Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/07/2007

La Norme

=--=Publié dans la Catégorie "Brèves"=--=

Philippe Sollers : « Une tyrannie commence par une période d'anarchie. D'abord, on installe le désordre. Et après, il faut vous en sauver. Une tyrannie commence par un décervelage intensif. »

La normalisation est en cours.

07:05 Publié dans Brèves | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : Philippe Sollers | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

29/07/2007

Soft Parade

=--=Publié dans la Catégorie "Brèves"=--=

Les réformes en cours que le gouvernement Fillon veut accomplir et que des agités gauchistes refusent en gesticulant nerveusement, je n’ai même pas envie d’en parler tellement ces petits affrontements entre minables féodalités mortuaires me laissent, une fois de plus, hébété. C’est à croire que l’imbécillité et son cortège d’actions minables de part et d’autre n’a pas de frontière à droite comme à gauche.

« Je n’ai jamais osé être de gauche quand j’étais jeune de peur de devenir de droite en vieillissant. » Antoine BLONDIN

Merde ! J'ai cité un hussard. C'est qu'ça va pas arranger mes affaires qu'c't'affaire !

07:50 Publié dans Brèves | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : Droite, Gauche, Antoine Blondin | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

28/07/2007

Service secret de sa Majesté

=--=Publié dans la Catégorie "Brèves"=--=

Autant l’affirmer clairement : l’Art, de nos jours, n’est plus possible que dans le secret le plus absolu. Car qui sait encore lire, écouter vraiment de la musique, s’enfoncer sensuellement dans une toile, s’engouffrer dans un film, étreindre avec volupté une sculpture ???????

07:45 Publié dans Brèves | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : Art, Secret | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

27/07/2007

Hiérarchie

=--=Publié dans la Catégorie "Brèves"=--=

L’Artiste possède authentiquement le savoir-faire suprême : celui de la Hiérarchisation et de la séparation. Paradoxalement, cette Hiérarchisation et cette séparation ordonnent une Claire Vision du Réel et rendent possible une Unité Large et Fraternelle par le sens retrouvé de la communion.

Ce soir... en Vacances...

Risible.

07:45 Publié dans Brèves | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Art | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

26/07/2007

Lire

=--=Publié dans la Catégorie "Brèves"=--=

Pour survivre et avancer en ce monde j’ai compris très tôt qu’il y a une importance de premier ordre à savoir lire rapidement, en déchiffrant dans l’urgence les fulgurances que la rencontre avec l’autre nous accorde. « Tout est langage » disait Dolto.

Oui. Avoir le sens du Danger. C’est-à-dire : le prévoir.

07:45 Publié dans Brèves | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : Dolto, Tout est Langage, Survivre, Lire | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

25/07/2007

"VENICE" engloutie...

=--=Publié dans la Catégorie "Brèves"=--=

Mes doigts saignent. Enfermé dans ma pièce mal rangée, transpirant le mal-être, je tisse, enfin, les volutes sonores d’un projet qui ne sera pas "Vénitien" et qui tardait à sortir.

07:40 Publié dans Brèves | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : Musique | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

24/07/2007

"Combat... avec le Démon..." - V

=--=Publié dans la Catégorie "Brèves"=--=

Ainsi les mots ne sortent qu’à leur convenance. Inutile de se mettre en condition quelconque. Méditation, mon cul ! Le Verbe fait ce qu’il veut. Il te choisis ce jour ou il ne te choisis pas. S’il le souhaite, il te recrache comme bon lui semble après t’avoir goûté au tranchant de sa langue. Aucune idée téméraire. Jamais. Seule l’antenne capte ou ne capte pas. Le reste du temps je peux très bien m’amuser à décrire ma déroute.

07:00 Publié dans Brèves | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : Combat avec le Démon, Écrire | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

23/07/2007

Condamnés

=--=Publié dans la Catégorie "Brèves"=--=

Les hurlements de Nietzsche ont traversé tout le 20ème Siècle. Massacres. Sang. Horreur. Négation du corps jusque dans sa pseudo-libération. Mise en troupeau du bétail humain. Règne de plus en plus évident de la médiocrité. Planification et normalisation en cours. Tout part en couilles !

On s’en sortira ! On est condamnés à s’en sortir.

« Je suis tourné vers ceux qui portent le don de l'inquiétude et je crie vers eux. » Pierre Drieu la Rochelle

Ah oui... je viens de citer un Salaud. Certes. Mais quel écrivain ! Et aux Chiens je dis que son Suicide l'a lavé.

07:00 Publié dans Brèves | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : Pierre Drieu la Rochelle, Nietzsche | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

22/07/2007

Le Temps - II

=--=Publié dans la Catégorie "Brèves"=--=

Il y a une joie de vivre à communiquer...à offrir en partage. Même si la situation semble désespérée. Sollers dirait : « mon propos est le suivant : je cherche le bonheur sur fond noir »... Le système n'attend que ça de nous, (C'est mon avis) : que nous désespérions suffisamment pour rester tranquilles et être, du coup, facilement manipulables. Être heureux, aujourd'hui, avec des choses simples (un repas fraternel, l'amour de la Culture, un air de musique, jouer avec des enfants, faire vraiment l'amour, se promener au bord de la mer, croquer des raisins, caresser un chat, donner les miettes de la table aux oiseaux, voyager, rire à flanc de montagne, fumer un bon joint, boire un Sauternes Glacé, faire les bouquinistes, dialoguer, etc...) être heureux aujourd'hui, disais-je, c'est un acte de Révolte. C'est tout le contraire « d'être RE » comme dit la publicité du Club Med'... C'est se contenter de ce qu'on a, tenter de l'améliorer en prenant date avec soi-même, ne pas s'apitoyer sur son sort…et c'est TRÈS DIFFICILE À APPLIQUER ! Mais, avec le temps, j'y arrive de plus en plus. C'est une affaire d'équilibre et l'équilibre ne s'obtient qu'avec le temps.

07:25 Publié dans Brèves | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : Bonheur, Partage, Révolte | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

21/07/2007

Hamas... Salam Aleykoum...

=--=Publié dans la Catégorie "Franc-tireur"=--=


Réjouissez-vous, enfants de Babylone la Grande qui jubilez aux coups d'éclat du Hamas et du Hezbollah. Réjouissez-vous, nains de la pensée qui prenez la défense des farouches barbus par posture idéologique. Nos ennuis à tous ne font que commencer.

"Le Hamas saccage l’église latine de Gaza et vandalise une école chrétienne

Rédaction

Jeudi dernier, des membres de la branche armée du Hamas ont pénétré dans l’église latine de Gaza et l’ont saccagée, détruisant des croix et des livres de prières puis ont mis le feu. L’école et le couvent de religieuses catholiques à Gaza ont également été vandalisés. Des croix ont été détruites, une statue du Christ endommagée et des livres de prière ont été brûlés dans l’école des soeurs du Rosaire et dans le couvent voisin, selon le père Manuel Musalem, curé de l’église catholique de Gaza. Des ordinateurs ont également été volés.
De nombreux enfants musulmans sont scolarisés dans cette école dont ceux des notables de l’Autorité Palestinienne.

Selon le prêtre, ils ont aussi utilisé des lance-grenades pour prendre d’assaut les entrées principales de l’école et de l’église et "Ensuite ils ont détruit presque tout à l’intérieur".

Le président de l’Autorité Palestinienne, Mahmoud Abbas, a condamné avec fermeté ces violences contre la communauté chrétienne à Gaza parlant « d’actes barbares qui ont des conséquences sur l’unité du peuple palestinien. »
Le porte-parole du Hamas, Islam Shahwan, dénonce cet incident : “Nous punirons quiconque visera des églises et des institutions publiques" a-t-il déclaré.

Pour l’heure et à notre connaissance, aucun responsable de l’Eglise de Terre Sainte n’a tenu à s’exprimer sur ces actes contre les institutions chrétiennes à Gaza. De plus, aucune agence de presse n’a réussi à obtenir des clichés de l’Eglise incendiée et de l’école.

L’église orthodoxe de Gaza avait été attaquée en septembre dernier par des hommes cagoulés après l’allusion à l’islam dans le discours du pape Benoît XVI à l’université de Ratisbonne.

La presse internationale a largement passé sous silence cet événement, qu’elle considère peut-être comme peu révélateur de la nouvelle situation dans la Bande de Gaza. Cette indifférence ne peut qu’inspirer les plus grandes inquiétudes."


Source : Un Écho d'Israël

18:00 Publié dans Franc-tireur | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : Hamas, Dhimmis, Islam, Islamisme, Gaza, Palestine, Israël | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Le Temps

=--=Publié dans la Catégorie "Brèves"=--=


Enfant j’ai été un rêveur malheureux. Adolescent je devins résolu. Adulte : disparues mes belles résolutions.

La Vie, je l’ai célébrée. Elle m’a éreinté et affaibli. Mais je ne suis pas fini encore. Il faudrait qu’elle m’achève.

Il ne faut rien dompter. Apprivoiser plutôt.

07:25 Publié dans Brèves | Lien permanent | Commentaires (2) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

20/07/2007

Baker is Beautiful

=--=Publié dans la Catégorie "PARENTHÈSE"=--=

Prof Fox me faisait récemment savoir, évoquant la délicieuse Joséphine Baker que "Cette femme avait TOUT inventé : la rock'n'roll attitude, le glamour-rock et la grimace punk, le breakdance, le twist, le jerk etc. etc. etc.

Et même l'engagement, multicasquette : contre la ségrégation (avec Martin Luther King), l'engagement dans la resistance (service secret de l'aviation), et la demonstration contre le racisme (sa famille de 11 enfants adoptés de par le monde). Ensuite "réactionnaire" contre la "chienlit" au côtés de De Gaulle ..."


Oui Foxy, vieux renard... et j'ajouterais que cette délicieuse sang-mêlée (Afroaméricaine/Amerindienne) que l'État Français a su mettre sur la paille à la fin de son existence par le biais des impôts alors que toute sa Vie de Citoyenne avait été exemplaire a même eu le culot d'inventer avant tout le monde le "Black is Beautiful" et le "I'm Black and i'm proud" des sixties/seventies. En tout cas, chaque fois que je vois une de ses photos, pour paraphraser Steven Tyler, le chanteur d'Aerosmith : "I'm Falling in Love so hard on my knees !"



Espiègle et délicieuse


Belle et Clownesque


Audacieuse et intelligente


Grâcieuse et Sensible


Combative et dévouée

Fière, Rebelle et Insoumise...

Tout ce que j'aime chez une femme...

"Combat... avec le Démon..." - IV

=--=Publié dans la Catégorie "Brèves"=--=

Aussi, ceci : les eaux vertes intérieures, nauséabondes, dans la fosse septique où nous amassons nos merdes psychiques et où personne n’ose aller voir. Méfiance. Une merde de trop et ça déborde. Par tous les trous : du nez, des oreilles, des yeux, de la bouche et ça pisse et ça chie, d’étranges ectoplasmes auto-construits par des mois et des années de tassages autoritaires, d’étouffements abusifs. Je songe à ce film, « Soudain l’été dernier ». Je songe, également, à leur tenir tête à tous. Parfois je suis sur la limite des limites, m’invitant presque à l’abolition de tout impératif moral. Rendre tout permis. Les incendier tous. Je suis épuisé par une pénible affection qui vient de ses eaux vertes intérieures. J’ai poussé ma quête dans ses ultimes retranchements en l’état actuel de choses. J’ai parfois un visage livide, morbide, proche de la démence. Un sourire parvient à l’éclairer un court instant. Puis je reprends le dessus.

07:20 Publié dans Brèves | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : Combat avec le Démon | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

19/07/2007

Le Salut par les Juifs - IV

=--=Publié dans la Catégorie "Le Salut par les Juifs"=--=



Cette note pour poursuivre une réflexion entamée précédemment :

Le Salut par les Juifs

Le Salut par les Juifs - II

Le Salut par les Juifs - III


Les dégarnis du bulbe (ou les "bas de plafond" comme les appelle Scheiro) qui considèrent Léon Bloy comme un simple réactionnaire pré-Nazi, sous prétexte qu'il afficha un Catholicisme convaincu devraient ré-apprendre à le lire. Léon Bloy, tout comme Joseph de Maistre, Georges Bernanos ou Pierre Boutang (tous de fieffés réacs) étaient aussi des Philosémites convaincus... ce qui en emmerde plus d'un... les Gôchistes névrosés comme les antisémites...

Dans Le Figaro du 20 septembre 1892, Rémy de Gourmont parlait de Léon Bloy et de son livre "Le Salut par les Juifs" selon ces termes...

_______________________________________________________________

"LE SALUT PAR LES JUIFS


« L'histoire des Juifs barre l'histoire du genre humain comme une digue barre un fleuve, pour en élever le niveau. Ils sont immobiles à jamais, et tout ce qu'on peut faire, c'est de les franchir en bondissant avec plus ou moins de fracas, sans aucun espoir de les démolir. »

Cet aphorisme, s'ils le comprennent, fera pâlir effroyablement tous les actionnaires de l'Antisémitisme, ligués contre l'Argent par l'Argent et qui, au fond, pas plus que de moins innocents spéculateurs, ne savent ce qu'ils font.

On est habitué, quand il s'agit des Juifs, à ne considérer la question qu'au point de vue économique ou social ; les uns craignent, les autres préparent une sorte de Jacquerie financière où le naïf peuple, ayant défoncé les coffres, se partageraient d'inutiles billets de banque et de vains coupons – inutiles et vains puisque le crédit qui leur fait valeur aurait été tué par la Jacquerie elle-même en sa furieuse innocence. Mais le vieux Janus a toujours ses deux faces, encore que ce dieu de jadis ait reçu quelques modifications selon sa forme et selon sa tenue : d'un visage, il se méduse et se penche vers la terre ; de l'autre, les yeux insatiablement ouverts, il contemple l'en-haut et médite sur les cryptogrammes que signifient les étoiles.

Bref, dans la question juive, il y a la question divine — et c'est celle-ci que M. Bloy veut résoudre en un volume qui voit le jour à la même heure que ce journal.

L'auteur détesté de tant de violences qui retombèrent sur ses épaules, le distillateur de tant de fatidiques poisons où il s'empoisonna lui-même — mais un peu à la manière de Mithridate – le pamphlétaire Bloy, enfin, n'a plus comme gourdin que le bâton d'olivier où s'enroulent en exergue les Sept Paroles, et c'est en biblique exégète qu'il s'avance, en interprète du Livre où tout fut dit une fois pour toutes.

Le titre de son grave opuscule, Ponderosus libellus, est tout d'abord effarant, et non moins pour Jérusalem que pour Rome : Le Salut par les Juifs ! Il semble qu'à cette clameur inattendue d'autres clameurs répondent, qui, montant des deux camps ennemis, se croisent en l'air et s'entrechoquent : « Nous ne voulons pas être sauvés par eux ! – Nous ne voulons pas les sauver ! » Ces cris, depuis le commencement du monde, retentissent dans les espaces, étouffant le verbe du Verbe, — et c'est pourquoi le Salut qui doit « descendre » d'Israël n'est pas encore venu, et c'est pourquoi l'intaille du Sceau de la Rédemption n'a pas encore mordu sur la cire molle Humanité.

C'est pourquoi... votre fille est muette, ajoutent ceux pour qui l'Histoire n'est qu'une succession de coups de bourse, mais il ne s'agit ici ni de les convaincre, ni de leur expliquer une théologie abstruse même pour les théologiens.

Disons pourtant : si la mission des Juifs n'est que de collectionner des pièces d'or à différentes effigies, des papiers bleus ou roses de différentes pâtes, de productives vignettes inconnues au Cabinet des Estampes, — si elle est cela et si elle n'est que cela, en vérité quelles objections faire à M. Drumont ? Comment lui répondre, si ce n'est par l'exhibition des loqueteuses banalités qui ont traîné dans tous les ruisseaux de l'argumentation vénale ? Pour éviter de se salir les doigts et l'intelligence, M. Bloy, qui n'est pas un flibustier de lieux communs, le prend de très haut et déploie, tout au sommet de la Tour, la candide oriflamme de la logique pure, où il nous fait lire cette conclusion : Israël est la croix même sur laquelle Jésus est éternellement cloué ; il est donc le peuple porte-salut, le peuple sacré dans la lumière et sacré dans l'abjection, tel que l'ignominieux et resplendissant gibet du Calvaire.

Le rôle des Juifs et leur fin sont donc de rester Juifs, de conserver tous les caractères de leur race et d'attendre la venue de l'Innomé qui purifiera tout par le feu...

Oui, c'est moins clair qu'un vaudeville et même cela devient assez obscur en telles pages du livre, lorsque M. Bloy, défendant les Juifs, les défend à peu près de la manière qu'on défend les tapis contre la poussière. Car il ne faudrait pas croire que « Le Salut par les Juifs » soit une apothéose.

Il est un argument, de bonne guerre, que l'on s'étonnerait de ne point lire en un volume où rien d'essentiel n'est omis. On le connaît, mais il fallait le redire en un style définitif : ce peuple sur lequel vous piétinez, vous catholiques, prêtres ou croyants, ignorez-vous donc que de lui sont sortis les patriarches, les prophètes, les évangélistes, les apôtres, les premiers martyrs, la Vierge et Jésus « le Juif par excellence de nature », le Juif indicible et qui sans doute avait employé toute une éternité préalable à convoiter cette extraction ? Tous les livres de M. Drumont se réfuteraient aisément en une seule ligne : « Notre Seigneur Jésus-Christ était Juif. »

A cette hauteur et théologiquement la question juive a un intérêt transcendant pour les quelques fous qui rêvent de savoir le dessous des cartes du Jeu divin ; pour les autres, le livre de M. Bloy aura, du moins, une valeur d'actualité, et les lecteurs de cette catégorie seront bien surpris que l'on traite un tel sujet en citant les Evangiles et non pas les « Archives israélites », en invitant le peuple, non pas à « prendre », mais à « comprendre », et en insinuant qu'au delà des petites querelles de pauvre à riche, il y a la grande querelle du Fini et de l'Infini, autrement insoluble encore, autrement « actuelle » que tout ce que les hommes peuvent inventer dans leur absurde rage d'être malheureux."


Remy de Gourmont




Léon Bloy

Ailleurs : Ici

=--=Publié dans la Catégorie "Brèves"=--=

Quand le rêve se déploie, Nombres et Chiffres s’exclament silencieusement.

L’Infini tisse ses variations sans limites, formes changeantes et immuables.

Ondes intérieures.

Luminosités.

Rythmes.

Et tout est là-bas, ailleurs, en dehors et en dedans.

07:00 Publié dans Brèves | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : La Vie est Ailleurs | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook