Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/06/2010

Saucisson et Pinard

=--=Publié dans la Catégorie "Franc-tireur"=--=

Comprenez bien, amis lecteurs, amies lectrices, nous ne sommes plus dans la réalité, nous sommes dans un monde de bisounours, et ce monde de bisounours se fera rattraper, en temps voulu, par la réalité et ça fera mal. Très mal. Surtout aux bisounours. Parce qu'un bisounours ne sait pas regarder la réalité en face, il sait par contre inventer mille subterfuges de renard pour détourner les rares personnes conscientes et éveillées de la réalité, et si les subterfuges ne fonctionnent pas, le bisounours saura traiter le conscient de "fasciste", de "raciste", de " réac' ", il en restera toujours quelque chose, au moins une très mauvaise réputation d'enculé haineux.

L'Affaire de l'apéro "saucisson et pinard" qui a déversé tant d'encre et de fiel dans nos médias qui jouissent tellement de caresser les barbus dans le sens du poil, a été une fois de plus manipulée et présentée selon le schéma classique auquel la propagande démocrassouillarde nous a habitués depuis belle lurette. "Fasciste", "raciste", etc... on aura lu les poncifs habituels, je l'ai déjà dit... seulement voilà, si Le Bloc Identitaire s'est bel et bien calé sur le projet de l'apéro en question et si c'est bien lui qui a déposé une demande d'autorisation à la Préfecture, ça n'est pas lui qui l'a initié... mais un rédacteur du site "Riposte Laïque" qui en a lancé l'idée sur FESSE BOUC Face Book avant que nos fafounets ne viennent y mettre leur grain de sel. Et moi, justement, c'est cette mixité politique que j'aurai trouvée intéressante si pour des raisons d'ordre et de sécurité la préfecture n'avait, finalement, interdit la manifestation conviviale qui aurait pu tourner en eau de boudin en raison d'une contre-manifestation organisée par nos chers associations humanitaristes et baptisée, attention !, "Thé à la menthe et Hallal". Vous comprenez ? Le message de nos bobos gôchistes est clair : c'est à nous de nous adapter au "bien vivre ensemble" des pays du Maghreb, pas à eux de s'adapter à nos moeurs et coutumes.

Car la raison pour laquelle "Riposte Laïque", un mouvement ancré dans la Gauche Républicaine et Sociale et qui n'a, normalement, absolument rien de tendancieux, mais de nos jours la moindre critique à l'égard de l'Islam est tendancieuse, la raison pour laquelle, disais-je, "Riposte Laïque" a souhaité lancer cette initiative dans le quartier de la goutte d'or, elle est connue de tous les habitants de Paris et, plus particulièrement, du quartier en question : à l'heure de la prière, et particulièrement le vendredi soir, la circulation est complètement interrompue dans de nombreuses rues parisiennes pour permettre à tout un ramassis de djihadistes tolérants et pacifistes de... prier Allah en pleine rue. Ils transforment ainsi la Capitale de la France supposée laïque, le temps de quelques heures, en un bled d'Arabie Saoudite, pour le plus grand plaisir de nos bobos gôchistes qui doivent sûrement voir là l'assurance d'un enrichissement culturel pour les vilains racistes que nous sommes. Surprise ! Les médias découvrent soudain que la Rue Myrha, à Paris, est un territoire occupé (ah ! S'il n'y avait que cette rue !) et que les français de souche qui y habitent baissent les yeux devant le comportement vindicatif de nos chers immigrés plein de foi et d'amour.

Adolf Hitler, cité par Roger James Bender et Hugh Page Taylor, dans le livre "Uniform Organisation and History of the Waffen-SS" a déclaré avec la délicatesse que nous lui connaissons : " On doit garantir à tous les membres musulmans des Waffen-SS et de la police le droit indiscutable, prévu par leur religion, à ne pas manger de la viande de porc et à ne pas boire de boissons alcooliques. Il faudra leur garantir des menus équivalents. (…) Je ne veux pas que, par la stupidité et l'étroitesse d'esprit de quelques individus isolés, un seul de ces héroïques volontaires eut à ressentir une gêne et à se croire privé des droits qui leur ont été assurés. (…) J’ordonne que chaque infraction à ces dispositions soit punie sans la moindre hésitation et qu'on m'en rende compte." Ces Waffen-SS musulmans qui avaient la bénédiction du Mufti de Jérusalem d'alors, Amin al-Husseini qui en 1944, après avoir visité Auschwitz eut ces mots : "J'irai le cœur léger dans ma tombe sachant que 5 millions de Juifs ont été tués." Curieuses résonances avec une certaine droite d'aujourd'hui qui sous prétexte de haïr la gueuse en vient à tenir des propos comme ceux-là : " Et chez nous ? La plupart de nos chances, avec leur chaines plaquées or à grosses mailles et leurs pittbuls dépourvus de colliers, "mon frère !" et on se tape dans la main : les palestiniens ils s’en foutent bien. Juste un prétexte de plus, comme les matches de fouteballe ou les décès accidentels de trafiquants multirécidivistes coursés par les flics, pour "tout niquer". Les Palestiniens défendent la terre de leurs ancêtres face un envahisseur, ils seront toujours plus chers au coeur des patriotes épris de justice et de liberté qu’à celui des parasites prédateurs. Il faudrait en ex-France un HEZBOLLAH pour mettre toutes ces racailles au pas. D’ailleurs, ils ne savent que brandir le chiffon de Bouteflika, le flic-président algérien. La question est là, et pas ailleurs. L’"Occident" ou ce qu’on met sous ce vocable nous semble être le reniement, nullement dissimulé, de l’Europe. L’"Occident" voilà l’Ennemi, l’ennemi à l’intérieur de nous, celui qui subrepticement fait glisser notre être vers quelque chose que nous ne reconnaissons plus." Ce qui fait dire à Ivane du milieu de ses ruines : "Et, oui je suis avec le Hezbollah. L'Occident doit être détruit." Surprenant, non ? Cette haine de droite qui ressemble tant à la haine de gauche et d'ailleurs ne s'en sépare nullement.

Une certaine Droite Souverainiste, dont les membres seraient qualifiés par l'ami XP, à très juste titre, de "Maurrassiens à Babouches" refuse de s'associer à l'Apéro de "Riposte Laïque" estimant que l'Association Laïque et de Gauche récupère un combat qu'eux seuls auraient le droit de mener. Hallucinant de crasseuse connerie. Ces petits freluquets idéologiques déclarent pas moins : "Pour notre part, nous pensons que la légitimité de la lutte contre l’immigration et l’islamisation appartient au mouvement nationaliste et à lui seul." On croit rêver. Ce que j'en dirais, pour ma part, c'est ce qu'a pu déclarer Pierre Brossolette le 18 juin 1943, à Londres, : "Sous la Croix de Lorraine, le socialiste d’hier ne demande pas au camarade qui tombe s’il était Croix-de-Feu. Dans l’argile fraternelle du terroir, d’Estienne d’Orves et Péri ne se demandent point si l’un était royaliste et l’autre communiste. Compagnons de la même libération, le père Savey ne demande pas au lieutenant Dreyfus quels Dieux ont invoqués ses pères." Tout le reste n'est que posture idéologique et en matière de posture les souverainistes de Droite, comme de Gauche, sont des maîtres indépassables. La posture ne mène d'ailleurs qu'à une seule et unique chose : la crispation. Et lorsqu'on se crispe, c'est bien connu, on se dispute sur le sexe supposé des anges pendant que Constantinople tombe entre les mains des ordures ottomanes.

A chacun d'en tirer les conclusions qui s'imposent... je n'ai pas de leçons à donner.

Enfin bon... tout ça pour dire qu'en France, ce qui suit est interdit mais toléré... probablement par humanitarisme, bien entendu...

...et ce qui suit est parfaitement légal mais interdit, allez-y comprendre quelque chose !...

 

Elisabeth Lévy se demande, sur "Causeur" si le saucisson est, à tout hasard, anticonstitutionnel ?

N'hésitez pas à aller consulter les articles sur le site de RIPOSTE LAÏQUE... il existe encore une Gauche avec laquelle on peut parler n'en déplaise aux crispés de la Réacosphère...

 

 

19:04 Publié dans Franc-tireur | Lien permanent | Commentaires (9) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

14/06/2010

Merde d'artiste

=--=Publié dans la Catégorie "Franc-tireur"=--=

« Il n’est pratiquement plus nécessaire, au stade ou nous en sommes arrivés, d’attaquer l’art dit contemporain et les prétendus artistes qui, par leur désoeuvrement leur nombre et leur aigreur, lui fournissent encore ce qu’ils croient être un semblant d’existence. Ceux-ci, désormais, se détruisent d’eux-mêmes en avouant leur soumission à l’ordre du néomonde, comme activité supérieure à celle d’artiste (sans doute aussi celle-là est-elle plus rentable que celle-ci) ; et ils pourraient tous, à quelque « discipline » qu’ils appartiennent, proclamer comme ce musicien d’un groupe breton : "Avant d’être des musiciens, on est des citoyens" ; Il suffit d’imaginer une phrase pareille dans la bouche de Mozart, de Rodin, de Giotto, de Haydn ou de Cézanne pour avoir de quoi rire jusqu’à l’an 3000 ; on peut très bien imaginer son équivalent, en revanche, dans la bouche d’un artiste réaliste socialiste de l’époque stalinienne. »

Philippe Muray, Après l’Histoire, Gallimard 2000

07:16 Publié dans Franc-tireur | Lien permanent | Commentaires (1) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

11/06/2010

Racines

=--=Publié dans la Catégorie "Franc-tireur"=--=

« Journal allemand "Spiegel" : On pourrait vous opposer tout à fait naïvement ceci : qu’est-ce qu’il s’agit de maîtriser ici ? Car enfin tout fonctionne. On construit toujours davantage de centrales électriques. La production va son train ; Les hommes, dans la partie du monde ou la technique connaît un haut développement, ont leurs besoins bien pourvus. Nous vivons dans l’aisance. Qu’est-ce qu’il manque ici finalement ?

Martin Heidegger : Tout fonctionne, c’est bien cela l’inquiétant, que ça fonctionne, et que le fonctionnement entraîne toujours un nouveau fonctionnement, et que la technique arrache toujours davantage d’hommes à la Terre, l’en déracine ; Je ne sais pas si cela vous effraye ; moi, en tous cas, je suis effrayé de voir maintenant les photos envoyées de la lune sur la Terre. Nous n’avons plus besoin de bombe atomique ; Le déracinement de l’homme est déjà là. Nous ne vivons plus que des conditions purement techniques, ce n’est plus une Terre sur laquelle l’homme vit aujourd’hui…

Journal allemand "Spiegel" : Qui sait si c’est la destination de l’homme d’être sur cette Terre ?

Martin Heidegger : D’après notre expérience et notre histoire humaines, pour autant que je sois au courant, je sais que toute chose essentielle et grande a pu seulement naître du fait que l’homme avait une patrie et qu’il était enraciné dans une tradition… »

Martin Heidegger, Réponses et questions sur l’histoire et la politique, Mercure de France, 1988, p.45,47.


 

06:11 Publié dans Franc-tireur | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

30/05/2010

Georges-Marc Benamou Crapule Stalinienne !

=--=Publié dans la Catégorie "Franc-tireur"=--=

Elle est belle la Gôche incarnée encore pitoyablement par quelque raclure de bidet comme Georges-Marc Benamou, cet expert de la délation et de la dénonciation, ce premier d’la classe pour faire l’outragé et le révolté face à la réalité qui, hier soir, sur le plateau d’« On n’est pas couché », a traité Zemmour de « Fasciste » en se réclamant de Georges Clémenceau lorsque Zemmour lui a fait remarquer qu'il utilisait une méthode Stalinienne pour évacuer le débat en l'insultant. Il est beau l’anti-fasciste qui s’était déjà fait remarquer en cassant la gueule à un pauvre Marc-Edouard Nabe débutant ou bien en cirant les pompes à un ancien président socialiste décoré de la francisque, collaborateur du pied droit et résistant du pied gauche durant l'occupation.


Partie 1


Partie 2

Il se réclame de Clémenceau le petit enfoiré haineux et crispé idéologiquement qui ne peut admettre les vérités simples et pleines de bon sens qu'assène Zemmour chaque semaine sur le plateau d’« On n’est pas couché » ? Ah ! Il n'est pas stalinien, dit-il ?

Le 29 janvier 1881 suite à l’interdiction de la pièce « Thermidor » de Victorien Sardou, jugée « antirépublicaine », Georges Clemenceau répond au journaliste Joseph Reinach :

« J’approuve tout de la Révolution : j’approuve les massacres de septembre. J’approuve les noyades de Nantes, les mariages républicains où les vierges accouplées à des hommes, par une imagination néronienne, avant d’être jetées dans la Loire, avaient à la fois l’angoisse de la mort et la souffrance de la pudeur outragée. J’approuve les horreurs de Lyon, où l’on attachait des enfants à la gueule des canons, et les égorgements de vieillards de quatre-vingt-dix ans et de jeunes filles à peine nubiles. Tout cela forme un bloc glorieux et je défends qu’on y touche. Je défends que, sur un théâtre qui dépend de l’Etat, un dramaturge illustre vienne, après plus de cent ans révolus, prononcer une parole de pitié, qui serait un outrage aux mânes augustes de Robespierre et de Marat. » Georges Clémenceau

Fasciste Zemmour ? Georges-Marc Benamou est plutôt une Crapule Stalinienne !

Thanx à l'ami XP from ILYS pour m'avoir fait découvrir cette citation de Clémenceau qui montre très bien la couleur politique de cet assassin en puissance qu'est Benamou.

16:32 Publié dans Franc-tireur | Lien permanent | Commentaires (9) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

14/05/2010

Téléphone Arabe

=--=Publié dans la Catégorie "Franc-tireur"=--=

 

Je ne saurais trop vous conseiller de lire ce petit article impeccable, signé par SK, une des plumes du Blog ILYS...

------------------------------------

Selon une dépêche AFP publiée dans Yahoo Actualité, lors de son discours du 13 Mai à Fatima au Portugal, le pape a, je cite:

affirmé qu’avortement et mariage homosexuel étaient parmi les “défis les plus insidieux et les plus dangereux” d’aujourd’hui.

Les guillemets nous suggèrent qu’il s’agit d’une citation directe du discours. Cette information est reprise telle quelle dans quasiment tous les sites d’information, notamment par Le Figaro, relayée dans Médiapart, Le Monde, Le Point, Les Echos, L’express, France Soir, le site d’Europe 1, Les Dernières Nouvelles d’Alsace, Corsematin etc…
D’autres n’hésitent pas à broder autour : “Le mariage gay fustigé au Portugal” pour Libération, rien de moins. “A Fatima, le pape s’en prend à l’avortement et au mariage gay” peut-on lire sur TF1 news.” Pour Benoit XVI : Avortement et mariage gay sont “insidieux et dangereux” ” titrent ensemble le Post et le Nouvel Obs, “Il a dénoncé avec force à Fatima l’avortement et le mariage homosexuel qui figurent selon lui parmi les “défis les plus insidieux et les plus dangereux” ” peut-on lire encore sur france2.fr.

Fichtre ! Le Pape s’en est encore pris à deux dogmes indiscutables et tabous.
Un lecteur pourrait avoir la curiosité de lire le discours entier de notre cher Panzer-Pape, il devrait bien y dénicher quelques perles réactionnaires bien juteuses…
On peut facilement trouver le discours complet du Pape du 13 Mai sur le site de La Croix ou sur
Zenit. En voici un extrait qui contient la délicate expression en question, les “défis les plus insidieux et les plus dangereux” :

Que vos activités d’assistance, d’éducation ou de charité soient complétées par des projets de liberté qui promeuvent l’être humain, dans la recherche de la fraternité universelle. Se situe ici l’engagement urgent des chrétiens dans la défense des droits humains, attentifs à la totalité de la personne humaine dans ses diverses dimensions. J’exprime ma profonde appréciation pour toutes ces initiatives sociales et pastorales qui cherchent à lutter contre les mécanismes socio-économiques et culturels conduisant à l’avortement et qui tiennent clairement compte de la défense de la vie, de la réconciliation, et de la guérison des personnes blessées par le drame de l’avortement. Les initiatives qui ont pour but de sauvegarder les valeurs essentielles et premières de la vie, dès sa conception, et de la famille, fondée sur le mariage indissoluble entre un homme et une femme, aident à répondre à certains des défis les plus insidieux et les plus dangereux qui aujourd’hui s’opposent au bien commun. Ces initiatives constituent, avec beaucoup d’autres formes d’engagement, des éléments essentiels pour la construction de la civilisation de l’amour.

On voit bien que c’est très différent de ce que l’AFP prétend et qui a été ensuite repris en coeur par l’ensemble des médias. En aucun cas la prétendue “citation” en question est authentique. On peut bien sûr l’interpréter avec plus ou moins de mauvaise foi, extrapoler, mais jamais le Pape n’a prononcé ce qui a ensuite été présenté comme parole d’Evangile.

Alors quoi, c’était si dur de vérifier ses informations en consultant le discours complet d’un seul click ? Qu’est ce que cela prouve ?
Que les journalistes sont des fainéants incapables, des nuls, que l’info tourne en boucle comme une folle, que chacun recopie les âneries du voisin, et que personne, à aucun moment n’a la conscience professionnelle de vérifier ce que tout le monde finit par répéter comme des automates stupides. Pourquoi cette info s’est répandue comme un feu de brousse ? parce qu’elle satisfait leurs préjugés. Le discours du Pape au Portugal a été encore une fois l’occasion pour les médias de démontrer leur effarante incurie, l’inanité de leur petit monde incestueux avec ses idées obligatoires, son jargon formaté et ses préjugés grotesques. On pourrait y voir une preuve supplémentaire de leur connivence dans la manipulation la plus grossière et la plus écoeurante. Mais en vérité, s’il y a connivence, c’est bien dans la bêtise et la nullité.
Qu’ils crèvent.

 

-SK-

Source : Téléphone Arabe.

------------------------------------

 

21:57 Publié dans Franc-tireur | Lien permanent | Commentaires (1) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

13/05/2010

Incultes antiracistes !

=--=Publié dans la Catégorie "Franc-tireur"=--=

Je suis tombé là-dessus, ça date un peu... mais c'est incroyablement révélateur de la crasseuse connerie ambiante !

« ...SOS Racisme veut porter plainte contre la Mairie d’Orange pour "incitation à la haine raciale". L'association dénonce les affiches promouvant le marché de Noël de la ville,du 28 au 31 décembre. Au second plan, y sont visibles des croix gammées, symboles du régime nazi. La Ville a tenu a dégonfler la polémique. "La salariée qui a fait l'affiche s'est servie de Photoshop (logiciel de retouche d'image ndlr). Parmi les nombreuses photos, elle a retenu la photo d'un tissu traditionnel indien et il semblerait que dessus il y ait des croix gammées puisque la croix gammée en Inde a un sens", a expliqué André-Yves Beck, directeur de la communication. « Les affiches vont être retirées, il n'y a pas de quoi faire un sketch, a-t-il tranché. » L'explication ne satisfait pas l'assocation antiraciste, qui maintient sa plainte. « J'ose espérer que le procureur de la République de Carpentras et le préfet de Vaucluse vont donner aussi une suite,parce que c'est inadmissible », s'est indigné Me Patrick Gontard, avocat de SOS Racisme. Le sujet est d'autant plus sensible que la ville d'Orange est dirigée depuis 1995 par Jacques Bompard, ancien du Front National puis du Mouvement pour la France... »

L'Express - 20 novembre 2009

Finkielkraut a raison, l'antiracisme est devenu le communisme du XXIème Siècle. Si ces cons s'écoutaient ils iraient s'en prendre à un bon paquet de peuples à travers le monde qui usent de ce symbole sans la moindre arrière-pensée. Qui donc leur fera fermer leur sale gueule ?

 

 

Et comment ? Les juifs aussi seraient des Nazis ?

 

Voyez, éventuellement, ça...

22:15 Publié dans Franc-tireur | Lien permanent | Commentaires (7) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

03/05/2010

La diversité - une chance pour le monde ?

=--=Publié dans la Catégorie "Franc-tireur"=--=

 

Hervé Juvin nous apporte quelque éclairage sur le concept de diversité. Diversité qui n'est pas celle que l'on croit.

07:00 Publié dans Franc-tireur | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

27/04/2010

"Pédophilie : du crime au tabou" par François Miclo

=--=Publié dans la Catégorie "Franc-tireur"=--=

Rubens, Le Rapt de Ganymède.


J’ai passé mon dimanche à chercher des mouchoirs. Pas de vulgaires kleenex, mais des mouchoirs en soie. Quand on est maire de Paris, on n’essuie pas ses larmes dans n’importe quoi et c’est à Bertrand Delanoë que je voulais envoyer un petit paquet enrubanné, afin que, le moment venu, il ait de quoi sécher ses pleurs. Car, le moment viendra, comme il vient pour tout homme, où il plaira à Dieu de rappeler à lui le cardinal Bertone et, ce moment-là, Bertrand Delanoë aura beaucoup de chagrin. Peut-être sera-t-il même inconsolable.


Bertrand Delanoë

 

Certes, il y a deux semaines encore, le maire de Paris trouvait “choquants” les propos de ce cardinal qui associait dans une même phrase homosexualité et pédophilie : “De telles prises de position, écrivait le premier magistrat parisien dans le plus indigné des communiqués, sont d’autant plus dangereuses qu’elles stigmatisent délibérément une identité et portent ainsi atteinte au respect de la diversité et de la liberté individuelle.”

Or, depuis – il faut dire qu’une semaine entière a passé, l’éternité quoi ! –, Bertrand Delanoë a changé, puisqu’il salue, dans le plus ému des communiqués, la mémoire de Jean Le Bitoux, grande figure des combats homosexuels français et fondateur de Gai pied, disparu le 21 avril.

Quel rapport entre Jean Le Bitoux et Tarcisio Bertone ? Aucun, évidemment. Enfin, si. Les deux établissent, à leur manière, un lien entre homosexualité et pédophilie. Le premier, secrétaire d’Etat du Saint-Siège, le fait le 12 avril dernier au détour d’une conférence de presse donnée au Chili. Il ose affirmer qu’on lui a rapporté que certains spécialistes lient homosexualité et pédophilie : levée générale de boucliers. Quant au second, Jean Le Bitoux, ses manières sont un peu plus rudes. Il y a quelques années, il affirmait qu’homosexualité et pédophilie avaient partie liée, sans s’attirer autre chose à sa mort que la “gratitude” du maire de Paris pour son “courage militant”. Allez y comprendre quelque chose.


Cardinal Bertone

 

Dans un court entretien donné au magazine gay Illico en mars 2001, Jean Le Bitoux revenait sur l’histoire du mouvement militant homosexuel : “En France, l’homosexualité vient d’une culture pédophile avec André Gide. En 1968, il existait même un comité d’action pédérastique révolutionnaire. Dans le discours du GLH à partir de 1975, il y a tout un héritage du FHAR notamment sur la question pédophile. À l’époque, il s’agissait de libérer son corps, libérer ses fantasmes. Il ne faut pas oublier qu’à cette époque-là la majorité est à 21 ans, ce qui est bien tard. Dans les années 1970, tout est à libérer y compris l’enfant qui est corseté comme la femme, comme l’homosexuel. Aujourd’hui, on ne parle plus du tout du même enfant. L’enfant des années 1970 était l’esclave d’une vieille civilisation, l’enfant d’aujourd’hui est extrêmement sacralisé.” Il poursuivait : “Tony Duvert tenait une rubrique dans Gai Pied où il affirmait : la question pédophile existe et certains gays sont pédophobes et ils considèrent que l’émancipation des homosexuels se fera sur le dos des pédophiles. On a inventé un homosexuel qui laisse de côté la question pédophile.”


Jean Le Bitoux

 

Contrairement à beaucoup de sa génération (dont Bertrand Delanoë), Jean Le Bitoux n’avait pas la mémoire qui flanche. Il se souvenait même très bien des positions de Guy Hocquenghem, de René Schérer ou encore de Michel Foucault.

Dans les années 1970, tous plaident pour une reconnaissance des sexualités que l’on n’appelle pas encore “minoritaires”, mais “périphériques”. Et loin de se contenter d’être des militants LBGT (lesbien, bisexuel, gay, trans), ils sont des militants LGBTP. Ils incluent le “P” de la pédophilie dans leurs revendications. Militants homosexuels et pédophiles deviennent compagnons de route et font front commun contre l’“ordre bourgeois” qui tient les “sexualités périphériques” pour des pathologies, des déviances, quand ce n’est pas pour des crimes.

C’est notamment le cas de Michel Foucault au tournant des années 1980 qui défend la pédophilie ou, plutôt, qui refuse qu’on l’enferme dans une monstrueuse figure psychiatrisée : l’auteur de L’Histoire de la sexualité dénonce ce qu’il pressent advenir – et qui adviendra pour connaître son paroxysme à Outreau – : la sacralisation de l’enfant innocent et la condamnation a priori de l’adulte. L’un et l’autre victime et criminel par nature : bourreau, fais ton office ! Cependant, que faire du désir sexuel de l’enfant ? Car pour Foucault, Hocquenghem ou Schérer, l’enfant n’est pas que pure candeur : il est aussi un être sexuellement désirant. Et désirable.

Dans ces années-là, la question de la sexualité de l’enfant n’est pas un tabou. L’intelligentsia française envoie, par exemple, en 1977 une pétition au Parlement réclamant la suppression de la majorité sexuelle et la dépénalisation des actes sexuels avec les moins de 15 ans. Dans les mêmes années, Libération publie des annonces de lecteurs cherchant des partenaires de 12 à 18 ans. Quant à Daniel Cohn-Bendit, il écrit avoir eu des jeux à caractère sexuel avec des enfants et s’en vante même sur le plateau d’Apostrophe, sans d’ailleurs que les gendarmes ne l’attendent à la sortie de l’émission pour lui passer les bracelets.

C’est que la pédophilie n’a pas la connotation nécessairement criminelle qu’elle a aujourd’hui. Le pédophile a encore, si l’on peut dire, des humanités : il s’idéalise en continuateur de l’antique pédéraste, en éraste qui ne serait fait que pour apprendre la vie à un éromène, en pédagogue qui aimerait les enfants. “Alcibiade, monte donc sur les genoux de Socrate, il va te faire réviser ta philo.”

Puis, le chemin des militants homosexuels et pédophiles se sépare. Cela se produit, selon Jean Le Bitoux, en 1982, avec l’affaire du Coral. Une dénonciation calomnieuse à propos de jeunes ados violés, des personnalités impliquées, un grand scandale médiatique : c’est une affaire d’Outreau avant l’heure – mais sans l’empressement de l’instruction à embastiller la terre entière.

Seulement, le “mal” est fait : les militants homosexuels ont obtenu, en août 1982, la dépénalisation de l’homosexualité et ils ont désormais autre chose à faire que de s’occuper de leurs anciens compagnons de route, d’autant plus qu’ils sont devenus, avec cette sale affaire du Coral, passablement encombrants. Et Jean Le Bitoux de conclure de façon cinglante : “Aujourd’hui, je pense que les pédophiles sont toujours les boucs émissaires des homosexuels. Le débat n’est plus du côté d’un espace de liberté que les pédophiles n’ont toujours pas, mais du côté de la jeunesse des homosexuels.”

Mince alors ! Tarcisio Bertone a dû lire Jean Le Bitoux, qui ose le plus odieux des amalgames et établit une relation entre pédophilie et homosexualité.

Qu’a-t-il dit, au fait, de si scandaleux, le cardinal ? Nombre de psychologues, de psychiatres ont démontré qu’il n’y avait pas de relation entre célibat et pédophilie mais beaucoup d’autres ont démontré, et m’ont dit récemment, qu’il y avait une relation entre homosexualité et pédophilie. Voilà ce qu’a déclaré Bertone, répondant à une question posée lors d’une conférence de presse au Chili.

À moins de confier à Robert Faurisson la réécriture de l’histoire du mouvement homosexuel en France depuis André Gide jusqu’aux années 1980 et de brûler à Paris-Plage l’œuvre de Michel Foucault, la vérité nous oblige à donner raison à Tarcisio Bertone : la relation entre homosexualité et pédophilie a été posée, depuis fort longtemps, par des intellectuels qui n’étaient ni des “fascistes” ni des “réactionnaires”, mais des militants et des théoriciens de l’homosexualité, les tenants d’une avant-garde luttant contre ce qu’ils appelaient la “vieille morale bourgeoise” et une société qui surveille et punit.

Seulement, le mot pédophilie ne peut plus être prononcé sans emporter avec lui tout sens critique. Il vaut condamnation immédiate à celui qui en est suspecté, comme à celui, d’ailleurs, qui oserait interroger et remettre en cause ses présupposés. Surtout ne pas se demander s’il n’existerait pas une légère différence entre un violeur d’enfants et un amateur de beautés adolescentes : non ! à défaut de la tête, on leur coupera indistinctement les couilles. Ne pas se demander non plus ce qu’est la pédophilie, mais enfermer le mot et son indétermination sous le masque monstrueux et infrangible du pédophile, nouvel ogre de la fable contemporaine. La pédophilie n’est plus seulement un crime. Elle est un tabou, la camera oscura d’une sexualité qui s’estime désormais affranchie de toute histoire.

 

François Miclo pour Causeur

15:31 Publié dans Franc-tireur | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

24/04/2010

Philippe Muray par Finkielkraut et Luchini

=--=Publié dans la Catégorie "Franc-tireur"=--=

L'émission "Répliques", sur France-Culture ce matin, préparée et animée par Finkielkraut, recevait Fabrice Luchini afin d'évoquer Philippe Muray. Grand moment. Savourez...

podcast

Voyez, à l'occasion, ce texte de Philippe Muray de 2005, sur le site du RING...

22:57 Publié dans Franc-tireur | Lien permanent | Commentaires (3) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Enoch Powell, Rivers of Blood

=--=Publié dans la Catégorie "Franc-tireur"=--=

Reportage de la BBC, sous-titré en français, consacré au controversé Enoch Powell.


Partie 1/4



Partie 2/4



Partie 3/4



Partie 4/4

 

Pour les aficionados d'Eric Clapton, en 1976, le guitariste fit scandale lors d'un concert à Birmingham en prenant position pour Enoch Powell. Complètement saoul, il tint un discours radical et raciste à l'encontre des étrangers, les invitant même à quitter la salle de concert puis le pays lui-même. Il s'est depuis excusé pour ses propos emportés, néanmoins, encore récemment, il a précisé que le discours d'Enoch Powell n'avait rien à voir avec son discours de junkie sur le retour de 1976 et il a persisté à dire que la Grande-Bretagne était face à une immigration non maîtrisée et que la culture britannique en était, par conséquent, menacée. Lorsque l'on sait que parmi ses meilleurs amis se trouvent des gens comme B.B. King, Buddy Guy ou le défunt John Lee Hooker, de même lorsque l'on sait l'admiration sans borne qu'il porte au génial Robert Johnson, il est clairement évident qu'Eric Clapton n'est aucunement raciste... cela ne l'empêche pas de faire preuve de bon sens et de raison.

17:39 Publié dans Franc-tireur | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

23/04/2010

Riposte laïque persiste et signe !

=--=Publié dans la Catégorie "Franc-tireur"=--=

Entretien avec Pierre Cassen, de Riposte Laïque :

Entretien 1/2 :

L’interdiction du voile intégral - La commission parlementaire - Liberté individuelle - Constructions de Mosquées en France - Prières dans les rues de Paris.

podcast

 

Entretien 2/2 :

La Suisse et les minarets - les réactions indignées contre le vote suisse - Débats identité Nationale - Le front national et le discours républicain - les débouchés politiques ?.

podcast

 

Trouvé sur La Luette...

 

Riposte Laïque

17:07 Publié dans Franc-tireur | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

22/04/2010

Rémi Brague et Dominique Urvoy - Les Racines de l'Europe

=--=Publié dans la Catégorie "Franc-tireur"=--=


podcast

Trouvé chez Le Nouveau Réactionnaire. Emission "Répliques", animée par Alain Finkielkraut sur France Culture. Il reçoit, ici, Rémi Brague et Dominique Urvoy.

 


Rémi Brague


17:30 Publié dans Franc-tireur | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

21/04/2010

Philippe Sollers - Qui sont les nouveaux bien-pensant ?

=--=Publié dans la Catégorie "Franc-tireur"=--=


podcast

Trouvé chez Le Nouveau Réactionnaire. Emission "Répliques", animée par Alain Finkielkraut sur France Culture. Il reçoit, ici, Philippe Sollers.

 

 

19:29 Publié dans Franc-tireur | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

20/04/2010

Michel Onfray - Du Bon Usage de la Révolte

=--=Publié dans la Catégorie "Franc-tireur"=--=


podcast

Trouvé chez Le Nouveau Réactionnaire. Emission "Répliques", animée par Alain Finkielkraut sur France Culture. Il reçoit, ici, Michel Onfray.

 

 

22:16 Publié dans Franc-tireur | Lien permanent | Commentaires (3) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

18/04/2010

Finkielkraut : réflexion sur le métissage

=--=Publié dans la Catégorie "Franc-tireur"=--=


Partie 1, 13min06sec



Partie 2, 08min37sec

 

22:48 Publié dans Franc-tireur | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook