Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/01/2016

Pour elle nouveauté était synonyme de valeur

=--=Publié dans la Catégorie "Lectures"=--=

 

« La véritable tare de Mlle de Bauret, qui était en partie la tare de son âge, et en partie celle de son époque, était que pour elle nouveauté était synonyme de valeur. C’est là signe certain de barbarie : dans toute société, ce sont toujours les éléments d’intelligence inférieure qui sont affamés d’être à la page. Incapables de discerner par le goût, la culture et l’esprit critique, ils jugent le problème automatiquement d’après ce principe, que la vérité est la nouveauté. »

Henry de Montherlant, Les Célibataires

 

16:00 Publié dans Lectures | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Ce gras et prospère élevage du moyen

=--=Publié dans la Catégorie "Lectures"=--=

 

« Car c’est cela que je hais, que je maudis et que j’abomine du plus profond de mon cœur : cette béatitude, ce confort, cet optimisme soigné, ce gras et prospère élevage du moyen, du médiocre et de l’ordinaire. »

Hermann Hesse, Le loup des steppes

 

07:00 Publié dans Lectures | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

12/01/2016

Verticalité

=--=Publié dans la Catégorie "Lectures"=--=

 

« La verticalité est intrinsèque à la masculinité et à l’ancien ordre européen. Elle se manifeste par une tension naturelle vers le risque, la différence, l’altitude en tout. Elle méprise la sécurité, la tranquillité, l’indolence, l’hédonisme, qui sont penchants horizontaux. Elle distingue, élève, attribue un rang. Elle hiérarchise les idées et les personnes. L’ordre d’Homère est vertical comme l’est aussi le langage, l’élégance, la grammaire, les donjons, ou la forme que l’on donne aux authentiques créations. »

Dominique Venner, Histoire et tradition des Européens

 

16:00 Publié dans Lectures | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Quand redeviendrons-nous homériques ?

=--=Publié dans la Catégorie "Lectures"=--=

 

« Sans pose ni complexe, Venner rejoint le courant qui, de Balzac à Déon, maintient et restaure un type de posture face à l’adversité, ces auteurs qui savent la prééminence du polemos héraclitéen – le conflit, père de toutes choses. Et qui refusent le désespoir, conscients que l’histoire, dont l’ironie est féroce, surprendra toujours les esprits oublieux des traditions ancestrales. L’Inde part à la conquête du monde sous l’étendard écarlate de Shiva, l’islam sous celui de Mahomet ; la Chine réapprend Confucius. Quand redeviendrons-nous homériques ? »

Christopher Gérard, Quolibets, Journal de lecture

 

07:00 Publié dans Lectures | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

10/01/2016

Le Signe de Croix Chrétien Orthodoxe

=--=Publié dans la Catégorie "Lectures"=--=

 

 

"Le Signe de Croix" par l'Hiéromoine Nicolas (Molinier).PDF

 

23:01 Publié dans Lectures | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

L’aristocratie relie le peuple aux dieux

=--=Publié dans la Catégorie "Lectures"=--=

 

« Les qualités propres à l’aristocratie sont difficiles à décrire, parce qu’elles viennent du cœur et de l’âme plus que du seul intellect ou de la seule "raison morale". De même que l’aristocratie relie le peuple aux dieux, elle relie le ciel à la terre, comme l’arbre du monde dans les anciennes mythologies. Elle relie aussi le visible à l’invisible, le fini à l’infini, ce qui se décrit à ce qui ne peut pas se dire. Elle montre les choses mais elle ne les dit pas. »

Alain de Benoist, Les idées à l’endroit

 

16:00 Publié dans Lectures | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

L’apartheid volontaire

=--=Publié dans la Catégorie "Lectures"=--=

 

« Que signifie l’apartheid volontaire ? Un exil intérieur, une solitude absolue, un refus de mettre sur le même plan le sang et le droit. Je marche au milieu d’une multitude de néo-Français en m’abstrayant mentalement de leur nombre, sachant que je n’ai rien de commun avec ces gens. »

Richard Millet, Fatigue du sens

 

07:00 Publié dans Lectures | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

09/01/2016

Débarrassé de l’amour, le monde m’a paru plus clair...

=--=Publié dans la Catégorie "Lectures"=--=

 

« Débarrassé de l’amour, le monde m’a paru plus clair. Il obéit à des lois naturelles, tourne autour du soleil et non pas autour d’un être qui fait la pluie ou le beau temps. Les heures se déroulent tranquilles, l’une après l’autre, toutes égales et chargées de matière, comme le décor devant mes yeux retrouve sa consistance et ses couleurs. »

Roger Vrigny, Sentiments distingués

 

16:00 Publié dans Lectures | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Esthètes progressistes

=--=Publié dans la Catégorie "Lectures"=--=

 

« On n’imagine pas la densité d’esthètes progressistes entre l’avenue Mozart et le boulevard Saint-Germain qui n’ont jamais serré la main d’un ouvrier. On parle de ce que l’on ignore avec une conviction d’autant plus ferme qu’elle n’est entamée par aucune expérience concrète. »

Michel Mourlet, L’éléphant dans la porcelaine

 

07:00 Publié dans Lectures | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

07/01/2016

Que nous ayons foi en Dieu ou que nous ne l’ayons pas...

=--=Publié dans la Catégorie "Lectures"=--=

 

« Que nous ayons foi en Dieu ou que nous ne l’ayons pas est, somme toute, de médiocre importance. Ce qui importe est que Dieu, si par extraordinaire Il existe, croie en nous. »

Gabriel Matzneff, Les nouveaux émiles de Gab la Rafale - 14 juillet 2010, 09h54, à Emmanuelle de R.

 

16:00 Publié dans Lectures | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Une civilisation d’esclaves dans les grandes largeurs

=--=Publié dans la Catégorie "Lectures"=--=

 

« S’il y a jamais eu une civilisation d’esclaves dans les grandes largeurs, c’est bien la civilisation moderne. Aucune culture traditionnelle n’a vu d’aussi grandes masses condamnées à un travail aveugle, automatique et sans âme : esclavage qui n’a même pas pour contrepartie la haute stature et la réalité tangible de figures de seigneurs et de dominateurs, mais est imposé de façon anodine à travers la tyrannie du facteur économique et des structures d’une société plus ou moins collectivisée. »

Julius Evola, Révolte contre le monde moderne

 

07:00 Publié dans Lectures | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

06/01/2016

Souillure de la Beauté

=--=Publié dans la Catégorie "Lectures"=--=

 

« La beauté est désirée pour la salir. Non pour elle-même, mais pour la joie goûtée dans la certitude de la profaner. [...] Plus grande est la beauté, plus profonde est la souillure. »

Georges Bataille, L’Érotisme

 

16:00 Publié dans Lectures | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Un noyau héréditaire

=--=Publié dans la Catégorie "Lectures"=--=

 

« Je crois pour ma part, [...], à l’absolue nécessité [...] de l’existence d’une classe cultivée assez nombreuse, mais pas trop, constamment renouvelée aux marges : c’est à dire ouverte, changeant de contours, [...] mais comportant en son centre, et c’est bien là ce qui est le plus difficile à faire admettre en société démocratique, et c’est même presque impossible à énoncer seulement en société hyperdémocratique, un noyau héréditaire. »

Renaud Camus, Le Grand Remplacement

 

07:00 Publié dans Lectures | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

04/01/2016

Tourner son visage vers l'oubli

=--=Publié dans la Catégorie "Lectures"=--=

 

« L'Empire est à l'envers et les coqs chantent la nuit : la gauche est devenue la droite et la droite n'est plus rien, les laïcs sont devenus des prêtres athées et l’Église se hisse au niveau de la pire presse de cœur à la française.

L'anti-conformisme n'est plus que le conformisme des mots galvaudés comme celui de "révolution", sophistiqué, onanisant. C'est le pacte général avec la classe moyenne, elle-même intégrée à sa police proxénète, trafiquante et assassine.

Seule volonté alors, tourner son visage vers l'oubli. Mourir seul, et dans un froid absolument glacial. »

Dominique de Roux, Immédiatement

 

16:00 Publié dans Lectures | Lien permanent | Commentaires (3) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

03/01/2016

Le salut de la communauté

=--=Publié dans la Catégorie "Lectures"=--=

 

« De même que chaque matelot est l’un des membres d’une communauté, ainsi en est-il disons-nous, du citoyen. Ces matelots ont beau différer par leur capacité (l’un est rameur, un autre pilote, un autre la vigie, un autre reçoit quelque autre dénomination du même genre), il est clair que la définition la plus exacte de la perfection de chacun n’est propre qu’à lui, mais qu’il y en aura également une qui sera commune et qui s’adaptera à tous : en effet, la sécurité de la navigation est leur tâche à tous, car c’est à cela qu’aspire chacun des matelots. Il en va donc de même des citoyens : ils ont beau être dissemblables entre eux, leur tâche, c’est le salut de la communauté. »

Aristote, Politique - Livre III – chap. IV

 

16:00 Publié dans Lectures | Lien permanent | Commentaires (2) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook