout deuil est un champ inculte. Ce que vous appelez la fatalité, dans votre esprit enténébré, est un terrain où il s'agit de porter le pic. Notre espérance de vaincre est illimitée. Toute chose dépend de la forme qu'elle prend dans l'esprit. Même la mort peut s'y transformer en vie, et la fatalité peut devenir un élément de libération. Il nous faut labourer.

Vois ce rocher nu, aride. Rien n'y germe.

Demain, grâce aux spores qu'apporte le vent, un lichen presque imperceptible y naîtra. De sa poussière se nourrira une mousse. Elle vivra d'air et de l'eau du ciel, mais le rocher lui cédera des parcelles. Après la mousse, une graminée germera, et les végétations mourront les unes sur les autres, laissant après elles de quoi en faire vivre d'autres. Un jour, sur cette pierre, une forêt surgira. De,leur effort, les plantes auront créé la terre. Voilà ce que l'homme fait de la fatalité. Pas de caillou qui ne finisse par le nourrir !

Résignons-nous donc au champ austère, à la pluie, au vent, mais labourons, labourons tou- jours, labourons tout, et le désert lui-même fleurira ! »

Charles Wagner, L'ami - Dialogues intérieurs

 

07:00 Publié dans Lectures | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Morts...

=--=Publié dans la Catégorie "Brèves"=--=

 


Cliquez sur la photo...

05:05 Publié dans Brèves | Lien permanent | Commentaires (5) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

29/01/2023

Mécontent

=--=Publié dans la Catégorie "Lectures"=--=

 

 

« Je suis mécontent, archimécontent.

L'AMI. — Sais-tu pourquoi ? Dans ce cas, il n'y a que demi-mal. Car il y a des nuances dans le mauvais. Le pire mécontentement est celui qui ignore sa cause.

— Je n'en suis pas là. Je sais fort bien pourquoi je suis mécontent, et tu vas voir qu'il y a de quoi :
J'ai averti, on ne m'a pas écouté, signalé les dangers, on s'y est précipité. J'ai donné aux jeunes des conseils excellents, qui les eussent gardés des pièges. Mes conseils ont été méprisés.
Et maintenant, tout ce que je craignais est arrivé. Oh ! la triste chose de prêcher aux sourds, de montrer l'évidence aux aveugles !
Quand je pense que tout ce qu'ils se sont attiré dans leur folie eût pu être évité, je suis indigné.
Et les suites, pour qui donc sont-elles ? Pour moi.
Autant ils méprisaient mes avertissements, autant, à cette heure, ils comptent sur moi.
Ils se sont jetés à l'eau avec préméditation et presque en me narguant, alors que je leur criais : casse-cou ! Maintenant ils se noient et m'appellent au secours. Et je devrais me jeter à l'eau pour cette espèce-là ?

L'AMI. — Tes raisons d'être mécontent sont bonnes. Je le reconnais. Mais peut-être as-tu tort quand même.

— Cela me paraît difficile à soutenir.

L'AMI. — Cependant c'est simple. On peut avoir d'excellentes raisons de faire une chose, et des raisons encore meilleures de ne la point faire.
Ton mécontentement est légitime, il ne saurait l'être plus. Ce qui t'arrive est tout bonnement révoltant ; mais ici, comme en toute autre circonstance, la règle à suivre est celle-ci : faire ce qu'il y a de mieux.
Dans le cas présent, ta juste indignation, est-elle ce que tu peux fournir de plus utile. Et peut-il en sortir du bien et le plus grand bien dont tu sois capable ?

— Voilà une question que je ne me suis pas posée. On a, je pense, le droit de s'indigner ; cela soulage.

L'AMI. — Certainement, et tu uses de ce droit en pleine liberté. Personne ne peut te le disputer. Mais, y renoncer serait peut-être plus digne de toi, que de t'en servir. Et d'abord, cela te rend-il très heureux d'être mécontent ? Trouves-tu à cet état d'âme des charmes qui méritent qu'on se livre à leur attrait ?

— En aucune façon. Quand je suis mécontent, je suis malheureux. Il me semble que tout est sorti de l'harmonie : chaque objet fait une figure déplaisante. Le monde grimace autour de moi.
Je suis, en outre, dégoûté de tout et voudrais ne plus jamais rien entreprendre.

L'AMI. — Un pareil état d'esprit est abominable. Pourquoi se l'infliger ?

— C'est plus fort que moi.

L'AMI. — Je m'en aperçois. Mais pour irrésistibles que soient ces mouvements intérieurs qui s'emparent de notre personne, ne peut-on, du moins, les haïr, en raison du mal qu'ils nous font ? Et si d'aventure ils nous surprennent, pourquoi nous y complaire ?

— Voudrais-tu par hasard que je sois content ?

L'AMI. — Comment le serais-tu, sans mentir ? Avant tout, soyons francs ! Mais je veux seulement te préserver du danger de submersion. Un flot noir monte autour de ton esprit. L'assaut est organisé contre ta bonne volonté. A l'abri d'une juste indignation, l'ennemi pénètre dans la place. Prends garde à toi ! Fais serrer les rangs à toutes les puissances amies ! Élève ton regard vers les hauteurs ! Pense à tout ce qui peut te réconforter ! Cherche les contacts amis ! Sors-toi de cette atmosphère où l'asphyxie te guette !
Et s'il s'est fait du mal que tu avais prévu, si des fautes ont été commises, graves, et par des gens dûment avertis, essaie de réparer le dommage, même celui qui arrive par mépris de tes conseils ! Ne va pas répétant ces paroles d'une sagesse mesquine : "Je vous l'avais bien dit !" Renonce à ces médiocrités ! Si le dégât est réparable, répare ! S'il est irréparable, regrette-le sans amertume ! Passe ton chemin et sois un homme, ne perds pas le temps à maugréer ! S'ils ont organisé le désordre et le gâchis, fais en silence une oeuvre d'avenir ! Plante un arbre, sème une graine ! Cela vaut mieux que le plus magistral mécontentement.
Surtout que Dieu te préserve de devenir un mécontent de profession ! Ces gens-là sont des pestes.
Et s'il te faut être mécontent de temps en temps, afin de ne pas laisser inactive cette corde de ton âme : sois mécontent de toi-même ! Cela, du moins, peut avoir un bon côté, à condition qu'on n'en fasse pas son pain quotidien. »

Charles Wagner, L'ami - Dialogues intérieurs

 

07:00 Publié dans Lectures | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Ouf ! Ils l'ont échappé belle !

=--=Publié dans la Catégorie "Brèves"=--=

 


Cliquez sur la photo...

05:05 Publié dans Brèves | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

28/01/2023

Médiocrité...

=--=Publié dans la Catégorie "Brèves"=--=

 


Cliquez sur la photo...

16:28 Publié dans Brèves | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Taxes

=--=Publié dans la Catégorie "Brèves"=--=

 


Cliquez sur la photo...

16:24 Publié dans Brèves | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Retraite...

=--=Publié dans la Catégorie "Brèves"=--=

 


Cliquez sur la photo...

16:23 Publié dans Brèves | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Il les a...

=--=Publié dans la Catégorie "Brèves"=--=

 


Cliquez sur la photo...

16:22 Publié dans Brèves | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

2025...

=--=Publié dans la Catégorie "Brèves"=--=

 


Cliquez sur la photo...

16:20 Publié dans Brèves | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Trimestres...

=--=Publié dans la Catégorie "Brèves"=--=

 


Cliquez sur la photo...

16:19 Publié dans Brèves | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Ce n'est que mon opinion...

=--=Publié dans la Catégorie "Brèves"=--=

 


Cliquez sur la photo...

16:18 Publié dans Brèves | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Expert...

=--=Publié dans la Catégorie "Brèves"=--=

 


Cliquez sur la photo...

05:05 Publié dans Brèves | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

27/01/2023

Not old enough...

=--=Publié dans la Catégorie "Brèves"=--=

 


Cliquez sur la photo...

05:05 Publié dans Brèves | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

26/01/2023

Espoir...

=--=Publié dans la Catégorie "Brèves"=--=

 


Cliquez sur la photo...

05:05 Publié dans Brèves | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Créatures mécaniques

=--=Publié dans la Catégorie "Brèves"=--=

 


Cliquez sur la photo...

05:05 Publié dans Brèves | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

25/01/2023

Ça va mal finir...

=--=Publié dans la Catégorie "Brèves"=--=

 


Cliquez sur la photo...

05:05 Publié dans Brèves | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Ceci n'est plus une femme...

=--=Publié dans la Catégorie "Gender..."=--=

 


Cliquez sur la photo

03:00 Publié dans Gender... | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

24/01/2023

La lutte

=--=Publié dans la Catégorie "Brèves"=--=

 

Rare image de Marion Cotillard tentant de sauver la planète en luttant contre le consumérisme...

 


Cliquez sur la photo...

05:05 Publié dans Brèves | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Un système commercial qui nous tue...

=--=Publié dans la Catégorie "Brèves"=--=

 


Cliquez sur la photo...

04:05 Publié dans Brèves | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

23/01/2023

Mise en garde...

=--=Publié dans la Catégorie "Brèves"=--=

 


Cliquez sur la photo...

15:33 Publié dans Brèves | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Pour Former l'Elite de demain...

=--=Publié dans la Catégorie "Brèves"=--=

 

Toi aussi devient Prof...

 


Cliquez sur la photo...

05:05 Publié dans Brèves | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

C'est l'idée...

=--=Publié dans la Catégorie "Brèves"=--=

 


Cliquez sur la photo...

00:48 Publié dans Brèves | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

22/01/2023

Si si... on peut...

=--=Publié dans la Catégorie "Brèves"=--=

 


Cliquez sur la photo...

09:10 Publié dans Brèves | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Déconstruction...

=--=Publié dans la Catégorie "Brèves"=--=

 

Homme en voie de déconstruction...

 


Cliquez sur la photo...

05:05 Publié dans Brèves | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

21/01/2023

Révolution transgenre...

=--=Publié dans la Catégorie "Brèves"=--=

 


Cliquez sur la photo...

08:08 Publié dans Brèves | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook