Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/04/2014

Mes sentiments

=--=Publié dans la Catégorie "Lectures"=--=

 

« J'ai toujours souhaité avoir mes sentiments, non pas au coeur de moi-même, mais à côté de moi, dans un être semblable à moi, que je puisse étreindre et caresser. »

Jean Giraudoux, Sodome et Gomorrhe

 

07:00 Publié dans Lectures | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

23/04/2014

Une promesse non garantie de coït

=--=Publié dans la Catégorie "Lectures"=--=

 

« Qu’est-ce que la coquetterie? On pourrait dire que c’est un comportement qui doit suggérer que le rapprochement sexuel est possible, sans que cette éventualité puisse être perçue comme une certitude. Autrement dit: la coquetterie est une promesse non garantie de coït. »

Milan Kundera, L’insoutenable légèreté de l’être

 

16:00 Publié dans Lectures | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Libre ?

=--=Publié dans la Catégorie "Lectures"=--=

 

« Toutes les choses qu’on ferait volontiers, qu’il n’y a aucune raison apparemment pour ne pas faire et qu’on ne fait pas.
Ne serait-on pas libre ? »

Samuel Beckett, Molloy

 

14:00 Publié dans Lectures | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Lorsque l’homme divinise la matière il se tue

=--=Publié dans la Catégorie "Lectures"=--=

 

« L’imagination matérialiste nous condamne à l’infini dans la destruction , la philosophie matérialiste, la poésie matérialiste nous mènent au suicide par la matière, dans la matière. Tous ces acharnements prosaïques ne sont qu’autant de trucs de la matière pour nous dissoudre, nous rattraper. Les hommes épris de matière sont maudits. Lorsque l’homme divinise la matière il se tue. »

Louis_Ferdinand Céline, L’Ecole des cadavres

 

12:00 Publié dans Lectures | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

L'âme...

=--=Publié dans la Catégorie "Lectures"=--=

 

« La véritable tragédie de Faust, ce n'est pas qu'il ait vendu son âme au diable. La véritable tragédie, c'est qu'il n'y a personne pour vous acheter votre âme. »

Romain Gary, La Promesse de l'aube

 

10:00 Publié dans Lectures | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Frère Océan

=--=Publié dans la Catégorie "Lectures"=--=

 

« Parfois je lève la tête et regarde mon frère l'Océan avec amitié : il feint l'infini, mais je sais que lui aussi se heurte partout à ses limites, et voilà pourquoi, sans doute, tout ce tumulte, tout ce fracas. »

Romain Gary, La Promesse de l'aube

 

08:12 Publié dans Lectures | Lien permanent | Commentaires (1) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Désert

=--=Publié dans la Catégorie "Lectures"=--=

 

« Dans le désert, il y a tout et il n’y a rien (…), c’est Dieu sans les hommes. »

Honoré de Balzac, Une passion dans le désert

 

07:00 Publié dans Lectures | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

22/04/2014

Cela va requérir de nous un embrasement spirituel...

=--=Publié dans la Catégorie "Lectures"=--=

 

« Si le monde ne touche pas à sa fin, il a atteint une étape décisive dans son histoire, semblable en importance au tournant qui a conduit du Moyen-âge à la Renaissance. Cela va requérir de nous un embrasement spirituel. Il nous faudra nous hisser à une nouvelle hauteur de vue, à une nouvelle conception de la vie, où notre nature physique ne sera pas maudite, comme elle a pu l’être au Moyen-âge, mais, ce qui est bien plus important, où notre être spirituel ne sera pas non plus piétiné, comme il le fut à l’ère moderne.



Notre ascension nous mène à une nouvelle étape anthropologique. Nous n’avons pas d’autre choix que de monter… toujours plus haut. »

Alexandre Soljénitsyne, Le Déclin du courage, Harvard, 8 juin 1978

 

16:00 Publié dans Lectures | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

La France n’est pas une nation comme les autres...

=--=Publié dans la Catégorie "Lectures"=--=

 

« La France n’est pas une nation comme les autres. C’est la seule dont Dieu ait besoin, a dit de Maistre, qui fut quelquefois prophète. Il y aura toujours en elle, qui qu’on fasse, un principe de vie souveraine que rien ne saurait détruire. »

Léon Bloy, Journal, 15 août 1894

 

12:00 Publié dans Lectures | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Une seule forme de gouvernement a été acceptée pendant des siècles par les Français et ce fut la monarchie

=--=Publié dans la Catégorie "Lectures"=--=

 

« Une seule forme de gouvernement a été acceptée pendant des siècles par les Français et ce fut la monarchie. Je crois que cette forme de gouvernement est la plus compatible ou la moins incompatible avec l'humeur ou les humeurs des Français. Inconsciemment, ils doivent rêver d'un Louis XIV, c'est-à-dire d'un souverain, ce qui est conforme au caractère individualiste et concret du Français, d'un souverain qui ne se poserait pas le problème de la légitimité de son pouvoir. Il le garderait. Ce qui rend les régimes forts, c'est justement de ne pas se poser ce problème. Par ailleurs, la monarchie, c'est une famille, et le roi un visage, une présence concrète. On peut discuter avec. Le Français aime discuter, le roi est là, il est le responsable, l'Etat, c'est lui. On finira bien par restaurer la monarchie, un jour, contre la dictature et contre l'anarchie. »

Eugène Ionesco, cité dans la Revue Autrement, "Noblesse Oblige"

 

07:00 Publié dans Lectures | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

21/04/2014

Le cul par terre entre deux selles

=--=Publié dans la Catégorie "Lectures"=--=

 

« La médiocrité humaine, immortelle aussi, a toujours cru, en se regardant et en se tâtant, comme Sosie, que le comble de l’habileté et du génie était de se tenir entre les extrêmes, elle qui n’a de force pour aller à l’extrémité de rien ! Aussi, partout, s’est-elle assise entre les partis, entre les doctrines, entre les dangers, entre tout ce qui a des extrémités et des extrémités terribles, et pour sa peine, Dieu soit béni ! elle y est restée toujours, comme on dit (les proverbes ne se gênent pas !) : le cul par terre entre deux selles. »

Jules Barbey d'Aurevilly, Le Théâtre contemporain

 

16:22 Publié dans Lectures | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

19/04/2014

Des antichambres de l'Enfer

=--=Publié dans la Catégorie "Lectures"=--=

 

« Les soins donnés, ou pour mieux dire les tortures imposées à des malades incurables, voire agonisants, revêtent des traits de grotesque macabre au sein de cette société athée, qui a peur de la mort comme nulle autre, et dans laquelle le mourir lui-même vous est gâché par les techniciens. Ce sont là des antichambres de l'Enfer. Il est des parvis plus lumineux. »

Ernst Jünger, Soixante-dix s'efface II 1971-1980

23:37 Publié dans Lectures | Lien permanent | Commentaires (3) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

La télévision et la lecture

=--=Publié dans la Catégorie "Lectures"=--=

 

« Peut-être distinguera-t-on à la fin de ce siècle deux classes d'hommes, les uns formés par la télévision, les autres par la lecture. »

Ernst Jünger, Soixante-dix s'efface II 1971-1980

 

20:17 Publié dans Lectures | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

A portée de la main...

=--=Publié dans la Catégorie "Lectures"=--=

 

« Le destin ordinaire des hommes n’est-il pas de chercher très loin, et souvent au péril de leur vie, ce qu’ils avaient, sans le savoir à portée de la main ? »

Georges Bernanos, Les Prédestinés

 

19:49 Publié dans Lectures | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

L’écho du rire de Dieu

=--=Publié dans la Catégorie "Lectures"=--=

 

« Il me plaît de penser que l’art du roman est venu au monde comme l’écho du rire de Dieu. »

Milan Kundera, L’Art du roman

 

19:40 Publié dans Lectures | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook